Parution : « Faire sensation »

Roy Pinker

Faire sensation. De l’enlèvement du bébé Lindbergh au barnum médiatique

Agone, « Contrefeux », mai 2017

 

 

En mars 1932, le fils du célèbre aviateur Charles Lindbergh, âgé de 20 mois, est victime d’un enlèvement puis retrouvé mort. En 1935, Bruno Hauptmann, reconnu coupable du crime lors du tout premier procès filmé, est condamné à mort malgré ses dénégations et des preuves contestables, puis exécuté. Ce qui deviendra rapidement « l’affaire Baby Lindbergh » a passionné la presse et le cinéma d’actualité, et inspiré une foule d’artistes écrivains, d’Agatha Christie à Philip Roth en passant par Hergé et Dali.
Loin d’une énième tentative visant à faire la vérité sur l’affaire Lindbergh, ce livre en fait un moment emblématique où se mettent en place, dans les médias, des méthodes et des habitudes – diffusion d’informations non vérifiées, invention ou distorsion de l’information pour la faire correspondre à la temporalité du média, accentuation d’une réalité étrangère pour renforcer une cohésion communautaire, simplifications visant à donner du sens à ce qui n’en a pas, sensationnalisme en continu – dont on aurait pu croire qu’elles étaient spécifiques à notre époque.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.