Bleton Paul (TELUQ)

Après un doctorat à l’École pratique des hautes études sous la direction de Roland Barthes, Paul Bleton s’est installé à Montréal en 1972. Il y a certes enseigné au collège Stanislas et à l’université Mc Gill, mais c’est à la TELUQ (Télé-université) que s’est déroulé l’essentiel de sa carrière de professeur. Depuis 1982, il y a publié plus de vingt manuels sur la communication écrite et l’argumentation, la linguistique, la philosophie du langage et les industries de la langue, la communication non-verbale et la communication interculturelle, la littérature de jeunesse, la bande dessinée et la littérature de grande diffusion. Son dernier manuel porte sur le roman d’amour.

Son intérêt pour la littérature populaire française et la BD s’est incarné dans de nombreuses publications.

• En solo, il a publié La Cristallisation de l’ombre (2011), une histoire du roman d’espionnage français des origines à la Guerre froide, Les Anges de Machiavel (1994), un essai sur le roman d’espionnage issu de la Guerre froide, Ça se lit comme un roman policier… Comprendre la lecture sérielle (1999), un essai sur l’acte de lecture propre au roman populaire, Western, France (2002), une étude sur l’imaginaire français de la conquête de l’Ouest. Deux autres études, La Cristallisation de l’ombre. Les origines oubliées du roman d’espionnage sous la IIIe République et Combats. Récit de guerre et imaginaire militaire en France, sont à paraître. Il travaille présentement à une petite histoire culturelle de l’adaptation de la fiction populaire française au théâtre, à la radio et au cinéma, des mélodrames du Premier empire aux premiers feuilletons télévisés des années 60.

• Il a co-signé Lignes de front. Le Roman de guerre africain (2009) avec Désiré Nyela (U. Sainte-Anne, Nouvelle-Écosse) et Le Vagabond stoïque, Louis Hémon (2004) avec Mario Poirier (TELUQ).

• Il a été le maître d’œuvre de plusieurs numéros thématiques de revues (comme Études littéraires, Incidences, Protée, Les Cahiers pour la littérature populaire ou la revue en ligne Belphégor…). Il a aussi dirigé quatre volumes collectifs : Hostilités. Guerre, mémoire, fiction et culture médiatique (2001), Amour, aventure et mystère ou : les romans qu’on ne peut pas lâcher (1998), Armes, larmes, charmes. Sérialité et paralittérature (1995) et, avec Richard Saint-Germain, Les hauts et les bas de l’imaginaire western (1997).

• Il a collaboré à des collectifs comme le projet EPOP (sous la dir. de Federico Pagello, 2010), 1889 a eu vingt ans : Questions à Marc Angenot (sous la dir. de Yan Hamel & Emmanuelle Jacques, 2010), Des fictions qui construisent le monde (sous la dir. de Jean-Louis Tilleuil,  2009), Le Roman populaire en France (sous la dir. de Loïc Artiaga, 2008), le Dictionnaire du roman populaire francophone (sous la dir. de Daniel Compère, 2007), Culture de masse et culture médiatique en Europe et dans les Amériques 1860-1940, (sous la dir. de Jean-Yves Mollier, Jean-François Sirinelli & François Vallotton, 2006, Mémoire de guerre et construction de la paix (sous la dir. de Serge Jaumain & Éric Remacle, 2006), Poétiques du roman d’aventures, (sous la dir. de Alain-Michel Boyer & Daniel Couégnas, 2004), Douleurs, souffrances et peines (sous la dir. d’Angels Santa Baneres, 2003), le Dictionnaire des littératures policières (sous la dir. de Claude Mesplède, 2003), Les Mutations du livre et de l’édition dans le monde du XVIIIe siècle à l’an 2 000 (sous la dir. de Jacques Michon & Jean-Yves Mollier, 2001). Femmes de rêve au travail (avec Denis Saint-Jacques, Julia Bettinotti & Marie-Josée Des Rivières, 1998), L’Adaptation dans tous ses états (sous la dir, d’A. Mercier & E. Pelletier, 1999), Geo-Grafie (sous la dir. de Paola Galli-Mastrodonato, Maria Gabriella Dionisi & Maria Luisa Longo, 1999), Nouvelles tendances en théorie des genres (sous la dir. de Richard Saint-Gelais, 1998), La Discursivité (sous la dir. de Lucie Bourassa, 1995), Édition et pouvoir (sous la dir. de Jacques Michon, 1995), L’Acte de lecture (sous la dir. de Denis Saint-Jacques, 1994), La Recherche littéraire. Objets et méthodes, (sous la dir. de Stéphane Vachon & Claude Duchet), Les Ailleurs imaginaires. Les rapports entre le fantastique et la science-fiction (sous la dir. de Aurélien Boivin, M. Émond & Michel Lord, 1993), Personnage et histoire littéraire (sous la dir. de P. Glaudes & Yves Reuter), Mieux vaut Tardi (sous la dir. de Jacques Samson, 1989)…

• Il est en outre l’auteur de plus de 70 articles sur la littérature populaire et la BD dans des revues comme 9e Art, Arachne, Belphégor, Cahiers Charles V, Les Cahiers de l’imaginaire, Cahiers pour la littérature populaire, Compar(a)ison, Canadart, Discours social, Études françaises, Études francophones, Études littéraires, Histoires littéraires, Image & Narrative, Itinéraires et contacts des cultures, Neuroptica, Para•doxa, Poétique, Protée, Recherches féministes, Recherches sémiotiques, Ressources 95, Société et représentation, Surface, Tangence, Tapis-franc, Urgences, Voix et images, Zagadnienia Rodzajow Literackich…

• Membre du réseau Littérature populaire et culture médiatique depuis sa fondation, il a régulièrement contribué à ses activités collectives – colloques et parution des actes, comme De l’écrit à l’écran (sous la dir. de Jacques Migozzi, 2000), Le roman populaire en question(s) (sous la dir. de Jacques Migozzi, 1997), Crime et châtiment dans le roman populaire (sous la dir. de Ellen Constans et Jean-Claude Vareille, 1994), Le Roman sentimental  (1990).