Parution : Le Bouquin de la bande dessinée

Thierry Groensteen (dir.), Le Bouquin de la bande dessinée, Robert Laffont, « Bouquins », 2020. 

Dessins de Lewis Trondheim.

La vitalité artistique de la bande dessinée est aujourd’hui largement reconnue, particulièrement en France. Ses créateurs sont considérés sur un pied d’égalité avec les artistes de toutes disciplines. Beaucoup d’entre eux élargissent d’ailleurs leur champ d’activité à d’autres formes, comme le roman, le cinéma, l’affiche ou la scénographie d’expositions.
Intronisée « neuvième art » à la fin des années 1960, la bande dessinée a aussi suscité, particulièrement depuis une vingtaine d’années, une littérature critique de plus en plus abondante. Il manquait cependant un ouvrage de grande synthèse pour faire le point sur toutes les notions relatives à ce mode d’expression qui, pour être populaire et enfin légitimé, reste quelquefois difficile à appréhender dans sa spécificité, à mi-chemin entre les arts du livre et les arts visuels. Le présent Bouquin de la bande dessinée. Dictionnaire esthétique et thématique vient combler cette lacune, abordant le genre sous tous ses aspects, à la fois comme art, comme langage, comme littérature et comme culture à part entière. Non seulement il présente un état complet et structuré du savoir et de la pensée sur la bande dessinée, mais il se risque à défricher quelques pistes nouvelles, esquissant une véritable poétique.
Avec près de cent cinquante entrées qui sont autant d’articles fouillés, ce dictionnaire satisfera la curiosité des amateurs, néophytes ou passionnés, et sera un outil irremplaçable pour les chercheurs et les enseignants.

En coédition avec la Cité internationale de la bande dessinée et de l’image.

Le Bouquin de la bande dessinée est dirigé par Thierry Groensteen, ancien directeur du musée de la Bande dessinée d’Angoulême, fondateur de la revue Neuvième Art et des éditions de l’An 2. Ce spécialiste de réputation internationale, qui a consacré une vingtaine d’essais à la bande dessinée, s’est entouré de plusieurs dizaines de spécialistes, universitaires, critiques, historiens et bibliothécaires.

Pour la rédaction de ce livre, il s’est adjoint près d’une quarantaine de contributeurs : Jean-Charles Andrieu de Levis – Raphaël Baroni – Camille Baurin – Evariste Blanchet – Alain Boillat – Elsa Caboche – Sébastien Charbonnier – Gilles Ciment – Benoît Crucifix – Pierre-Laurent Daures – Erwin Dejasse – Philippe Delisle – Isabelle Delorme – Julie Demange – Agnès Deyzieux – Jacques Dürrenmatt –  Henri Garric – Laurent Gerbier – Xavier Guilbert – Manuel Hirtz – Anne-Hélène Hoog – Nicolas Idier – Jean-Paul Jennequin – Bernard Joubert – Guillaume Laborie – Marion Lejeune – Clément Lemoine – Fabrice Leroy – Sylvain Lesage – Samuel Lévêque – Pierre Lungheretti – Vincent Marie – Jean-Philippe Martin – Jean-Pierre Mercier – Ann Miller – Benoît Mitaine – Harry Morgan – Philippe Morin – Frédéric Pâques – François Poudevigne – Gwendal Rannou – Mael Rannou – Camille Roelens – Nicolas Rouvière – Johanna Schipper – Bounthavy Suvilay – Nicolas Tellop – Philippe Videlier – Luc Vigier – Pascal Vimenet.

Le dessinateur a illustré la couverture et réalisé une série de culs-de-lampe (ornement en bas de certains chapitres). 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.