Parution : Fantasy et enfance (Cahiers Robinson n°49)

Cahiers Robinson n°49, « Fantasy et Enfance », sous la direction de Marie-Lucie Bougon, Justine Breton et Amelha Timoner, premier semestre 2021.

En littérature comme au cinéma, la fantasy accorde une place de choix aux enfants, qu’il s’agisse de les mettre en scène au Pays des Merveilles, dans un univers parallèle ou dans tout autre école de sorcellerie, ou de montrer comment l’on grandit quand le monde est peuplé de dragons. Les personnages d’enfants, garçons et filles d’apparence ordinaire mais recelant d’impressionnants pouvoirs, sont des héros privilégiés, vivant des aventures magiques où il est cependant question de transition vers l’adolescence ou l’âge adulte : l’enfance en fantasy ne serait-elle qu’un point de départ qu’il faut quitter ? Peut-on considérer qu’il existe une fantasy pour la jeunesse distincte de la fantasy pour adultes ? Ces questions sont approchées avec des études de grands classiques du genre, de corpus thématiques internationaux ou de la question de la réception de ces œuvres en bibliothèque. 

 Sommaire

Hélène Cordier; De la mélancolie à la négation : surpasser l’enfance dans deux romans de Justine Niogret

Isabelle Olivier: La rêveuse et le maladroit : deux (faux) anti-héros dans le cycle de Harry Potter

Pascale Laplante-Dubé: Comment devenir l’alliée d’une dragonne, ou la politisation du merveilleux en fairy tale fantasy pour la jeunesse

Abigail Fine: Terrier de lapin et porte vers l’« autre monde » : girlhoodssubversives dans Coraline et Alice au pays des merveilles

Caroline Duvezin-Caubet: Bonnes manières et mauvaises filles : les finishing schools dans la fantasy néo-victorienne contemporaine

Amelha Timoner: « Si nous voulons la sagesse, nous devons laisser l’innocence derrière nous » : quête d’autorité(s) dans À la croisée des mondes de Philip Pullman

Justine Breton: Pour une fantasy pédagogique : la magie au service de l’apprentissage chez T.H. White

Françoise Lecocq: Le mythe du phénix dans la fantasy jeunesse

Yannick Bellenger-Morvan:  L’Histoire sans fin, de Michael Ende à Wolfgang Petersen : une œuvre sans auteur ?

Fanny Geuzaine:  « Instructions à appliquer lorsqu’on se retrouve dans un conte de fées » : Initiation au conte et à l’intertextualité dans Instructions(2010) de Neil Gaiman et Charles Vess

Marie-Lucie Bougon: Le cycle alavirien de Pierre Bottero : un Harry Potter « à la française » ?

Caroline Dumont: Réception de la littérature fantastique et fantasy en bibliothèque : enquête auprès d’un public captif

Varia

Patrick Tourchon et Leniiv Roman:  Le foreshadowing chez Georges Bayard

Alain Chiron: Un Robinson du retour de la terre sous l’Occupation


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.