Parution: Fantasy Art and Studies, n° 12 (les Têtes Imaginaires, Ed.)

Fantasy Art and Studies, n° 12, “Fantasy Fiction and Fairy Tales / Fantasy et contes de fées”, édité par Les Têtes Imaginaires

Présentation

English below

La Fantasy emprunte régulièrement au personnel du conte et à sa structure, et la théorisation du genre est largement fondée sur l’essai sur le conte de fées de J. R. R. Tolkien. Aussi les auteurs et les chercheurs du 12e numéro de Fantasy Art and Studies explorent les liens profonds qui unissent Fantasy et contes de fées, des prémices du genre dans les contes de Madame d’Aulnoy au XVIIIe siècle jusqu’aux réécritures modernes de Naomi Novik, Gail Carson Levine et les transpositions télévisées des contes de Grimm, en passant par les écrits de George MacDonald au XIXe siècle, et les variations sur l’art du conteur et la transmission des récits. Ce numéro comprend également un nouveau chapitre de la BD de Guillaume Labrude, et est illustré par GaëlleC., Guillaume Labrude, Antoine Pelloux, Princesse Mandragore Art et Véronique Thill.

Fantasy fiction regularly borrows from the personnel and structure of the fairy tale, and the theorization of the genre is largely based on J. R. R. Tolkien’s essay on fairy stories. Thus the authors and scholars of the 12th issue of Fantasy Art and Studies explore the deep connections between Fantasy fiction and fairy tales, from the beginnings of the genre in Madame d’Aulnoy’s tales in the 18th century, through George MacDonald’s 19th-century writings, to the modern rewritings by Naomi Novik, Gail Carson Levine, and the television transpositions of Grimm’s tales, and variations on storytelling and story transmission. This issue also includes a new chapter of Guillaume Labrude’s comics, and is illustrated by GaëlleC., Guillaume Labrude, Antoine Pelloux, Princesse Mandragore Art and Véronique Thill.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.