Appel à contributions : Jean-Marc Vallée : du Québec à Hollywood (Montréal)

Colloque : Jean-Marc Vallée : du Québec à Hollywood

8 et 9 juin 2023, Cinémathèque québécoise (Montréal)

Échéance des propositions : 20 avril 2023

Le 25 décembre 2021, Jean-Marc Vallée nous quittait prématurément à l’âge de 58 ans. Titulaire d’un diplôme en études cinématographiques émis en 1986 par l’Université de Montréal, Jean-Marc Vallée a reçu de manière posthume, lors d’une cérémonie de collation des grades qui s’est tenue en août 2022, l’Insigne du mérite de la Faculté des arts et des sciences de cette université. Cet honneur témoigne de l’excellence, québécoise dans un premier temps, et internationale dans un second, de son parcours.

C’est d’abord le retentissement francophone de films comme C.R.A.Z.Y. (2005) ou Café de Flore (2011) qui le consacre comme l’un des talents québécois les plus en vue ; puis les succès de Dallas Buyers Club (2013), Wild (2014) et Demolition (2015) l’installent comme l’un des metteurs en scène les plus convoités du cinéma nord-américain d’auteur. La production sérielle, qui tient désormais une place prépondérante au sein de l’industrie audiovisuelle via le développement des plateformes numériques et l’influence du récit feuilletonnant à travers le médium télévisuel et le médium cinématographique, est également un domaine où se démarque le cinéaste québécois : ses séries Sharp Objects(2018) et Big Little Lies (2017–2019) ont rencontré un grand succès populaire.

Réalisateur, scénariste ainsi que producteur de cinéma et de télévision, Vallée se présente comme l’un des artistes les plus féconds d’une nouvelle vague de cinéastes qui participent au rayonnement international de l’art québécois. Le triomphe critique et commercial des œuvres de Vallée le place également, avec quelques autres, comme l’un des fers de lance d’une génération d’artistes de la Belle province ayant conquis l’industrie hollywoodienne. Jean-Marc Vallée, Denis Villeneuve, Xavier Dolan et Philippe Falardeau sont en effet aujourd’hui régulièrement sollicités pour les projets intimistes, le cinéma de genre, le cinéma à grand spectacle ou la production sérielle d’Hollywood.

Le colloque international Jean-Marc Vallée : du Québec à Hollywood souhaite à la fois étudier l’œuvre cinématographique et télévisuelle de Vallée et réfléchir à cette tendance du cinéma québécois et de ses artistes à s’exporter à l’international, notamment en France et à Hollywood. L’événement s’adresse tant aux connaisseurs de l’œuvre de Jean-Marc Vallée qu’aux non-initiés qui s’intéresseraient néanmoins au renouveau du cinéma québécois et aux transferts interculturels entre le Québec, l’Europe et Hollywood. Par le prisme de l’œuvre de Vallée, ce colloque souhaite enfin susciter des réflexions au sujet de questions aujourd’hui essentielles en recherche et en création pour tous ceux et celles s’intéressant au cinéma québécois.

Nous invitons des propositions de communication individuelles qui explorent des thématiques propres à l’œuvre et au parcours de Jean-Marc Vallée. Les communications peuvent aborder les sujets suivants, sans toutefois s’y limiter :

  • l’évolution de l’esthétique valléenne, des premiers courts métrages jusqu’aux séries télévisées ;
  • les thématiques structurantes de l’œuvre de Jean-Marc Vallée (par exemple celle des rôles féminins et de leur indépendance ; celle de la présence ou de l’absence de la figure du père ; celle de la complexité psychologique des personnages);
  • l’intérêt croissant du cinéaste pour le média télévisuel et sériel ;
  • l’univers musical de l’œuvre cinématographique et télévisuelle de Jean-Marc Vallée (notamment l’importance du pop rock, du jazz ou du blues dans son œuvre) ou encore ses collaborations avec des compositeurs et compositrices de renom ;
  • sources d’inspiration, approches scénaristiques et conceptuelles en amont de la réalisation ;
  • l’étude de l’utilisation des effets visuels et les technologies numériques ;
  • les collaborations régulières qui constituent « l’univers Vallée » ;
  • la mise en scène et le rapport du cinéaste aux acteurs et aux actrices ;
  • l’inscription de Jean-Marc Vallée comme fer de lance du renouveau de la cinématographie québécoise des années 2000 ;
  • la réception de son œuvre au Québec, en Europe et aux États-Unis ;
  • le modèle de travail hollywoodien (entre Montréal et Los Angeles) mis en place par Jean-Marc Vallée et ses équipes québécoises.

Les propositions de communication (maximum 500 mots), en français ou en anglais et accompagnées d’une courte notice biobliographique, devront être envoyées à l’adresse colloquevallee@gmail.com d’ici le 20 avril. Les présentations acceptées seront d’une durée de 20 minutes.

Comité d’organisation

Thomas Carrier-Lafleur, Baptiste Creps, André Gaudreault, Santiago Hidalgo, Bernard Perron et Isabelle Raynauld


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Anaïs Goudmand (24 février 2023). Appel à contributions : Jean-Marc Vallée : du Québec à Hollywood (Montréal). LPCM. Consulté le 16 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/r2x5


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.