Parution : La télévision selon Alfred Hitchcock (Gilles Delavaud)

Gilles Delavaud, La télévision selon Alfred Hitchcock, Rennes, Presses universitaires de Rennes, coll. « PUR-Cinéma », 2021

Présentation de l’éditeur

Hitchcock est le cinéaste le plus étudié, pourtant tout un pan de son oeuvre reste largement ignoré : son oeuvre télévisuelle, entendue ici comme l’ensemble de sa production pour la télévision (principalement les séries Alfred Hitchcock Presents et The Alfred Hitchcock Hour), soit quelques 370 épisodes que, de 1955 à 1965, le cinéaste a produits, présentés et exceptionnellement réalisés. Deux hypothèses ont guidé cette approche : l’ensemble des épisodes des deux séries forment un tout ; dans chaque épisode, le film et les interventions du présentateur qui encadrent le film forment également un tout.

L’ouvrage examine d’abord l’état des relations entre cinéma et télévision en 1955, au moment où s’opère le rapprochement longtemps différé des deux industries, et s’attache ensuite à décrire la figure complexe de Hitchcock présentateur. Puis, articulant analyse formelle et approche thématique, il montre comment, pendant une décennie, le cinéaste a poursuivi sur un autre registre et avec d’autres moyens son exploration critique de la culture américaine.

Le titre indique la perspective adoptée. Il s’agit, d’une part, de cerner le regard que porte Hitchcock sur la télévision : sur la télévision américaine qui lui est contemporaine, mais aussi sur le média lui-même considéré à la fois comme institution et comme dispositif ; et, d’autre part, de comprendre comment, à travers cette production intensive, Hitchcock a fait oeuvre de télévision : une oeuvre inventive et sans équivalent, traversée par la conscience aigüe des potentialités du média, de ses ressources esthétiques comme de sa capacité à réfléchir la réalité de l’époque.

« Au lieu d’envisager la production télévisuelle d’Hitchcock “à partir du cinéma”, il s’agit désormais d’aborder la question “à partir de la télévision”, renversement de perspective qui se révèle des plus instructifs (…) La mise en contexte de l’entrée d’Hitchcock en télévision est passionnante. » François Albera, Le Monde diplomatique, février 2022

L’auteur

Gilles Delavaud est professeur en sciences de l’information et de la communication à l’Université Paris 8. Auteur, il a publié de nombreux articles sur l’esthétique du cinéma ou de la télévision. Il a co-dirigé l’ouvrage collectif Godard et le métier d’artiste (L’Harmattan, 2001) et dirigé un volume de la revue MEI (Médias et Information) intitulé « Télévision : la part de l’art » (L’Harmattan, 2002) ainsi qu’un numéro des Dossiers de l’audiovisuel intitulé « Un siècle de télévision. Anticipation, utopie, prospective » (Ina/La Documentation française, 2003).

Sommaire

Introduction

I – Les débuts télévisuels d’un cinéaste
L’ essor de la télévision hollywoodienne – Alfred Hitchcock Presents, une série anthologique – Rope (La Corde, 1948), film modèle – L’ expérience « Breakdown » (1955)

II – Alfred Hitchcock présentateur
« Je suis Alfred Hitchcock » – Introduire et conclure – La présentation comme attraction

III – L’invention formelle
Une esthétique de l’émergence – Une esthétique du « pot-pourri »
Une esthétique du temps compté

IV – L’adversaire
« Il vous faut un sponsor » – Le show et le business

V – Éléments de culture américaine
Culture, télévision, publicité – La culture ordinaire du téléspectateur
L’institution télévision en question

VI – « J’ai horreur de la violence »
Controverse sur la culture de masse – Un western hitchcockien – La stratégie de la suggestion
Une économie des effets

VII – Des sujets très sérieux
Deux histoires d’Evan Hunter – Autres histoires de délinquance juvénile – Autres sujets sérieux
Des histoires qui finissent mal

VIII – Le crime domestique
Petites histoires de famille – Un homme à sa fenêtre – Le mariage, sujet controversé
Un mariage parfait

IX – Produced by Joan Harrison
Joan Harrison, « troisième Hitchcock » – Joan Harrison, productrice de cinéma
Joan Harrison, productrice de télévision – Un point de vue féminin

Conclusion

 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.