Séminaire LPCM, séance 9 : Musiques populaires, narration et intermédialité – Mercredi 9 novembre, 17h-19h

Le séminaire de recherche mensuel de la LPCM vise à favoriser les rencontres et les échanges entre les chercheur·se·s qui se spécialisent dans l’analyse des cultures populaires et médiatiques, quel que soit leur ancrage disciplinaire (littérature, sciences de l’information et de la communication, sociologie, histoire, économie, musicologie, humanités numériques…) et leur objet d’étude (littérature, bande dessinée, littérature jeunesse, cinéma, séries télévisées, productions transmédiatiques, musique, jeux vidéo, jeux, figurines, images…).

Les séances ont lieu en co-modal.

Nous en profitons pour signaler que l’appel à communications a été relancé  pour le 1er semestre 2023. N’hésitez pas à nous envoyer vos propositions avant le 14 novembre 2022 !

Organisatrices : Fanny Barnabé (Epitech), Anaïs Goudmand (Sorbonne Université), Aurélie Huz (Université Paris Nanterre), Alice Jacquelin (Université Paris Nanterre)

Séance 9 – Mercredi 9 novembre 2022, 17h-19h : Musiques populaires, narration et intermédialité

Lieu : Pôle Métiers du Livre de l’université Paris Nanterre, 11 avenue Pozzo Di Borgo, 92210 Saint-Cloud – Salle de réunion (2e étage).

Lien de connexion : pour obtenir le lien de la réunion Teams et suivre à distance cet événement, merci de bien vouloir écrire à l’équipe organisatrice via l’adresse mail de contact : atelierlpcm@protonmail.com

Répondant : Guillaume Dupetit (université Gustave Eiffel, LISAA)

Présentation des communications :

  • Jason Julliot (Université de Rouen, Université de Liège) et Jérémy Michot (Université de Perpignan) : « L’analyse des musiques populaires dans la cinémusicologie française : enjeux méthodologiques et disciplinaires »

Depuis quelques années, portée par différents groupes de recherche dans lesquels se côtoient des chercheur·euses aux spécialités variées (études médiatiques, cinématographiques et musicologiques), la recherche cinémusicologique francophone connaît un essor sans précédent. Dans ce contexte, malgré un tropisme favorisant l’étude des musiques de tradition savante au cinéma, de plus en plus de travaux sont consacrés à l’intégration de musiques populaires à l’écran. Nous observerons dans notre intervention la place occupée par ces dernières au sein de ces productions scientifiques récentes, ainsi que les enjeux méthodologiques et disciplinaires qui en découlent dans la cinémusicologie contemporaine.

  • Marion Brachet (Université de Tours) : « “Like short movies in my head” : les mondes narratifs dans les musiques populaires »

Des clips aux scénographies de concert, les pratiques rencontrées dans le milieu des musiques populaires ne cessent d’inviter au lien entre récit musical et images fixes ou mouvantes. Cet exposé appréhende ce lien par le biais de la réception musicale. Je m’appuierai sur des témoignages d’auditeurs pour renseigner les processus de narrativisation des musiques enregistrées, c’est-à-dire la manière dont elles peuvent être reçues à travers des schémas narratifs. À travers des exemples empruntés aux genres folk, rock et metal, mon objectif est de montrer en quoi ces objets par essence multimodaux encouragent la création de mondes narratifs au fort ancrage visuel à travers leurs paratextes et diverses extensions mais aussi à travers la simple écoute. Ce concept de monde narratif est ici emprunté à la narratologie cognitiviste : il ne s’agit pas de mondes intégralement conçus par les auteurs des albums, mais de mondes qui peuvent être reconstitués et complétés par les auditeurs à partir d’une écoute musicale vécue comme immersive.

Nous encourageons les participant·e·s à adhérer à la LPCM :

Adhérer à l’Association


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.