Journée d’étude: Imaginaires du temps post-apocalyptique et (ré)organisation des rapports sociaux (Besançon)

Journée d’étude: Imaginaires du temps post-apocalyptique et (ré)organisation des rapports sociaux

8 avril 2022

Salle 0302, bâtiment 3, UFR STAPS, 31 Chemin de l’Épitaphe, 25 000 Besançon

Organisé par Clémentine Hougue, Sébastien Haissat et Audrey Tuaillon Demésy

Cette journée d’étude s’inscrit dans le programme de recherche Aiôn (Socio-anthropologie de l’imaginaire du temps. Le cas des loisirs alternatifs), financé par l’Agence nationale de la recherche (ANR19-CE27-0008)

Programme

(Version pdf à télécharger)

9h00 : Accueil des participants
9h30 : Mots de bienvenue et introduction du colloque (Clémentine Hougue, Sébastien Haissat et Audrey Tuaillon Demésy)

Session 1 – L’expression de rapports de domination en contexte postapocalyptique
Modérateur : Sébastien Haissat

9h45 : Nicolas Bué (Université d’Artois, CERAPS) et Nicolas Kaciaf (IEP de Lille, CERAPS) : « “On n’est pas asservis par les morts”. Rapports de domination et contexte apocalyptique dans The Walking Dead. »

10h15 : Célia Jacquet (Université d’Angers) : « La femme cyborg et le désastre pandémique : réimaginer la place du féminin dans Les Chroniques Lunaires »

10h45 : Questions/discussions

11h15 : Pause café



Session 2 – No future? L’avenir vu du temps présent
Modératrice : Audrey Tuaillon Demésy

11h30 : Madeleine Sallustio (SciencesPo Paris) : « Les théories de l’effondrement dans les collectifs néo-paysans cévenoles. La multiplicité des temporalités pour appréhender un présentisme paradoxal » 

12h00 : Joseph Gotte (Université Paris-Est Créteil) : « Annoncer le futur à partir des représentations existantes : le cas des références religieuses dans les discours effondristes »

12h30 : Questions/discussions

13h : Pause déjeuner

Session 3 – Écrire et exprimer différentes fins du monde
Modératrice : Clémentine Hougue
 
14h30 : Louis Daubresse (Université de la Sorbonne Nouvelle) : « Silence et mutisme cataclysmiques : une politique de la disparition dans des films dystopiques »

15h00 : Camille Mayer (Université Paris VIII) : « Les limites artistiques et politiques de l’écriture d’une dystopie post-apocalyptique : l’exemple de [Rakatakatak] C’est le bruit de nos cœurs »

15h30 : Waldislas Aulner (Université Paris 1 Panthéon Sorbonne) : « L’apocalypse contre l’État : cosy catastrophes et utopies post-apocalyptiques au cinéma »

16h00 : Questions/discussions

16h45 : Conclusion de la journée

16h45 : Conclusion de la journée
 

Comité scientifique

·         Alain Agnessan, Université Félix Houphouët-Boigny de Cocody, Côte d’Ivoire
·         Patrick Bergeron, University of New Brunswick
·         Laetitia Biscarrat, Université Côte d’Azur
·         Manouk Borzakian, Aiôn
·         Laurent Di Filippo, Université de Lorraine
·         Jean-Paul Engélibert, Univ Bordeaux-Montaigne
·         Anne-Laure Fortin-Tournès, Le Mans Université
·         Ninon Grangé, Université Paris 8
·         Sarah Lécossais, Université Sorbonne Paris Nord

Comité d’organisation

·         Sébastien Haissat, Université de Franche-Comté
·         Clémentine Hougue, Le Mans Université
·         Orlane Messey, Université de Franche-Comté
·         Sacha Thiébaud, Université de Franche-Comté
·         Audrey Tuaillon Demésy, Université de Franche-Comté



Citer ce billet
Fanny Barnabé (2022, 8 mars). Journée d’étude: Imaginaires du temps post-apocalyptique et (ré)organisation des rapports sociaux (Besançon). LPCM. Consulté le 30 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/r2nx

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.