Parution : Enfances dystopiques. Romans et récits (XX-XXIème siècles) (dir. Sylvie Servoise)

Sylvie Servoise (dir.), Enfances dystopiques. Romans et récits (XX-XXIème siècles), Rennes, PUR, coll. “Interférences”, 2023.

Les dystopies, de 1984  à La Servante écarlate  en passant par Hunger Games  ou Le Passeur, connaissent aujourd’hui un grand succès. Adossées à un imaginaire puissant de la catastrophe, elles seraient le symptôme le plus visible de la fin de l’âge des utopies politiques bien sûr, mais également scientifiques et philosophiques. Elles off riraient le miroir déformant de notre époque en même temps que des angoisses et fantasmes qui la travaillent. Ce succès suscite une attention soutenue de la critique littéraire et artistique, mais aussi des sciences humaines et de la philosophie.

Au sein de cette thématique en plein essor, Enfances dystopiques propose cependant un décentrement inédit du regard. Il s’agit en effet de porter l’attention sur une figure apparemment secondaire de la fiction dystopique classique : la figure de l’enfant et de l’adolescent. Cette figure est pourtant essentielle, à la fois parce qu’elle incarne ; tous les fantasmes de «l’homme nouveau» à construire, à éduquer  ou à rééduquer, et parce qu’elle occupe une place grandissante dans les dystopies contemporaines, et notamment dans le champ en pleine expansion de la littérature pour la jeunesse.

Lire l’introduction et parcourir la table des matières détaillée



Citer ce billet
Anaïs Goudmand (2023, 20 février). Parution : Enfances dystopiques. Romans et récits (XX-XXIème siècles) (dir. Sylvie Servoise). LPCM. Consulté le 30 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/r2x0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.