Sarah GHELAM (Université Paris-Nanterre)

Formation universitaire

  • 2019 – 2021 Master Sciences Humaines et Sociales Métiers de l’Edition – Parcours Edition.
  • 2016 – 2019 Licence Lettres Edition Média Audiovisuel – Erasmus à Charles University, Prague.

Travaux de recherche

  • 2020 Mémoire : La représentation de personnages enfantins non blancs dans les albums publiés entre 2010 et 2020 en France.
  • 2019 Mémoire : L’énonciation éditoriale des maisons d’édition jeunesse à portée féministe.

Articles

  • Véronique Francis, Sarah Ghelam. « Les représentations de l’enfant noir dans la littérature jeunesse : quelles évolutions ?». Revue NVL n°229, 2021.

Interventions en journée d’étude, congrès et colloques

  • Colloque, « Femmes sauvages, Amazones et femmes viriles : quelles évolutions de la littérature médiévale à l’imaginaire contemporain ? » du 7 et 8 avril 2022, Université Clermont Auvergne, « Le personnage de la fille sauvage est-il une figure subversive de l’album jeunesse ? ».
  • Journée d’étude, « Epinglé.es », 28 novembre 2020, Sorbonne Université. « Où sont les lesbiennes ? ».

Séminaires

  • Séminaire, « Dans l’atelier des chercheur·se·s en littératures populaires et culture médiatique », 2022, « À la recherche du reflet – Retour sur une pratique de lecture ».
  • Séminaire, « Pratiques d’enquête sur les rapports sociaux de race en France hexagonale et ultramarine », 2022, « De quelle couleur ? Comment étudier la représentation de la race en littérature jeunesse ».

Fonctions institutionnelles et associatives

  • 2019 – 2021 Membre du collectif de chercheuse Les Jaseuses.

Publication d’articles sur le carnet du collectif,
Mise en place d’une formation égalité filles-garçons,
Participation à l’organisation du colloque « Constellations créatrices : héritages et réseaux féminins / queer ».

  • 2017 – 2020 Membre du bureau de l’association féministe de la Faculté des Lettres de Sorbonne Université.

Gestion, communication interne et externe
Organisation du mois féministe (conférences, journées d’étude, ateliers, etc.) en collaboration avec les différentes associations de Sorbonne Université,
Mise en place de distributeurs de protections menstruelles sur les centres Sorbonne Université.

Carnet de recherche



Citer ce billet
Anaïs Goudmand (2021, 4 octobre). Sarah GHELAM (Université Paris-Nanterre). LPCM. Consulté le 22 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/r2j1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.