La Civilisation du rire

Vaillant

Alain Vaillant publie La Civilisation du rire aux éditions du CNRS, il est professeur de littérature française à l’université Paris Nanterre. Spécialiste du romantisme et d’histoire littéraire, il a écrit ou dirigé de nombreux ouvrages sur la culture du rire et sur le comique littéraire.

Le rire est à la mode. Mais sait-on vraiment de quoi l’on parle
? Il y a mille formes du rire ; et autant de manières d’en parler,
selon qu’on est philosophe, écrivain, artiste, psychologue,
historien. Le premier objectif de cet ouvrage est d’en offrir un
panorama complet et synthétique.
Mais il prend surtout le pari de l’unité fondamentale du rire,
et défend une thèse originale  : dans tous les cas, le rire naît chez
l’homme face à l’irruption d’une menace potentielle qu’il décide de
ne pas redouter, comme si un écran invisible l’en séparait. S’instituant spectateur du monde, il prend conscience de sa liberté, même précaire, au sein de la nature ou de la société. Le rire serait-il alors la matrice de toute civilisation ?
Cette donnée anthropologique explique l’importance capitale du
rire, le large éventail de ses mécanismes comiques et, en particulier,
son affinité mystérieuse avec l’émotion esthétique. Quant à notre
actuelle culture médiatique, on sait bien qu’elle a transformé le monde en un spectacle universel  : très logiquement, le rire lui est devenu indispensable. L’âge post-industriel a donc parachevé la vocation primitive du rire humain  : la boucle est bouclée. Provisoirement.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.