Appel à communications : Les Contagions visuelles au prisme des nouveaux médias

Les Contagions visuelles au prisme des nouveaux médias

Colloque en anglais et en français, les 13, 14 et 15 septembre 2021.

(English below)

Comment la circulation des images et la diffusion de certaines plus que d’autres prennent-elles forme dans les cultures visuelles informatisées ? Le jeu-vidéo, la culture Internet, ou l’art numérique témoignent selon différentes dynamiques d’une circulation accrue des images à l’échelle globale. Celle-ci exploite autant les logiques de l’intermédialité que celles de l’hybridation et de la remixabilité, et inscrit ces champs de production dans une mondialisation par les images que les chercheur.se.s n’ont pas suffisamment étudiée. Les contagions visuelles, d’un médium à un autre et d’un champ à un autre, sont aussi des phénomènes privilégiés pour mettre en lumière les effets des nouveaux médias sur les cultures contemporaines.

Les dispositifs vidéoludiques, en particulier, ont porté une culture de l’image intrinsèquement mondialisée, ayant joui d’un paradigme technologique favorable à sa diffusion et à des phénomènes de contagion. Le phénomène est ample, de la circulation des images de jeux-vidéo sur différents supports à leur reprise par des artistes contemporains, comme par des usagers d’Internet (memers, vidéastes) qu’on appelle parfois prosommateurs. Dans la même perspective, ladite culture Internet subsume un grand nombre de pratiques proches du Culture jamming ou de la Remix culture. Celles-ci dialoguent avec des médiums qui leur sont antérieurs (peinture, cinéma, jeu-vidéo, télévision), un dialogue qui incite à interroger le caractère novateur ou plus ancien de la synthèse médiale opérée par l’ordinateur. Les arts numériques, envisagés comme un domaine de recherche et de création, étendent encore ce dialogue et lui donnent une perspective réflexive et critique, dont le Game art ou le Net art sont des exemples saillants.                

 

Ce colloque s’intéressera aux différentes dynamiques à l’œuvre dans la circulation des images, aux phénomènes de transmission de contenus visuels et de diffusion de type épidémique, autour de trois champs : dispositifs vidéoludiques, culture Internet, et arts numériques. Il appelle des questions variées qui pourront être abordées selon différents ancrages disciplinaires. Ces questions s’adressent entre autres à l’histoire de l’art, aux études culturelles et visuelles, aux études médiales et à l’esthétique, sans s’interdire de considérer les aspects géographiques et socio-politiques des contagions visuelles à l’âge des nouveaux médias :

Comment circulent les images entre différents médiums informatisés ? Comment le passage d’une image entre différents médiums affecte-t-il cette dernière ? Quels sont les effets – individuels, collectifs, culturels, esthétiques – de telles contagions ? Comment l’artification d’images issues de l’industrie culturelle s’articule-t-elle dans différentes créations de l’art contemporain ? Comment les dynamiques de création permises par les nouveaux médias incitent la recherche académique à reconsidérer certaines catégories fermement établies ?

En quoi les circulations d’images intensifiées par Internet ont-elles une incidence sur la production et la réception de ces dernières ? En quoi l’appropriation individuelle des images permise par Internet dans une logique de Remix culture change-t-elle le rapport que nous entretenons avec elles ? Dans quelle mesure la dimension interactive ou relationnelle définit-elle notre rapport aux images dans le paradigme des nouveaux médias ?

Qu’est-ce qui circule dans un mème ? Un profil psycho-social ? Une formule de pathos ? Comment articuler ces contagions visuelles à leurs effets individuels et collectifs, selon quels modèles heuristiques ? Quels liens peut-on observer entre la diffusion globale des dispositifs vidéoludiques et l’intégration progressive de ces médiums aux champs de l’art contemporain ? Quels liens ou distinctions peut-on établir entre le déterminisme média-technique et la dimension sémantique des contagions visuelles ?

De telles questions peuvent mobiliser des orientations méthodologiques diverses : études de cas, approches empiriques, historiques, quantitatives, médiologiques, propositions d’appareillages conceptuels pour mieux percevoir les phénomènes de contagions visuelles. Les propositions de recherche-création sont également les bienvenues, dans la mesure où elles peuvent faire l’objet d’une présentation par visioconférence, si une épidémie moins drôle venait continuer ses méfaits.

Délais & modalités d’envoi

Ce colloque s’inscrit dans le cadre du projet Visual contagions, associé à la chaire des Humanités numériques de l’Université de Genève, avec le soutien financier du Fonds national suisse pour la recherche.

Conférencier.e.s invité.e.s : Patrick Jagoda (University of Chicago), Knut Ebeling (Kunsthochschule Berlin)

Artistes invité.e.s : Mélanie Courtinat, Brice Roy

Les propositions seront à envoyer à l’adresse suivante avant le 15 avril 2021 : thibaut.vaillancourt@gmail.com

Merci d’intituler le message de la manière suivante : [CFP21] ; et de nommer le fichier de la manière suivante : CFP21_Familyname_shorttitle.pdf, avec au sein du même document un résumé en anglais de 300 mots maximum, ainsi qu’un C.V. en anglais. Le retour sur les propositions est prévu pour le 1er juin 2021.

