Appel à contributions : Perspectives sur l’imaginaire scandinave (Studia Universitatis Babeș-Bolyai Philologia)

Perspectives sur l’imaginaire scandinave“, Studia Universitatis Babeș-Bolyai Philologia, Numéro spécial 2/2023

studia.philologia@lett.ubbcluj.ro  

Échéance des propositions : 15 septembre 2022

Coordinateurs :
Roxana-Ema Dreve, Université Babeș-Bolyai de Cluj-Napoca 
roxana.dreve@ubbcluj.ro

Raluca-Daniela Duinea, Université Babeș-Bolyai de Cluj-Napoca
 raluca.radut@ubbcluj.ro 

Raluca Pop, Université Babeș-Bolyai de Cluj-Napoca
 raluca.petrus@ubbcluj.ro 

Le terme « imaginaire » a une longue tradition en Europe et surtout en France, grâce aux travaux de Gilbert Durand (Les structures anthropologiques de l’imaginaire) et de Jean-Jacques Wunenburger (L’imaginaire). Au fil des années, l’imaginaire a reflété la connexion de différents ensembles d’images culturelles, artistiques, littéraires, linguistiques, religieuses, sociales et historiques à la notion d’identité, liant le terme à l’esthétique et à la réception. Différentes directions articulent donc le concept d’« imaginaire » aujourd’hui. Au-delà de l’exploration du Moi par rapport aux autres, la réalité, la fiction, l’histoire et la mémoire ont également été réévaluées à l’aune de l’imaginaire. 

Tenant compte de ces perspectives, le présent numéro se propose d’analyser l’imaginaire à l’égard de la Scandinavie. La culture, la linguistique et le canon littéraire norvégiens, suédois et danois sont souvent perçus comme des structures faisant partie, au-delà de la complexité multilingue et multiculturelle inhérente, d’un imaginaire scandinave homogène. Renvoyant à un ensemble complexe d’éléments – comprenant à la fois poèmes eddiques, sagas, histoires ou personnages fantastiques (comme les trolls) et véhiculant diverses croyances et coutumes anthropologiques, historiques ou religieuses –, l’imaginaire culturel scandinave gagne du terrain dans les préoccupations philologiques récentes. Dans Story and Emotion : A Study in Affective Narratology, Per Thomas Andersen prend en considération la manière dont différents états d’esprit sont abordés dans la littérature, la philosophie ou la psychologie à partir d’un contexte culturel scandinave. Les 25 essais sur le canon littéraire norvégien édités par Stig Sæterbakken et Janike Kampevold Larsen (Norsk litterær kanon, 2008) présentent l’imaginaire littéraire à travers différentes grilles de lecture. Dans le sixième tome de la Norsk idéhistorie. Et lite land i verden, Trond Berg Eriksen, Andreas Hompland et Eivind Tjønneland examinent la culture norvégienne depuis 1950 à travers plusieurs sujets tels la littérature, la politique, les médias, l’éducation ou la religion.

Outre la littérature et la culture, un autre élément lié à l’imaginaire scandinave est l’utilisation de la langue, base du patrimoine culturel, de l’identité et de l’interaction sociale. L’imaginaire scandinave peut ainsi s’exprimer également à travers l’analyse des dialectes, des études contrastives sur la langue écrite et parlée ou des traductions de textes fictifs et non-fictionnels. Au cours des dernières décennies, on a remarqué une orientation de l’imaginaire littéraire et linguistique scandinave vers l’écocritique (Henning Howlid Wærp, Hele livet en vandrer i naturen, 2018), l’espace, le non-espace, la temporalité, la réécriture des mythes ou bien la littérature de voyage.

Le présent numéro se propose de faire un état des lieux de telles approches de l’imaginaire scandinave, surpris dans toute sa complexité. Nous accepterons ainsi des contributions portant sur la question de l’imaginaire scandinave ou faisant référence à l’espace littéraire et linguistique du Nord.

Puisque la littérature peut être, comme le dit Nilsson Louise dans Mediating the North in Crime Fiction, « une négociation entre le contenu et les contextes […] une compréhension de l’interaction entre l’imaginaire culturel et la production littéraire » (n.t.), les travaux sur l’imaginaire scandinave peuvent aborder les thèmes suivants :
·       Mythes et mythologie (aspects et symboles culturels en littérature, écriture et réécriture de mythes, personnages et êtres fabuleux (trolls, huldres, etc.) ;
·       L’univers littéraire et fictionnel (réflexions sur la littérature canonique et/ou contemporaine scandinave) ;
·       La littérature scandinave en rapport avec l’espace, le temps et la mémoire ;
·       La littérature scandinave (théâtre, essai, poésie, roman, nouvelle, littérature pour enfants, littérature fantastique), vue à travers un prisme historique, sociologique, religieux ;
·       La littérature de voyage dans l’imaginaire scandinave ;
·       Traductions de littérature fictionnelle et non-fictionnelle de l’espace scandinave :
·       Dialectes, dialectologie, études contrastives sur la langue écrite et parlée.

