Pascal Robert (Enssib)


Pascal
Robert
est professeur des universités à l’Ecole Nationale Supérieure des Sciences de l’Information et des Bibliothèques (Enssib). Il est membre du laboratoire Elico.

Ses travaux visent, d’une part, à décrypter les enjeux politiques et cognitifs de l’informatisation de la société et, d’autre part, à l’élaboration d’une anthropologie du document et des images (notamment de la bande dessinée).

Sur la question des enjeux politiques du numérique il est l’auteur ou a dirigé, aux Editions des archives contemporaines, les trois tomes de l’Impensé informatique(2012), puis de l’Impensé numérique (T1, 2016 et T2, 2020). Il a publié, chez le même éditeur, le premier tome de Temporalités numériques, qui porte sur la modélisation de l‘histoire des TIC aux XIX°-XX°s (2022).

Sur la question des enjeux anthropologiques, socio-sémiotiques et politiques des images, il est l’auteur de Polyptyque, pour une anthropologie communicationnelle des images paru chez Hermann en 2015. Il a écrit une vingtaine d’articles sur la bande dessinée. Il a dirigé Bande dessinée et numérique (éditions du CNRS, 2016) et un livre sur la ville et la bande dessinée (La ville en planches, Hermann 2021). Il a publié en 2017 de L’incommunication au miroir de la bande dessinée (aux PUBP) et en 2018 La bande dessinée, une intelligence subversive (aux Presses de l’Enssib). Il est responsable du séminaire de l’Enssib « La bande dessinée en questions ».

 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.