Le colloque aura lieu en anglais et en français, les 13, 14 et 15 septembre 2021.

Comité d’organisation :

Thibaut Vaillancourt (Université de Konstanz / Paris Nanterre),

Béatrice Joyeux-Prunel (Université de Genève / ENS Paris),

Anthony Bekirov (Université de Genève),

Rui-Long Monico (Université de Genève).

Comité scientifique :

Thibaut Vaillancourt (Université de Konstanz / Paris Nanterre), Béatrice Joyeux-Prunel (Université de Genève / ENS Paris), Anthony Békirov (Université de Genève), Rui-Long Monico (Université de Genève), Jean-Paul Fourmentraux (Aix-Marseille Université / EHESS), Chu-Yin Chen (Université Paris 8 / National Tsing Hua University), Sophie Daste (Université Paris 8, CNAM-ENJMIN)

 

ENGLISH VERSION

Visual Contagions through the Lens of New Media 

What is the form assumed by the circulation of images, and the diffusion of some more than other, in digital and visual culture? Video games, Internet culture or digital art among other, are all a testament to a high-speed circulation of images on a global scale. The forms this circulation can assume, such as intermediality hybridation or remixability, become part of a “globalization through images” – a topic understudied as of yet. The phenomena of visual contagions from a medium to another and from a field to another, are also prime examples of how new media infect contemporary culture.

Video-game apparatuses in particular are the vector of an inherently globalized culture of image, thanks to a technological paradigm which enabled its diffusion and “contagion” phenomena. This type of phenomenon is far-ranging, from the propagation of video-game images on various interfaces, to their adaptation by contemporary artists or Internet users (“memers,” streamers, content creators, …) so-called “prosumers.” In the same vein, Internet culture comprises a great deal of practices related to culture jamming or “remix culture.” Such practices interact with earlier mediums (painting, cinema, video games, television), in a way which leads us to reevaluate the usual understanding of computers as “meta-medium.” Digital art – mainly game art or net art – is a further example of this interaction, if not in a more theoretical and critical perspective.

This symposium will look at the various dynamics at play in the circulation of images, the phenomena of transmission of visual content and diffusion of epidemic nature, following three axes: video-game apparatuses, Internet culture, and digital arts. We welcome problematics with an interdisciplinary approach, utilizing the tools from art history, cultural and visual studies, media studies, and aesthetics. Geographical and socio-political aspects of visual contagions in the era of new media will be appreciated topics also. These problematics include, without being restricted to, the following questions:

How do the images circulate between different digital mediums? How does the passage from one medium to another affect an image? What are the effects of such contagions – on an individual, collective, cultural, or aesthetical level? How does the so-called “artification” of images from the cultural industry work in the various creations of contemporary art? How do creative dynamics, aided by the new media, force us to reevaluate some notions – such as creator, spectator, authorship, original, etc. – firmly established in the academic world?

In what way does the circulation of images, intensified by the Internet, alter the production and reception of such images? How does the individual appropriation of images on the Internet transform our connection to them? And how does this interactive/relational dimension inform our connection to images within the paradigm of new media?

What exactly is being circulated in memes? A psychosocial profile?  A pathos formula? How can we correlate these visual contagions to their individual or collective effects? Which heuristic models should be employed to this end? What is the relationship between the global diffusion of video-game apparatuses and their progressive integration into contemporary art? How can we compare and/or differentiate media-technological determinisms and the semantic dimension of visual contagions?

These issues may be treated using various approaches: case studies, empirical, historical, computational, mediological methods, speculative conceptualizations of visual contagion phenomena, etc. Creative interventions are also welcome, as long as they can be streamed – in the case we were to still be under the yoke of a more serious pandemic.

Deadlines & guidelines

This symposium is part of the Visual Contagions project, affiliated with the chair for Digital Humanities at the University of Geneva, Switzerland, and kindly funded by the National Swiss Fund for Research (Fonds national suisse pour la recherche, aka FNS).

Keynotes: Patrick Jagoda (University of Chicago), Knut Ebeling (Kunsthochschule Berlin)

Invited artists: Mélanie Courtinat, Brice Roy

Please send your abstracts to the following e-mail address by April 15, 2021: thibaut.vaillancourt@gmail.com.

Be aware that your e-mail should include [CFP21] as its header ; a PDF file with your family name and a short title following the format: CFP21_Familyname_shorttitle.pdf ; a 300-word abstract and an English resume within the same document.

Feedback on propositions is expected for the first of June, 2021.

The conferences will be mainly given in English and French, on the 13th, 14th and 15th of September 2021.

Organising committee:

Thibaut Vaillancourt (University of Konstanz / Paris Nanterre),

Béatrice Joyeux-Prunel (University of Geneva / ENS Paris),

Anthony Békirov (University of Geneva),

Rui-Long Monico (University of Geneva).

Scientific committee :

Thibaut Vaillancourt (University of Konstanz / Paris Nanterre), Béatrice Joyeux-Prunel (University of Geneva / ENS Paris), Anthony Bekirov (University of Geneva), Rui-Long Monico (University of Geneva), Jean-Paul Fourmentraux (Aix-Marseille University / EHESS), Chu-Yin Chen (University of Paris 8 / National Tsing Hua University), Sophie Daste (University of Paris 8, CNAM-ENJMIN).


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.