Appel à contributions : Séminaire LPCM 2022, « Dans l’atelier des chercheur·se·s en littératures populaires et culture médiatique »

Séminaire LPCM 2022 : « Dans l’atelier des chercheur·se·s en littératures populaires et culture médiatique »

À partir du mercredi 26 janvier 2022, 17h-19h, en visioconférence

Échéance des propositions : 5 novembre 2021

L’Association internationale des chercheur·se·s en Littératures Populaires et Culture Médiatique (LPCM) a pour but d’étudier, dans une perspective résolument pluridisciplinaire et intermédiale, les formes des cultures médiatiques, les pratiques qu’elles ont favorisées et les imaginaires qu’elles ont suscités dans les époques moderne et contemporaine. Depuis sa création, l’Association a fédéré des initiatives interdisciplinaires variées permettant une saisie problématisée des récits multimédiatiques produits et diffusés par les industries culturelles et circulant dans l’espace public depuis l’avènement du roman-feuilleton. Fondatrice, en 2001, de la revue en ligne Belphégor, l’Association a aussi, parmi bien d’autres projets collectifs, co-organisé les Assises de la recherche en cultures populaires et médiatiques 2018, qui ont réuni un grand nombre de spécialistes des cultures populaires autour du thème commun « Approches critiques des fictions médiatiques : enjeux, outils, méthodes ».

Le séminaire de recherche mensuel de la LPCM se tiendra le mercredi de 17h à 19h à partir du 26 janvier 2022. Il visera à favoriser les rencontres et les échanges entre les chercheur·se·s qui se spécialisent dans l’analyse des cultures populaires et médiatiques, quel que soit leur ancrage disciplinaire (littérature, sciences de l’information et de la communication, sociologie, histoire, économie, musicologie, humanités numériques…) et leur objet d’étude (littérature, bande dessinée, littérature jeunesse, cinéma, séries télévisées, productions transmédiatiques, musique, jeux vidéo, jeux, figurines, images…). 

L’appel est ouvert aux jeunes chercheur·se·s (masterant·e·s et doctorant·e·s) aussi bien qu’aux chercheur·se·s confirmé·e·s. Nous souhaitons encourager la présentation de recherches en cours, en insistant plus particulièrement sur leur dimension méthodologique : il s’agira de nous interroger sur les outils et les méthodes pour analyser les phénomènes caractéristiques de la production et de la réception des littératures populaires et de la culture médiatique (sérialité, transmédialité, histoire des supports, construction de monde, fandom, usages ludiques ou politiques…). Chaque séance de l’atelier sera composée de deux interventions (d’une durée maximale de 30 minutes chacune), suivies d’un temps de discussion avec un·e répondant·e, visant à offrir aux participant·e·s un cadre de réflexion collectif entre pairs permettant, en fonction des besoins, d’enrichir des problématiques de travail en cours, de suggérer de nouvelles pistes de recherche ou d’interroger des difficultés ou blocages éventuels. En fonction des propositions reçues, des séances de conférence pourront aussi être organisées ponctuellement pour présenter des recherches plus abouties ou des travaux et projets collectifs.

Si la situation sanitaire le permet, le séminaire se tiendra sous une forme hybride et nomade : chaque séance sera diffusée en visioconférence, tout en laissant la possibilité aux intervenant·e·s et aux auditeur·rice·s qui le souhaitent de se rendre sur place dans l’université dans laquelle elle se déroulera (Université Paris Nanterre, Sorbonne-Université, Université de Limoges, Université de Lausanne…). 

Les propositions, de 300 mots ou 2000 signes maximum et accompagnées d’une brève notice biobibliographique, devront être adressées avant le 5 novembre 2021 à l’adresse suivante : atelierlpcm@protonmail.com 

Nous encourageons les participant·e·s à adhérer à la LPCM :

https://lpcm.hypotheses.org/adherer-a-lassociation  

Calendrier prévisionnel des séances :

À déterminer en fonction des propositions reçues. Première séance le mercredi 26 janvier 2022, 17h-19h.

Organisatrices :

Fanny Barnabé

Anaïs Goudmand

Aurélie Huz

Alice Jacquelin

Bibliographie indicative : 

Azuma, Hiroki, 2008, Génération Otaku. Les enfants de la postmodernité, Paris, Hachette Littératures.

Baroni, Raphaël, 2007, La Tension narrative : suspense, curiosité et surprise, Paris, Seuil, coll. « Poétique ».

Besson, Anne, 2015, Constellations. Des mondes fictionnels dans l’imaginaire contemporain, Paris, CNRS Éditions.

Besson, Anne (dir.), 2016, Fictions médiatiques et récits de genre. Pour en finir avec le populaire ?, Paris, SFLGC, coll. « Poétiques comparatistes ».

Besson, Anne, Laurent Bazin, Nathalie Prince (dir.), 2016, Mondes fictionnels, mondes numériques, mondes possibles, Rennes, Presses universitaires de Rennes, coll. « Essais ».

Citton, Yves, 2017, Médiarchie, Paris, Seuil, coll. « La Couleur des idées ».

Groensteen, Thierry, 2006, La Bande dessinée : un objet culturel non identifié, Angoulême, Éditions de l’An 2, coll. « Essais ».

Henriot, Jacques, 1969, Le Jeu, Paris, Presses Universitaires de France.

Hills, Matt, 2002, Fan Cultures, Londres, New York, Routledge, coll. « Sussex Studies in Culture and Communication ».

Jenkins, Henry, 2013 [2006], La Culture de la convergence : des médias au transmédia, trad. Christophe Jaquet, Paris, Armand Colin, coll. « Médiacultures ».

Jost, François, 2011, De quoi les séries américaines sont-elles le symptôme ?, Paris, France, CNRS Éditions.

Télécharger l’appel à contributions en format PDF



Citer ce billet
Anaïs Goudmand (2021, 23 septembre). Appel à contributions : Séminaire LPCM 2022, « Dans l’atelier des chercheur·se·s en littératures populaires et culture médiatique ». LPCM. Consulté le 20 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/r2im

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.