Colloque : Free press et fanzines : la presse alternative en France des années 1960 à nos jours (BnF)

Free press et fanzines : la presse alternative en France des années 1960 à nos jours (BnF)

9 h 30 – 18 h
BnF, site François-Mitterrand, Petit auditorium
 

Véritable phénomène de masse, avec ses codes, ses réseaux de diffusion, ses événements en marge de la culture « mainstream », la presse alternative demeure mal connue en France. Ce colloque fait le point sur les recherches en cours et sur les principaux fonds accessibles dans ce domaine. En clôture, une projection du film Fanzinat. Passion et histoires des fanzines en France est suivie d’une rencontre avec un des coréalisateurs.

Apparus par centaines dans le sillage de mai 68 et de la contre-culture anglaise et américaine, des feuilles et journaux indépendants proposent à un public jeune les sujets que la presse « sérieuse » écarte – musique pop et rock, écologie, nucléaire, mouvements régionalistes, sexualité, spectacle de rue, féminisme, pacifisme –, traités sur un ton iconoclaste et radical. Charlie Hebdo, Actuel ou Le Parapluie sont les fleurons les plus aboutis et pérennes d’une vague underground qui déferle alors sur une génération de baby-boomers qui construit sa propre culture comme une alternative à l’idéologie dominante.

Programme de la journée

9 h 15 – Accueil

9 h 30 – Mot d’introduction
Julie Ladant, directrice du département Droit, économie, politique, BnF

9 h 45 – Panorama de la presse alternative et présentation des collections BnF
Philippe Mezzasalma, chef du service Presse, BnF

10 h 15 – Presse alternative et fanzines
James Horton, doctorant à l’université de Paris I, chercheur associé de la BnF 

10 h 45 – Panorama des fanzines en France et focus sur Le fanzinat de bande dessinée
Maël Rannou, directeur de la lecture publique et des transmissions à la Cité internationale de la bande dessinée et de l’image d’Angoulême

11 h 30 – Échange avec le public

12 h – Pause déjeuner

13 h 30 – La Fanzinothèque première bibliothèque publique de fanzines
Marie Bourgoin, documentaliste à la Fanzinothèque

14 h – Artzines, l’archive comme méthodologie
Antoine Lefebvre, artiste, enseignant-chercheur à l’université de Nîmes

14 h 25 – Un fonds de graphzines a-t-il sa place en bibliothèque d’art ?
Valérie Malnar, bibliothécaire, responsable du fonds de graphzines à la bibliothèque Forney

15 h – Le fond de graphzines de la BnF
Cécile Pocheau-Lesteven, conservatrice, responsable du fonds de Grafzine au département des Estampes, BnF 

15 h 30 – Discussion

16 h – Conclusion de la journée
Alexia Bauville, conservatrice, adjointe au service de la Presse, BnF

Projection-rencontre

Fanzinat. Passion et histoires des fanzines en France
Réalisé par Laure Bessi, Guillaume Gwardeath et Jean-Philippe Putaud-Michalski.

Ce film raconte l’histoire du fanzinat en France en allant à la rencontre de celles et ceux qui l’ont faite et qui la font encore. Science-fiction, bande dessinée, mouvements musicaux punk ou rap, graphisme, sport, tatouage, enjeux de société… La variété des causes et des thématiques embrassées par les activistes du fanzinat paraît sans limite. 

16 h 30 – Présentation du film Fanzinat. Passion et histoires des fanzines en France
Guillaume Gwardeath, un des coréalisateurs du film 

16 h 45 – Projection

18 h – Discussion 
Avec Guillaume Gwardeath et les intervenants filmés dans ce documentaire

Entrée gratuite – Réservation fortement recommandée :

Il est recommandé de se présenter en avance (jusqu’à 20 minutes avant la manifestation).

Image : Delphine Bucher ; image extraite du film Fanzinat – – © Metro Beach / Guillaume Gwardeath



Citer ce billet
Anaïs Goudmand (2022, 10 octobre). Colloque : Free press et fanzines : la presse alternative en France des années 1960 à nos jours (BnF). LPCM. Consulté le 22 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/r2tt

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.