Séminaire : « Archives, collections et petites bêtes en littérature jeunesse : présence et enjeux éditoriaux, Europe/Amériques, XIXe-XXIe siècles » (Université Rennes 2)

Séminaire : « Archives, collections et petites bêtes en littérature jeunesse : présence et enjeux éditoriaux, Europe/Amériques, XIXe-XXIe siècles ».

L’équipe du GRECES-cellam de l’université Rennes 2 se réunit le 20 janvier 2023 de 15h45 à 17h45 (salle recherche ALC) pour lancer son séminaire sur les “Petites Bêtes en littérature jeunesse. Europe-Amériques, XIXe-XXIe siècles: enjeux éditoriaux, traductions, circulation, écocritique”.
Pour suivre et participer à distance, un lien zoom est disponible sur demande (catherine.sablonniere@univ-rennes2.fr).
Pour plus d’informations, consulter https://greces.hypotheses.org/314

Poursuivant sa réflexion sur la littérature jeunesse et sur l’importance des phénomènes éditoriaux pour en éclairer l’histoire et l’évolution, le GRECES consacre cette année son séminaire aux « petites bêtes » dans la littérature jeunesse. La compréhension du monde naturel est  un enjeu fort dans un monde soumis au changement climatique qui menace les équilibres politiques, économiques et sociaux actuels. Parmi les leviers possibles pour modifier notre rapport à la « nature », dont Philippe Descola a mis en évidence la complexité et la variété du sens dans Par-delà Nature et Culture (2005), la littérature jeunesse est mobilisée pour éduquer les enfants et les adolescents et modifier leur regard sur les écosystèmes fragilisés par certaines activités humaines (Chansignaud : 2016 et Prince et Thiltges : 2018). A l’instar des « Portraits de Pays », abondamment publiés après la 2de guerre mondiale afin de promouvoir la compréhension et la paix entre les peuples, les ouvrages actuels sur les animaux visent à faire connaître les petites et grandes bêtes qui peuplent notre monde quotidien ou des espaces plus lointains, afin d’éveiller les consciences des futurs citoyens sur leur importance fondamentale pour les équilibres écologiques. C’est l’une des conclusions de l’ouvrage dirigé par Christiane Connan-Pintado, L’insecte au miroir des livres pour la jeunesse, paru en 2022, qui rassemble de nombreuses contributions sur la place que l’insecte occupe dans la littérature de jeunesse. L’insecte est une petite bête particulièrement intéressante dans la mesure où sa petite taille permet de créer une certaine altérité avec l’enfant. En développant une réflexion sur la connaissance des insectes et de la nature présente dans les libres pour la jeunesse, sur les genres littéraires et éditoriaux privilégiés (le conte, la fable, le roman, le théâtre, la poésie, le documentaire…) et sur les approches multiples de l’insecte (métamorphose, héroïsation, anthropomorphisation, individuation, écocritique, etc). dans des littératures de différentes époques et pays (France, Grande-Bretagne, Allemagne, Brésil), cet ouvrage nourrit abondamment la réflexion sur les représentations de l’insecte et ses enjeux et ouvre de multiples champs de recherche encore à explorer.

Le GRECES se penchera sur les « petites bêtes » de toute sorte, le critère déterminant étant leur taille, dans la littérature jeunesse, autour de trois axes complémentaires :

  • un premier axe interrogera les formes et formats éditoriaux, les sources et les emprunts, les circulations d’ouvrages sur les petites bêtes (rôle des traductions);
  • un second axe mettra l’accent sur le langage, la taxinomie, les questions de traduction ;
  • un troisième axe sur les représentations nationales et les spécificités culturelles et leur évolution, afin d’interroger l’universalité de la représentation de l’insecte, des petits rongeurs ou d’autres petits animaux propres à des régions singulières et à des écosystèmes uniques et les modalités de transmission vers le public de cette réalité plurielle (vulgarisation, pédagogie, éducation).
  • Enfin, dans une perspective écocritique, un dernier axe, interrogera l’impact des thématiques écologiques dans l’offre de littérature pour la jeunesse.

La réflexion portera autant sur les textes que sur les illustrations des ouvrages du corpus, et s’attachera à mettre en regard les espaces européens et américains entre le XIXe et le XXIe siècles, dans une perspective transatlantique et transséculaire. 

Bibliographie sélective:

Descola Philippe, Par-delà Nature et Culture, Paris, Gallimard, 2005.

Chansignaud Valérie, Enfant et Nature : à travers trois siècles d’œuvres pour la jeunesse, Paris, Delachaux et Niestlé, 2016.

Connan-Pintado Christiane (dir.) L’insecte au miroir des livres pour la jeunesse, Clermont, Presses universitaires Blaise Pascal, 2022.

Nathalie Prince et Sébastian Thiltges (dir.), Éco-graphies. Écologie et littératures pour la jeunesse, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, coll. « Interférences », 2018.



Citer ce billet
Anaïs Goudmand (2023, 11 janvier). Séminaire : « Archives, collections et petites bêtes en littérature jeunesse : présence et enjeux éditoriaux, Europe/Amériques, XIXe-XXIe siècles » (Université Rennes 2). LPCM. Consulté le 22 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/r2w4

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.