Parution : Un Moyen Âge en clair-obscur (Justine Breton)

Justine Breton, Un Moyen Âge en clair-obscur. Le médiévalisme dans les séries télévisées, Tours, Presses universitaires François-Rabelais, coll. Sérial, 2023.

De Thierry la fronde à The Witcher, en passant par Vikings et Kaamelott, les séries télévisées consacrées au Moyen Âge nous font tour à tour rêver et trembler, mais peignent ensemble le portrait d’une époque médiévale fascinante.
Alors que les grosses productions récentes rivalisent de plus en plus avec le cinéma, mettant en scène des fresques épiques et des aventures spectaculaires, les séries conservent toujours sur le grand écran l’avantage de la durée et de la proximité. Par leur diffusion étendue, elles se révèlent être le moyen privilégié pour présenter des héros complexes impliqués dans des intrigues foisonnantes, qu’il s’agisse d’adapter de grandes sagas de fantasy ou des épisodes tirés de l’histoire européenne.
Malgré leur diversité apparente, toutes ces séries puisent dans un même imaginaire : celui de nobles chevaliers faisant parler le fer dans un monde à la fois merveilleux et violent. Les séries contribuent ainsi à rendre le Moyen Âge familier, mais aussi à entretenir l’image négative des « Âges sombres », largement remise en question par la recherche historique.
En s’appuyant sur des dizaines de séries diffusées depuis les années 1950 jusqu’à aujourd’hui, ce livre décrypte l’image que les séries retiennent et entretiennent de la période médiévale. Il montre comment l’usage et l’évolution de ces programmes contribuent à peindre un Moyen Âge en clair-obscur, beaucoup plus nuancé qu’on ne le croit souvent.



Citer ce billet
Anaïs Goudmand (2023, 7 février). Parution : Un Moyen Âge en clair-obscur (Justine Breton). LPCM. Consulté le 29 février 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/r2wv

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.