Séminaire: “La prospective vue par un géographe et un historien” (Epitech, Paris)

Séminaire: “La prospective vue par un géographe et un historien”

18 mars 2022, 14h-17h

Laboratoire MNSHS Epitech Paris 14-16 rue Voltaire 94270 Kremlin-Bicêtre

Organisé par Marie Puren et Émilie Richard

Présentation

Le laboratoire MNSHS (Méthodes numériques appliquées aux sciences humaines et sociales) a le plaisir d’accueillir Dominique Royoux, professeur de géographie à l’Université de Poitiers, et Pierre-Antoine Marti, doctorant en histoire à l’EHESS, au sein du CRH – Grihl pour une séance consacrée à la perception et à l’utilisation de la prospective en Histoire et en Géographie.

Le séminaire est hybride et peut donc être suivi en présentiel ou en distanciel. Pour assister à la séance, il suffit d’envoyer un mail à recherche@epitech.eu en précisant le mode de participation. Nous vous enverrons le lien de connexion en retour.

Programme

14h-15h30

  • Dominique Royoux est professeur de Géographie à l’Université de Poitiers et est directeur adjoint du laboratoire de recherche RURALITES (Rural, URbain, Acteurs, LIens, Territoires, Environnement, Sociétés). Ses thématiques de recherche traitent du rapport à l’espace de l’action publique locale en France et des formes d’innovation territoriale.

Résumé de la présentation :
“La question de la prospective en géographie : vers un nécessaire renouvellement des approches“
C’est peu dire que les modalités de la vie collective ont été considérablement renouvelées depuis l’apparition de la récente pandémie. Et particulièrement dans les rapports entre les communautés humaines et leurs territoires. Ces changements étaient déjà en germe auparavant, mais la crise sanitaire les a révélés pour en faire des sujets de débat public à partager avec le plus grand nombre.

Ils portent sur les nouvelles formes des dynamiques socio-spatiales, (notamment sur les nouveaux liens entre les métropoles, les villes moyennes et les petites villes), sur la réorganisation des politiques publiques locales qui ont besoin de s’appuyer sur la connaissance des usages pour mieux correspondre aux attentes sociales (l’apport des politiques du temps sera développé), sur la remise en cause des dispositifs traditionnels de la prospective territoriale (schémas de planification, projets de territoire), notamment vis-vis de la montée en compétence des initiatives citoyennes (en matière de démocratie participative par exemple), de la plus grande nécessité d’articuler espaces vécus et espaces fonctionnels, du besoin de développer les  mécanismes de solidarité territoriale, jusqu’ici faiblement expérimentés.
Cette intervention tentera de poser les bases d’un renouvellement nécessaire, par la prospective, de la géographie de l’action publique locale.

Pour en savoir plus : Interview de Dominique Royoux, “L’innovation territoriale revêt aujourd’hui plusieurs dimensions”

15h30-17h

  • Pierre-Antoine Marti est doctorant en Histoire à l’EHESS, au sein du CRH – Grihl. Il est également consultant en innovation et expert au sein de l’APM (Association pour le Progrès du Management). Sa thèse est dirigée par Dinah Ribard. Elle porte sur la littérature d’anticipation, abordée comme un prisme pour mener une réflexion historiographique sur le futur.

Résumé de la présentation :
Ce travail initié fin 2016 ambitionne d’explorer les images de l’avenir à travers les romans et nouvelles parues en France dans la seconde moitié du XXe siècle. Que dit le futur imaginé du présent de l’écriture ? Comment s’articule-t-il avec la réception, immédiate et différé ? Quelles conceptions de l’histoire ces récits impliquent-ils, et à quelles stratégies éditoriales correspondent-ils ? La double casquette de chercheur et consultant lui permet de faire des passerelles entre imaginaires du futur et monde de l’entreprise et des institutions.

Dans le cadre du séminaire, son intervention s’articulera en deux temps :

  • Un panorama de ses travaux universitaires : rappel de la démarche, axes de recherche, sujets abordés.
  • Une introduction à l’activité de conférence et de conseil inspirée de ces travaux : comment mobiliser la science-fiction pour innover et anticiper ?

Pour en savoir plus : https://alumni-ehess.fr/article/raconte-moi-ta-these-7-i-il-sera-une-fois-histoire-des-representations-de-l-avenir-a-travers-la-litterature-d-anticipation-en-france-1950-2000-par-pierre-antoine-marti/03/03/2022/167


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Fanny Barnabé (10 mars 2022). Séminaire: “La prospective vue par un géographe et un historien” (Epitech, Paris). LPCM. Consulté le 23 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/r2o1


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.