Toppano Michela (Univ. de Provence)

Agrégée d’Italien, Michela Toppano est MCF auprès du Département d’Italien de l’Université de Provence et est rattachée au CAER (Centre Aixois d’Etudes Romanes). Spécialiste de la littérature et de la civilisation italiennes du XIXe et du début du XXe siècle, elle a publié plusieurs articles sur la littérature réaliste et sur la littérature du Risorgimento. Elle a entamé récemment des recherches sur la naissance de la science-fiction italienne (1861-1922). Elle s’intéresse aux rapports entre littérature et valeurs sociales, et interroge plus particulièrement le rôle de la littérature populaire dans la construction de l’imaginaire collectif et des valeurs sociales dans la culture italienne.

PUBLICATIONS

I. Sur la science-fiction italienne

– « Le premesse del condottiere fascista. La rivincita di Lissa di Yambo », Fascismo senza fascismo? Indovini e revenants nella cultura popolare italiana (1899-1919 e 1989-2009). Actes du colloque international du 15-17 mars 2010, Université de Liège, Cuneo, Nerosubianco. A paraître, août 2011.

– « Epopée coloniale et stéréotypes nationaux dans le roman de jeunesse de Yambo Gli eroi del Gladiator (1900) », Chroniques italiennes, n° 18, 4/2010, série web, 19 pages.

II. Sur la littérature italienne du XIXe – début XXe siècle (Risorgimento, Vérisme)

– « Les fondements sociaux de la vision critique du Risorgimento. Le cas de Federico de Roberto », Italies. L’envers du Risorgimento. Actes du colloque international de l’Université de Provence, 25-27 mars 2010, n° 15, 2011, pp. 81-94.

– « Emigration et fierté nationale ou le mythe du bon retour chez Luigi Capuana et Enrico Corradini », Italies. Les mouvements migratoires : entre réalités et représentations (Italies, XIXè-XXè). Actes du colloque international de l’Université de Provence, 21-22 septembre 2009, n° 14, 2010, pp. 305-320.

– « Le mie prigioni de Silvio Pellico : figures da la victime et euphémisation de la critique politique », Récits de prison et d’enfermement. Actes du colloque international de l’Université d’Angers, 5-7 juin 2008, Presse de l’Université d’Angers, 2010, pp. 57-64.

– « Federico De Roberto, Emile Zola e il romanzo politico », Le forme del romanzo e le letterature occidentali. Actes du colloque de l’Université de Roma III, 5-8 juin 2008, vol. 1, Edizioni ETS Pisa, 2010, pp. 407-418.

– « Spasimo di Federico De Roberto o i compromessi della fede e della ragione », Annali della Fondazione Verga, 2009, pp. 277-300.

– « Il doppio in due novelle di guerra di Federico De Roberto », Il doppio nella lingua e nella letteratura italiana, Actes du colloque international de Dubrovnik, 8-11 septembre 2004, Centro internazionale delle Università Croate, FF Presse&IIC Zagreb, 2008, pp. 239-252.

– « Saper vivere de Matilde Serao : entre la prescription de normes et la narration de soi », Italies. Bonnes manières et mauvaise conduite, n° 11, vol. 2, 2007, pp. 477-512.

– « La rappresentazione dello spazio nella fotografia e nella narrativa di Federico De Roberto », dans Letteratura e fotografia, vol. I, sous la direction d’Anna DOLFI, Roma, Bulzoni, 2007, pp. 202-244.

– « Le train du désir dans trois nouvelles de Federico De Roberto », Cahiers d’études romanes, 10, 2004, pp. 129-152.