Parution : Le magasin du monde. La mondialisation par les objets du XVIIIe siècle à nos jours

Sylvain Venayre, Pierre Singaravélou (dir.), Le magasin du monde. La mondialisation par les objets du XVIIIe siècle à nos joursFayard, “Divers Histoire”, 2020. 

Saviez-vous que le hamac, d’origine amérindienne, avait été mis au service de la conquête de l’espace  ? Que le surf fut d’abord une pratique politique et religieuse  ? Que le shampoing adopté par les Britanniques provient du sous-continent indien  ? Que la boîte de conserve a initié le développement spectaculaire de Kuala Lumpur  ? Que la passion du piano a accéléré l’extermination des éléphants des savanes africaines  ? Que de petits coquillages des Maldives permettaient d’acheter des captifs destinés aux plantations outre-Atlantique  ?À l’invitation de Pierre Singaravélou et Sylvain Venayre, près de quatre-vingt-dix historiennes et historiens ont accepté de relever le défi, savant et ludique, d’une histoire du monde par les objets.

De la tong au sari, du gilet jaune à la bouteille en plastique, en passant par le sex-toy et la chicotte, ces objets tour à tour triviaux et extraordinaires éclairent nos pratiques les plus intimes tout en nous invitant à comprendre autrement la mondialisation et ses limites.  Un voyage insolite et passionnant dans le grand magasin du monde.

Lire un extrait



Citer ce billet
Anaïs Goudmand (2020, 27 octobre). Parution : Le magasin du monde. La mondialisation par les objets du XVIIIe siècle à nos jours. LPCM. Consulté le 28 février 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/r25q

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.