Parution : La valeur des informations. Ressorts et contraintes du marché des idées

Bertrand Labasse, La valeur des informations. Ressorts et contraintes du marché des idées, Presses de l’Université d’Ottawa, 2020. 

Pourquoi les messages qui nous plaisent nous plaisent-ils ? Derrière cette question simple se cache l’un des plus vieux problèmes théoriques de la communication, mais aussi l’un des plus importants dans le bouillonnement contemporain des contenus culturels, politiques, médiatiques et distractifs.

Cette recherche s’attaque à ce défi sous un angle nouveau, au moyen d’une approche interdisciplinaire et expose de façon très stimulante les ressorts cognitifs et sociaux qui expliquent les logiques de production et de réception des multiples messages – triviaux ou érudits – en concurrence pour l’attention du public.

La clarté de sa construction permettra à chacun de suivre pas à pas les étapes d’une quête captivante menée pendant plus de vingt ans sur des contextes discursifs aussi variés que le journalisme, la littérature ou la communication scientifique et médicale.

Au fil d’un cheminement méthodique dont la rigueur n’exclut pas l’humour, on découvre comment des facteurs psychologiques et normatifs similaires, connus de longue date mais rarement rapprochés jusqu’à maintenant, s’exercent conjointement et comment ils contribuent globalement à façonner, pour le meilleur ou le pire, la société ultracommunicante dans laquelle nous vivons.

Bertrand Labasse est professeur aux départements de français et de communication de l’Université d’Ottawa et professeur invité à ESJ Lille. Précédemment directeur scientifique du centre national de recherche-développement des éditeurs de presse français. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages sur les pratiques et logiques sociocognitives de la production des contenus médiatiques ou culturels et leur réception par le public.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.