Appel à contributions : La traduction de la littérature pour la jeunesse au prisme des archives. Fonds, agents et politiques éditoriales (Université de Nanterre)

Journée d’étude : La traduction de la littérature pour la jeunesse au prisme des archives. Fonds, agents et politiques éditoriales

6 juin 2023, Université Paris Nanterre, Centre de Recherches Pluridisciplinaires Multilingues (CRPM)

Échéance des propositions : 15 février 2023

Comité d’organisation : Hélène Buzelin (Université de Montréal), Dorothée Cailleux (Université Paris Nanterre, CRPM), Chiara Denti (Université de Parme et Université Paris Nanterre, CRPM), Valeria Illuminati (Université de Bologne, Campus de Forlì), Mathilde Lévêque (Université Sorbonne Paris Nord)

Comité scientifique : Hélène Buzelin (Université de Montréal), Dorothée Cailleux (Université Paris Nanterre, CRPM), Chiara Denti (Université de Parme et Université Paris Nanterre, CRPM), Patrick Hersant (Université Paris 8), Valeria Illuminati (Université de Bologne, Campus de Forli), Mathilde Lévêque (Université Sorbonne Paris Nord), Lucia Quaquarelli (Université Paris Nanterre, CRPM), Jon Solomon (Université Lyon 3)

Le projet de recherche « Les fabriques de la traduction. Traduction et productions populaires et médiatiques » du Centre de Recherches Pluridisciplinaires Multilingues vise à interroger la pratique traductive à partir d’un corpus issu des fictions criminelles d’une part et des littératures d’enfance et de jeunesse d’autre part (LES FABRIQUES DE LA TRADUCTION – cdr crpm (parisnanterre.fr)).

Dans ce cadre, l’équipe qui se consacre à la littérature de jeunesse organise le 6 juin 2023 à l’Université Paris Nanterre une journée d’étude intitulée « La traduction de la littérature pour la jeunesse au prisme des archives. Fonds, agents et politiques éditoriales ».  

L’objectif de cette journée est de faire un tour d’horizon des fonds d’archives spécialisés en littérature jeunesse accessibles aux chercheur∙euse∙s dans différents pays européens et d’échanger sur les méthodologies et les pratiques des chercheur∙euse∙s ainsi que sur les résultats qu’il est possible d’obtenir à partir de ce type de travail. On interrogera également les politiques éditoriales contemporaines en matière de traduction et de conservation du travail d’édition à l’heure du numérique. La manifestation entend réunir archivistes, chercheur∙euse∙s, traducteur∙ice∙s, éditeur∙rice∙s, agents littéraires, etc. afin de mettre en lumière le travail de tou∙te∙s les acteur∙rice∙s qui contribuent à la réalisation du texte final.

Elle sera organisée en différents moments, avec plusieurs types de formats. Un premier panel sera consacré à la présentation de fonds d’archives (interventions d’une dizaine de minutes suivies d’une séance de questions/réponses avec la salle) ; suivront des communications d’une vingtaine de minutes portant sur des études de fonds d’archives en littérature jeunesse ; enfin, une table ronde consacrée aux pratiques de traduction de la littérature jeunesse et à la question de l’archivage de ces processus à l’ère contemporaine réunira des professionnels.

Les organisatrices invitent les personnes intéressées à proposer des communications pouvant s’intégrer à l’un de ces formats et qui porteront sur les axes suivants : 

– présentation d’un fonds d’archive spécialisé en littérature jeunesse (fonds de maisons d’édition, fonds de traducteur∙ice∙s, fonds nationaux…)

– réflexions sur l’utilisation d’archives en littérature jeunesse (méthodologie employée, obstacles et difficultés, résultats obtenus)

– politiques éditoriales contemporaines et rôle des différents agents en matière de traduction de la littérature jeunesse

– avenir des archives (conservation, déperdition, accessibilité à l’ère du numérique)

Les propositions de communication d’environ 300 mots, accompagnées d’une notice bio-bibliographique et précisant le format choisi devront être envoyées au plus tard le 15 février 2023 aux adresses suivantes : dcailleux@parisnanterre.fr ; mathilde.leveque@univ-paris13.fr 

Les réponses seront envoyées le 1er mars 2023.



Citer ce billet
Anaïs Goudmand (2023, 6 janvier). Appel à contributions : La traduction de la littérature pour la jeunesse au prisme des archives. Fonds, agents et politiques éditoriales (Université de Nanterre). LPCM. Consulté le 30 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/r2w1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.