Parution : Écrire pour la jeunesse et pour les adultes. D’un lectorat à l’autre

Marion Mas et Anne-Marie Mercier-Faivre (dir.), Écrire pour la jeunesse et pour les adultes. D’un lectorat à l’autreParis, Classiques Garnier, coll. Rencontres, 2020.

Cet ouvrage vise à définir la littérature de jeunesse à travers ses rapports avec la littérature dite « générale » en examinant comment certains écrivains, ayant écrit explicitement tantôt pour les enfants tantôt pour les adultes, investissent ces deux champs.

Table des matières…

Lire les résumés… 

Marion Mas et Anne-Marie Mercier-Faivre

Introduction.

La littérature de jeunesse à la croisée des littératures   7

PREMIÈRE PARTIE

DUALITÉ DES PUBLICS. QUELLE ÉCRITURE POUR LES ENFANTS ?

Amélie Calderone

Les contes fantastiques de George Sand.

Des œuvres à réception démocratique   37

Yvon Houssais

Les Contes du chat perché. De quatre à soixante-quinze ans ?   51

Virginie Tellier

Pratiques du fantastique chez Odoïevski.

L’invention de la littérature de jeunesse en Russie (1834-1840)   61

Olga Fedotova

Louis Ratisbonne, poète pour enfants / poète pour adultes   77

Éléonore Cartellier

J. K. Rowling, de Harry à Strike.

Une écriture entre magie et mystères   93

DEUXIÈME PARTIE

AUTO-RÉÉCRITURES. POURQUOI ET COMMENT RÉÉCRIRE POUR LA JEUNESSE ?

Merveilles Léoncia Mouloungui

Alain Mabanckou et ses deux lectorats.

« Bigraphie » et construction d’un lecteur-monde   113

Ilaria Moretti

Mères, filles et poupées dans deux œuvres d’Elena Ferrante.

Analyse d’une relation maudite entre littérature
pour l’enfance et autofiction   131

Gersende Plissonneau et Florence Pellegrini

Enfants perchés et jeune fille en fuite,
Adam et Thomas et Tsili d’Aharon Appelfeld.

Deux exemples de la nécessaire fictionnalisation
de la Shoah à destination de différents lectorats   145

Pauline Franchini

De Ségou à Chiens fous dans la brousse.

Un exemple d’auto-réécriture
en version enfantine chez Maryse Condé   163

Lydie Laroque

Étude comparative de la nouvelle pour adultes
« The Champion of the world » et du roman pour la jeunesse,
Danny, the Champion of the world, de Roald Dahl

Quelle spécificité du livre pour enfants ?   179

TROISIÈME PARTIE

UNE LITTÉRATURE EN PARTAGE

Marie-Thérèse Duffau

Une école et des contes populaires.

La Société traditionniste de Comberouger   195

Jean Perrot

L’album, lieu de partage et d’échanges
entre l’enfant et l’adulte qui lit ?   209

Bibliographie   221

Index des noms de personnes   233

Résumés   237


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.