Séminaire LPCM, séance 1 : Méthodes et théories de l’intermédialité – Mercredi 26 janvier, 17h-19h

Le séminaire de recherche mensuel de la LPCM vise à favoriser les rencontres et les échanges entre les chercheur·se·s qui se spécialisent dans l’analyse des cultures populaires et médiatiques, quel que soit leur ancrage disciplinaire (littérature, sciences de l’information et de la communication, sociologie, histoire, économie, musicologie, humanités numériques…) et leur objet d’étude (littérature, bande dessinée, littérature jeunesse, cinéma, séries télévisées, productions transmédiatiques, musique, jeux vidéo, jeux, figurines, images…). 

Les séances auront lieu en co-modal.

Organisatrices : Fanny Barnabé (Epitech), Anaïs Goudmand (Sorbonne Université), Aurélie Huz (Université Paris Nanterre), Alice Jacquelin (Université Paris Nanterre)

Séance 1 – Mercredi 26 janvier 2022, 17h-19h : Méthodes et théories de l’intermédialité

Sorbonne Université, Maison de la recherche, salle D116

Lien de connexion : https://unil.zoom.us/j/4886436683 

  • Francesca Aiuti (Université degli Studi Roma Tre) : « Discours rap-portés : analyse médiologique de l’interaction entre rap et littérature »

À l’ère médiatique, la littérature est de plus en plus exposée aux média(s) et pénètre de nouveaux espaces. Synthèse de multiples voies formelles, le rap contribue à la circulation médiatique et à l’actualisation de la littérature dans la société contemporaine. La relation entre rap et littérature sera donc, tout d’abord, pensée et encadrée théoriquement comme un dialogue entre média. Les enjeux formels et sociaux de cette relation seront ensuite analysés à travers une brève étude.

  • Giorgio Busi Rizzi (Universiteit Gent) : « La bande dessinée numérique : une forme nouvelle/ancienne »

Le concept de BD numérique englobe une variété d’œuvres, allant des BD imprimées qui sont numérisées et prépubliées en ligne aux e-comics qui résistent à la publications papier et ont des affinités plus fortes avec les jeux vidéo. Ma contribution essaie d’en donner un aperçu des différents types, en montrant comment ces BD peuvent créer de nouvelles expériences de lecture, surtout en termes d’immersion et d’interactivité (concepts qui seront repensés dans une clé media specific).

Répondant·e·s : Olivier Stucky (Université de Lausanne) et Gaëlle Kovaliv (Université de Lausanne)

Les auditeur·rice·s qui souhaitent se rendre sur place doivent obligatoirement s’inscrire en écrivant à l’adresse suivante une semaine avant les séances : atelierlpcm@protonmail.com.

Nous encourageons les participant·e·s à adhérer à la LPCM :

https://lpcm.hypotheses.org/adherer-a-lassociation



Citer ce billet
Anaïs Goudmand (2022, 17 janvier). Séminaire LPCM, séance 1 : Méthodes et théories de l’intermédialité – Mercredi 26 janvier, 17h-19h. LPCM. Consulté le 30 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/r2lq

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.