Le numéro peut accueillir des articles d’environs 5000-7000 mots (y compris les références bibliographiques), rédigés en anglais, norvégien ou français. Ils doivent être accompagnés de résumés de 250 mots, tant en anglais qu’en roumain. Dans le cas d’études appartenant à des auteurs qui ne connaissent pas le roumain, les éditeurs de la revue prendront en charge la traduction des résumés de l’anglais vers le roumain.

La revue Studia Universitatis Babeș-Bolyai. Philologia est publiée sous forme imprimée (ISSN : 1220-0484) et en ligne (2065-9652), étant indexée dans les bases de données internationales suivantes : ERIHPLUS, CEEOL, EBSCO Host, PROQUEST et Web of Science ESCI http://studia.ubbcluj.ro/serii/philologia/philologia_indexari_en.html.

 Bibliographie sélective :

ANDERSEN, Per Thomas, Story and Emotion: A Study in Affective Narratology, traduit du norvégien par Marthe Hult, Oslo, Universitetsforlaget, 2016.

BACHELARD, Gaston, The poetics of space, London, Penguin Classics, 2014.

BERG ERIKSEN, Trond; HOMPLAND, Andreas; TJØNNELAND, Eivind, Norsk idéhistorie. Bd.6. Et lite land i verden (1950-2000), Oslo, Aschehoug, 2003.  

BRAGA, Corin (dir.), Enciclopedia imaginariilor din România. Imaginarul literar (t. 1), Iași, Polirom, 2020. 

CHARTIER, Daniel, Qu’est-ce que l’imaginaire du Nord ? Principes éthiques, Montréal et Harstad, Imaginaire Nord, Arctic Arts Summit, 2018.

DREVE, Roxana-Ema, J.M.G. Le Clézio et Göran Tunström, Analyse fractale du thème de l’enfance, Cluj-Napoca, Casa Cărții de Știință, coll.  « Nordica », 2014. 

DURAND, Gilbert, Les structures anthropologiques de l’imaginaire, 12ème édition, Paris, Dunod, 2016. 

FIDJESTØL, Bjarne; HAUGEN, Odd Einar et RINDAL, Magnus, Tekstkritisk teori og praksis, Oslo, Novus, 1988.

FERGUSON, Robert, Scandinavians: In Search of the Soul of the North. New York: Abrams Press, 2018.

HAUGEN, Einar Ingvald, The Scandinavian Languages: An introduction to their history, London, Faber & Faber, 1976.

HAUGEN, Odd Einar (éd), Handbok i norrøn filologi, Fagbokforlaget, Bergen, 2004. 

KNUTSEN, Nils Magne, Litteratur i Æventyrland. Tromsø, Angelica Akademisk AS, 2013. 

NILSSON, Louise, «Mediating the North in Crime Fiction: Merging the Vernacular Place with a Cosmopolitan Imaginary », In Journal of World Literature, no 1, 2016, pp. 538-554. 

RĂDUȚ, Raluca-Daniela, The Poetry of Jan Erik Vold and the Norwegian Lyric Modernism in the 1960s, Cluj-Napoca, Casa Cărții de Știință, coll. « Nordica », 2018. 

RYALL, Aanka, SCHIMANSKI, Johan et WÆRP, Henning Howlid, Arctic Discourses, UK, Cambridge Scholars Publishing, 2010. 

SÆTERBAKKEN, Stig ; LARSEN, Janike Kampevold, Norsk litterær kanon, Trondheim, Cappelen Damm, 2008. 

TOMESCU-BACIU, Sanda, Peer Gynt și miturile nordice, Cluj-Napoca, Napoca Star, 2000. 

VIKØR, Lars, The Nordic languages. Their status and interrelations, [troisième édition] (Nordic Language Secretariat, 14), Oslo, Norway, Novus, 2001.

WÆRP, Henning Howlid, « Hele livet en vandrer i naturen » – Økokritiske lesninger i Knut Hamsuns forfaterskap, Stamsund, Orkana Akademisk, 2018. 

WUNENBURGER, Jean-Jacques, L’imaginaire, deuxième édition, Paris, PUF, coll. « Que sais-je ? », quatrième édition, 2020.

 Calendrier : 

le 15 septembre 2022 – dernier délai pour la soumission des propositions d’articles (à inclure : un résumé de 200 mots, 7 mots-clés, au moins 5 références bibliographiques, courte notice bio-bibliographique de l’auteur d’environ 150 mots) ;

le 15 octobre 2022 – envoi d’une notification de l’acceptation de la proposition ;

le 1er février 2023 – délai pour la soumission des articles complets (les instructions aux auteurs concernant le protocole de rédaction à respecter pour la rédaction des articles se trouvent sur le site web du journal : http://studia.ubbcluj.ro/serii/philologia/pdf/Instructions_En.pdf)  

• le 30 juin 2023 – parution du numéro thématique.

Veuillez envoyer vos propositions à l’une des adresses électroniques suivantes : 

·       studia.philologia@lett.ubbcluj.ro

·       roxana.dreve@ubbcluj.ro

·       raluca.radut@ubbcluj.ro 

·       raluca.petrus@ubbcluj.ro


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.