Parution : Félix Pyat et Eugène Sue, Mathilde, drame, suivi de sa parodie par Gabriel de Lurieu et Michel Masson

Félix Pyat et Eugène Sue, Mathilde, drame, suivi de sa parodie par Gabriel de Lurieu et Michel Masson, Présentation de Barbara T. Cooper avec la collaboration de Roger Little, L’Harmattan , coll. « Autrement Mêmes », 2021.

Mathilde n’est pas la mieux connue des œuvres d’Eugène Sue mais mérite bien qu’on la redécouvre. Écrite en collaboration avec Félix Pyat, la pièce offre une image des dangers que représente pour la France de Louis-Philippe et Guizot l’importance accordée à l’argent et à la mobilité sociale. Le scélérat riche, pervers et froidement cynique qu’est Lugarto, métis brésilien venu s’installer dans la bonne société française, est un monstre qu’il était, et est encore, permis de condamner comme une caricature irrecevable de l’homme noir, mais qu’une bonne partie du public théâtral de l’époque prenait en haine puisqu’il représentait le règne immoral de l’argent. D’autres choisissaient d’en rire, exagérant plus encore les traits détestables du traître pour en faire une parodie. Nous offrons le drame sérieux et sa version parodique dans ce volume ainsi que de nombreux comptes rendus et la liste des traductions-adaptations en langue étrangère.

Lire un extrait

 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.