Elise Ternoy (Université d’Artois)

Aires de recherche : Littérature de jeunesse / Séries télévisées / Ensembles romanesques : cycles et séries / Adaptations, intermédialités

Formation universitaire

2022- : Université d’Artois, Thèse en littérature comparée (rattachement à l’unité de recherche « Textes et Cultures » et à l’EDSHS 586, bénéficiaire d’un contrat doctoral MESRI)

  • Sujet de thèse : Adaptation en séries télévisées de romans à destination de la jeunesse
  • Co-directrices : Mmes Anne BESSON (PR Littérature comparée, université d’Artois, directrice principale)  et Virginie DOUGLAS (Maître de conférence HDR, Université de Rouen, ERIAC, co-directrice)
  • Abstract : Plébiscitée dans les pratiques cinématographique, l’adaptation n’est apparemment pas traditionnellement privilégiée dans le domaine des séries télévisées qui, du moins jusqu’à une date récente, préféraient plutôt recourir à un support scénaristique original. Pourtant, au sein du champ plus spécifique des romans à destination de la jeunesse, l’adaptation sous forme de série télévisée est pratiquée depuis longtemps (on peut penser à La Petite maison dans la prairie – emblématique du genre – ou à la série Anne of Green Gables, produite dès 1952). Cette tendance ne fit que se renforcer au fil du temps : dans le contexte de la peak TV, l’adaptation d’œuvres pour la jeunesse en séries télévisées est une pratique en constante expansion et l’essor des plateformes de streaming n’a fait que renforcer le phénomène. De His Dark Materials à Alex Rider, les exemples contempo- rains sont nombreux et reflètent un renouveau à la fois dans la manière d’adapter mais aussi dans la manière d’envisager les publics de ce type de productions. Ce travail de thèse a donc pour objectif d’analyser les logiques à l’œuvre dans l’adaptation de romans pour la jeunesse en séries télévisées. Nous étudierons la genèse et l’évolution de la pratique de l’adaptation des romans jeunesse en séries télévisées ainsi que les étapes les plus signifiantes de la construction de ce genre, ses constantes mais aussi ses variations.
     

2021-2022 : Université Sorbonne Paris IV, Préparation aux concours de l’enseignement (CAPES et Agrégation externe de lettres modernes).

2019-2021 : Université d’Artois, Arras, Master recherche « Littératures d’enfance et de jeunesse », Mention TB

  • Sujet du mémoire de recherche : «Lutter pour le bien, devenir le mal : questions d’éthique dans Les Désastreuses aventures des orphelins Baudelaire». Accès en ligne DUMAS : https://dumas.ccsd.cnrs.fr/MEM-UNIV-ARTOIS/dumas-03347543v1 
  • Directrice de recherche : Mme Anne BESSON (PR littérature générale et comparée.
  • Abstract : De nombreux ensembles romanesques à destination de la jeunesse (mais pas seu- lement) mettent en scène un affrontement entre des forces antagonistes de Bien et de Mal au sein duquel le héros ou l’héroïne doit trouver sa place. Parmi ces ensembles, Les Désastreuses aventures des orphelins Baudelaire dénotent par leur manière singulière de traiter de l’éthique. Ce mémoire montre de quelle manière une réflexion éthique complexe s’élabore progressivement dans Les Désastreuses aventures des orphelins Baudelaire, au fil de l’expertise croissante de son jeune lecteur. Cette élaboration passe par un mouvement d’évolution sur plusieurs plans qui allie transformation de la forme sérielle et avancée en âge du lectorat. C’est ce mouvement qui permet le passage d’un système volontairement manichéen à un paradigme éthique plus complexe et nuancé. Cette montée en puissance dans le désenchantement est un miroir exacerbé du parcours initiatique que représente le passage à l’âge adulte.
  • Jury de soutenance : Mmes Anne BESSON (PR littérature générale et comparée) et Christine PRÉVOST (Maître de conférences en didactique du français), Université d’Artois.
  • Note obtenue : 18,5/20

2017 – 2018 : Université Paris Descartes, Licence professionnelle : métiers du livre – Spécialité édition et commercialisation du livre papier et imprimé, mention AB.

  • Sujet du mémoire professionnel : « Marchandisation et rentabilisation des produits éditoriaux : quelles logiques pour quelles conséquences ? »
  • Directeur de recherche : Vincent CHABAULT, (Maître de conférences HDR en sociologie)
  • Abstract : Ce mémoire s’intéresse à la manière dont l’économie capitaliste a fait passer la pro- duction culturelle d’une échelle artisanale à une échelle industrielle, faisant du livre un produit marchand. De la recherche de la plus-value, élément structurant des échanges de marchandise, découle le fait que les politiques éditoriales se retrouvent grandement influencées par la volonté de rentabilisation. Pour cela, les maisons d’éditions sont amenées à faire un certain nombre de compromis pouvant altérer la qualité de leur production de différentes manières. Ici, nous nous appuierons sur l’exemple du Groupe Multimedia Press, entreprise au fonctionnement paradoxal. Sa taille restreinte dénote avec ses stratégies marketing imitatrices et ses ambitions producti- vistes mais constitue de ce fait un angle intéressant pour observer les divers effets de la recherche de profit sur la production éditoriale.
  • Note obtenue : 15/20

2016 – 2017 : Université de Lille, Licence de lettres modernes, Mention B.

  • Littérature française et comparée
  • Histoire de la langue (ancien français, latin)
  • Grammaire et stylistique

2014 – 2016Lycée Faidherbe, Lille, Classes Préparatoires aux Grandes Écoles

  • Formation généraliste (littérature, histoire, philosophie, latin, anglais, allemand)

Articles

• Revues académiques

« Les sagas de fantasy pour la jeunesse à l’épreuve de l’adaptation en série : le cas de His Dark Materials », in Séries télévisées et fantasy : convergence et mise à l’épreuve, revue Otrante, n° 52, 2023 (accepté pour publication, à paraître).

«Panorama d’ouverture» in Virginie DOUGLAS, Florence CABARET [dir.] TV/Series n° 20 | 2022, « Séries adaptées de romans pour la jeunesse », 2022 (accepté pour publication, à paraître).

• Articles de vulgarisarion

« Genesis, entre philosophie et anticipation », Nous Voulons Lire !, n° 224, juin 2020.

+ Critiques de nouveautés dans le domaine de la littérature de jeunesse au sein de la revue Nous Voulons Lire, trimestriel d’information et réflexion sur le livre pour la jeunesse : Sacrées sorcières par Pénélope Bagieu (n°223, février 2020), Alma, le vent se lève de Timothée de Fombelle (n°225, septembre 2020).

Activités de valorisation de la recherche

• Journées d’études

Communication dans le cadre de la journée d’étude du Master en littérature de jeunesse (réalisation d’une capsule vidéo de partage d’expérience et conseils à l’intention des nouveaux étudiantes), 22 janvier 2022, Université d’Artois, Arras (laboratoire Textes et Cultures)

• Autre

Contribution à l’élaboration du MOOC «Youtube et le genre : Les Internettes et l’empowerment des femmes sur YouTube réalisé par Valentine Henry et Léa Maaméri au cours de l’année 2019, dans le cadre du cours de Laurence ALLARD (Technologies numériques et production culturelle, troisième année de licence Industries Culturelles, Art et Sociétés, Université de Lille SHS) : création d’une bannière illustrée pour le site internet. URL : http://mooc4.politechnicart.net/ytetlesfemmes/


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.