Appel : Cultures juvéniles de l’amour

Cultures juvéniles de l’amour. Socialisation amoureuse et construction du genre par les pratiques culturelles

Appel à contribution pour le numéro 9 de la revue Genre en séries : cinéma, télévision, médias (http://genreenseries.weebly.com/)

Image : Violetta

Coordination du numéro :
Viviane Albenga : Université Bordeaux Montaigne, MICA (EA 4426)
Elodie Hommel : Ecole Normale Supérieure de Lyon, Centre Max Weber (UMR 5283)
Mélie Fraysse : Université Toulouse 2 Jean Jaurès, CRESCO (EA 7419)

Les analyses concernant le rôle des pratiques culturelles dans les socialisations différenciées se sont développées depuis quelque temps en France, montrant comment on « devient » fille ou garçon et comment l’on construit une appartenance de classe sociale par ses consommations culturelles (Octobre, Détrez et Mercklé, 2010). Ces travaux s’inscrivent également dans un courant de recherche mettant en évidence les trajectoires de pratiques culturelles sous l’angle du genre, c’est-à-dire les effets réciproques du genre et des consommations culturelles à différents moments de la trajectoire sociobiographique (Albenga Hatzipetrou-Andronikou et Marry, 2014 ; Macé et Rui 2014). L’un des apports essentiels de ces études, dans la lignée des Cultural Studies, a été de montrer que les stéréotypes, aussi forts et caricaturaux soient-ils, ne disent rien de leur appropriation par les « consommateurs » (Charpentier 2006 ; Détrez 2011). Le numéro suivant de Genre en séries s’inscrit dans cette tradition d’études approchant les produits culturels sous l’angle du genre, mais déplace quelque peu la problématique. Le système du genre s’élaborant selon le modèle de deux sexes différents et complémentaires (Butler 2005 ; Delphy 2013), les études précitées montrent bien combien on nous apprend, dès l’enfance, que les filles et les garçons sont différents. Elles négligent cependant le deuxième terme, celui qui renvoie à cette complémentarité, dont l’aboutissement est l’amour et le couple hétérosexuel. L’amour, a pourtant lui aussi, fait l’objet d’enquêtes historiques ou sociologiques (Noizet 1996). Mais, les analyses sur la/les façon (s) de tomber amoureux (ses), différente (s) selon les époques portent principalement sur les livres et les adultes (Illouz 1997, 2014 [2012]). Qu’en est-il de l’enfance et de l’adolescence ?
Si les princesses n’attendent plus le prince charmant dans les dessins animés de Walt Disney, qu’en est-il des autres productions culturelles qui agissent comme des « savoirs minuscules »,  dans l’élaboration d’une « culture des sentiments » (Pasquier 1999, 2002) ? Le but de ce numéro est d’analyser la part des productions culturelles dans ces cultures de l’amour, sous l’angle des rapports de genre, des trajectoires et des milieux sociaux. Les propositions attendues pourront proposer des études de corpus et de leur réception, comme une analyse de pratiques culturelles impliquant indirectement une socialisation amoureuse, ou encore les espaces de productions tels que les blogs.
Les propositions pourront s’inscrire dans l’une ou au croisement des disciplines suivantes : sociologie, histoire, analyse littéraire, études filmiques, études culturelles. Les articles soumis ne doivent pas avoir fait l’objet de publication dans une autre revue ou actes de colloque.

Les propositions d’article (sous format Word : doc ou docx) sont à adresser avant le 15 Mai aux trois adresses mail suivantes : elodie.hommel@ens-lyon.fr, melie.fraysse@univtlse2.fr, viviane.albenga@iut.u-bordeaux-montaigne.fr.

Elles devront contenir un titre, un résumé (entre 5000 et 7000 signes espaces compris),  une bibliographie indicative ainsi qu’une courte biographie du/de la/des auteur (e)s.

Calendrier prévisionnel :
– Date limite d’envoi des propositions d’articles : 15 Mai 2018
– Notification d’acception ou de refus : 15 Juin 2018
– Envoi des articles complets : 10 septembre 2018
– Retours aux auteur-e-s : 15 novembre 2018
– Remise de l’article final : 15 février 2019
– Publication en ligne : mars 2019


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.