Parution : La bande dessinée en France à la Belle époque. 1880-1914 (Thierry Groensteen)

Thierry Groensteen, La bande dessinée en France à la Belle époque. 1880-1914, Les Impressions Nouvelles, 2022. 

Dans l’imaginaire des Français, la Belle Époque n’est pas immédiatement reliée à la bande dessinée, mais plutôt à d’autres formes d’images et de loisirs, comme la lanterne magique, le café-concert, le théâtre d’ombres, les Expositions universelles, ou le cinéma naissant.
Les historiens de la bande dessinée française eux-mêmes ont davantage étudié la génération des pionniers actifs avant 1860 et les créations de l’entre-deux-guerres. De la période 1880-1914, on connaît surtout quelques noms d’artistes, comme Christophe, Steinlen, Caran d’Ache ou Benjamin Rabier, quelques personnages, comme la Famille Fenouillard, Bécassine, les Pieds Nickelés ou l’Espiègle Lili.

Ces repères ne suffisent pas à rendre compte du foisonnement de la création à un moment où la bande dessinée invente et réinvente ses codes et ses usages et participe à une intense circulation des images. À cette époque, près de deux cents artistes s’adonnent avec une certaine constance à ce que nous appelons bande dessinée.
L’abondance et la diversité de cette production, les pépites qui s’y dissimulent, la perfection graphique à laquelle atteignent certains dessinateurs, le témoignage que des images apportent sur leur temps, tout cela confère le plus haut intérêt au corpus que ce livre rassemble et ressuscite.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.