Appel à communications : Supports et contextes éditoriaux

Appel à communications pour la 3ème séance du SLAC : « Supports et contextes éditoriaux »

Le Séminaire littéraire des Armes de la critique (SLAC), se consacre pour la huitième année aux approches matérialistes dans l’appréhension des phénomènes littéraires ou culturels, approches réinscrivant ceux-ci dans le contexte historique, économique ou sociologique de leur production. Les séances sont consacrées soit à des théories spécifiques de la littérature, soit à leur mise en application dans nos propres champs de recherche. Le séminaire est organisé par Gabrielle Adjerad, Vincent Berthelier, Alix Bouffard, Jordi Brahamcha-Marin, Alice de Charentenay, Esther Demoulin, Quentin Fondu, Anaïs Goudmand, Marianne Hillion, Marion Leclair, Pierre-Élie Pichot, Mathilde Roussigné et Jean Tain.

Pour sa troisième séance de l’année, le SLAC s’intéressera aux supports et aux contextes éditoriaux de la littérature. Il s’agira de s’interroger sur les déterminations matérielles qui pèsent sur la littérature en amont et en aval du processus d’écriture, en ce qui concerne aussi bien les modes de production que les circuits de distribution.

Les communications pourront s’inscrire dans les axes suivants, sans s’y limiter :

  • Histoire du livre, de l’imprimé, de l’édition ou de la presse, dans la lignée des travaux de Roger Chartier, Marie-Ève Therenty, Dominique Kalifa…
  • Poétique historique, en particulier dans le contexte de la culture médiatique, à la suite des travaux de Matthieu Letourneux : on pourra interroger la manière dont les formes narratives sont travaillées par leur inscription dans un journal, un magazine, une collection ou une série, voire dans un ensemble transmédiatique.
  • Étude des différents types de paratextes éditoriaux, en particulier dans leur dimension graphique : couvertures, affiches publicitaires…

Nous attendons des propositions d’interventions qui pourront prendre la forme d’études de cas particuliers, de réflexions, ou de synthèses, mais aussi de comptes rendus d’ouvrage(s) critique(s) ou théorique(s). Chaque communication pourra durer une vingtaine de minutes. Nous accueillons très favorablement toute proposition en rapport avec le thème de la séance, y compris si elle émane d’un·e non-universitaire, ou d’un·e étudiant·e de premier ou de deuxième cycle. Chaque intervenant·e, s’il/elle le souhaite, pourra voir sa communication publiée sur le site du séminaire, et éventuellement sur l’Atelier Fabula. 

La séance aura lieu le vendredi 11 décembre, de 15h à 18h. Selon les conditions sanitaires, elle se tiendra :

  • soit à l’EHESS (105 bd Raspail, salle 7).
  • soit en visioconférence, suivant des modalités qui seront précisées ultérieurement aux participant·e·s. 

Merci d’envoyer vos propositions (150 à 200 mots environ) avant le 23 novembre à l’adresse suivante : anais.goudmand@unil.ch


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.