Parution : Le temps rapaillé. Science-fiction et présentisme

Irène Langlet, Le temps rapaillé. Science-fiction et présentisme, Presses Universitaires de Limoges, « Médiatexte », 2020. 

Comment se fait-il que les penseurs du présentisme s’intéressent aussi peu à la science-fiction ? Notre rapport au temps contemporain connaît, dit-on, une mutation profonde, parfois appelée « présentisme ». Sa conséquence serait une baisse de notre capacité à nous projeter dans le futur. Historiens, politistes, philosophes en conçoivent un grand souci.

Or, pendant que l’on s’inquiète de cette « crise du futur », la science-fiction continue d’épanouir ses visions de l’avenir. Dans sa diversité, des blockbusters hollywoodiens aux etherpads des collectifs militants, la SF laisse voir, au cœur même du présentisme, des fabriques de futur riches et productives, une véritable culture du futur florissante dans le système médiatique actuel. Un vocabulaire de formes et de récits, une syntaxe culturelle complexe y apparaissent ; les images de la machine, de la ruine, du time loop, les figures de Los Angeles, de la flèche ou de la boucle, éclairent les logiques de ce langage culturel ancré fermement dans le XXIe siècle.

Irène Langlet est professeure de littérature contemporaine à l’université Gustave Eiffel. Ses domaines de spécialité sont les littératures non-fictionnelles et la science-fiction, sur lesquels elle a publié notamment La Science-fiction. Lecture et poétique d’un genre littéraire (Armand Colin, 2006) et L’Abeille et la balance. Penser l’essai (Classiques Garnier, 2015). Elle dirige la revue en ligne ReS Futurae, seule revue académique francophone arbitrée consacrée à la science-fiction.

SOMMAIRE

Remerciements

Introduction

Partie I  La  science-fiction sans le futur

Chapitre 1 : Cinquante nuances de futurisme

Chapitre 2 : Le futurisme science-fictionnel

Chapitre 3 : Ici ? Maintenant ?  La science-fiction politique française contre le futur

Chapitre 4 : Slow SF

Partie II Trois fabriques de futur (au temps du présentisme)

Chapitre 5 : Le futur éternel de la SF corporate

Chapitre 6 : Le futur catastrophe

Chapitre 7 : Le futur rapaillé de Los Angeles

Partie III Time loops

Chapitre 8 : Petite mécanique du voyage dans le temps

Chapitre 9 : La jeune femme, l’alien et le temps

Chapitre 10 : Ni prophétie, ni prospective –  relire la science-fiction

Conclusion

Bibliographie

Table des illustrations (crédits)

Index


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.