Parution : Petite Histoire de la librairie française

Patricia Sorel, Petite Histoire de la librairie française, La fabrique, 2021, 248 p.

À quoi ressemblaient les ancêtres des boutiques familières que nous fréquentons aujourd’hui à la recherche d’un livre ou au hasard de leurs rayonnages ? Comment se sont diffusés L’Encyclopédie, Notre-Dame-de-Paris et la littérature surréaliste ? D’où viennent « l’office », le prix unique et les boîtes vertes des bouquinistes des bords de Seine ? Voilà le genre de questions auxquelles répond cette Petite histoire de la librairie française. On y suivra l’évolution du métier, depuis sa naissance à la fin du Moyen Âge, au gré des innovations techniques, des bouleversements sociaux et de la réglementation d’un commerce singulier qui a préoccupé les pouvoirs successifs. On y rencontrera des personnages emblématiques, telle Adrienne Monnier, figure de l’entre-deux-guerres. On verra enfin comment les libraires ont su à travers les siècles se maintenir dans le paysage en défendant leur indépendance et le savoir-faire qui les rendent si essentiels.

Patricia Sorel est maître de conférences HDR en histoire à l’université Paris-Nanterre et membre du Centre d’histoire culturelle des sociétés contemporaines (université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines). Dernier livre paru: Napoléon et le livre. La censure sous le Consulat et le Premier Empire (1799-1815).

Sommaire

Introduction : Au temps du livre manuscrit — 7

I. La librairie sous l’Ancien Régime — 13

II. Le développement de la librairie au XIXe siècle — 41

III. Une profession ancrée dans la tradition  (fin XIXe siècle-1945) — 95

IV. La modernisation à marche forcée (1945-1981) — 127

V. La librairie sous le régime du prix unique — 161

Épilogue : Le commerce du livre à l’ère du numérique — 197

Pour lire un extrait…


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.