Parution: 4ème numéro de Fantasy Art and Studies consacré aux racines victoriennes

Le 4ème numéro de la revue Fantasy Art and Studies, consacré aux racines victoriennes de la fantasy, est désormais disponible en impression à la demande et au format ebook. Une occasion de découvrir ce que la fantasy doit au Gothique, ou encore pourquoi William Morris est l’un des fondateurs du genre et comment les Victoriens consignaient et réinterprétaient le folklore et la littérature médiévale, tout en plongeant dans des récits où la magie s’immisce dans l’Angleterre victorienne.

Au sommaire:

Edito
Fiction. Le Renouveau de la Lunar Society, d’Anthony Boulanger
Article. Le « Romance » au féminin de William Morris : entre socialisme et victorianisme, de Benjamin Bories
Fiction. Brouillard et Tamise, de Dola Rosselet
Fiction. Une bague sous la pluie, de Gaël Marchand
Article. As Old as Time: Jane Eyre and the Power of the Gothic in Three Recent Fantasy Novels, de Caroline Duvezin-Caubet
Article. Anno Dracula ou La sténographe et le vampire… (aux origines de la Dark Fantasy), d’Isabelle-Rachel Casta
Fiction. La Fabrique des dieux, de Wilfried Renaut
Fiction. Le Premier d’entre nous, de Mathieu Goux
Article. A Female Victorian Scholar in the Fairy Balkans: Albanian Dragons and Witcheries in Lucy M. J. Garnett’s Wonder Tales, d’Olimpia Gargano
Article. Viviane dans les transpositions arthuriennes à l’époque victorienne, de Virginie Thomas
Fiction. A l’ombre de Kensington, de Stéphanie Couteau
BD/Comics. Racines victoriennes, de Guillaume Labrude

Il est possible de se procurer la revue au format papier et ebook sur le site de Fantasy Art and Studies.

Image: John Atkinson Grimshaw


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.