Parution : Colonies, traite et esclavage des noirs dans la presse à la veille de la révolution (1788-1789) ( Carminella Biondi)

Carminella Biondi, Colonies, traite et esclavage des noirs dans la presse à la veille de la révolution (1788-1789), L’Harmattan, coll. “Autrement mêmes”, 2022.

Le dossier Des Antilles aux Indes orientales, la Révolution française et la question coloniale (Annales historiques de la Révolution française, janvier-mars 2019) montre l’intérêt, voire la nécessité, de porter un regard global sur la colonisation, les liens entre l’Europe, les Indes orientales et occidentales et l’Afrique étant très étroits. Raphaël Malangin s’y interroge sur les connexions entre le commerce oriental et la traite atlantique, lesquels se seraient épaulés. C’est ce regard global que nous offre le dépouillement de la presse de langue française en 1788-1789, avec au centre, l’Angleterre, d’où émane la plus grande partie des nouvelles concernant les colonies, et où le débat est très animé. L’Anthologie, accompagnée du Répertoire, est un instrument précieux pour suivre au jour le jour ce débat, dans les pays coloniaux, à la veille de la Révolution.

Carminella Biondi, professeur émérite à l’université de Bologne, a consacré de nombreux travaux à la littérature esclavagiste et abolitionniste en France au XVIIIe siècle.



Citer ce billet
Anaïs Goudmand (2022, 20 mai). Parution : Colonies, traite et esclavage des noirs dans la presse à la veille de la révolution (1788-1789) ( Carminella Biondi). LPCM. Consulté le 30 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/r2q7

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.