Séminaire “Mauvais genre ?”

Séminaire Mauvais Goût, Mauvais Genre ?

ENS Ulm, Salle des Actes Lundi, 16h30-18h30

– Les romans populaires ont-ils une valeur littéraire ? – Le jeu vidéo mérite-t-il le statut d’art ? – YouTube peut-il avoir une valeur culturelle légitime ? – Le cinéma est-il un art ou un média populaire ? – Le manga est-il de mauvais goût ?

Ou plutôt… toutes ces questions ont-elles bien lieu d’être, ou bien ne vaudrait-il pas mieux apprendre à réfléchir autrement…?

Réfléchir autrement, c’est ce que propose ce séminaire, à travers une trentaine d’interventions portant à la fois sur la littérature populaire, la science-fiction, la BD, le jeu vidéo, la comédie musicale, et bien d’autres médias. Chaque semaine, un intervenant différent proposera son regard, et nous avons eu à coeur d’inviter aussi bien des chercheurs reconnus que des jeunes chercheurs innovants.

D’Arsène Lupin à Dragon Ball, nous essayerons de poser un autre regard sur la culture médiatique et populaire, qui d’habitude a si peu de place dans les institutions savantes.

Car le mauvais goût, ça s’apprend.

Programme

Premier semestre : lundi, 16h30-18h30, Salle des Actes

 

3 octobre

Introduction – De cape et d’épée : un mauvais genre ? Autour de Michel Zévaco.

Luce Roudier, ENS Ulm

 

10 octobre

Rencontre autour d’Aurais-je sauvé Geneviève Dixmer ?

Pierre Bayard, Paris 8

 

17 octobre

Illitérature et moment dramatique

Paul Bleton, Teluq, Montréal

 

7 novembre

Le syndrome du « mauvais lecteur » : pathologies de la fan fiction

Marion Lata, ENS Ulm

 

14 novembre

Ecrire la classe. Le mode du collectif dans les écrits romanesques des ouvriers de la première moitié du XXe siècle

Samia Myers, ENS Ulm

 

21 novembre

Une littérature cyborg : l’hybridation médiatique du texte littéraire

Anaïs Guilet, Université Savoie Mont Blanc

 

28 novembre

Les clichés dans les comédies musicales françaises contemporaines, ou la possibilité d’une mièvrerie intelligente

Bernard Jeannot, Université Catholique de l’Ouest, Angers

 

5 décembre

La symbolique généalogique dans Astérix

Nicolas Rouvière, Université Grenoble-Alpes

 

12 décembre

Naissance du roman policier

Saliha Aklouf, Paris 3

 

9 janvier

Les industries culturelles japonaises et françaises : le cas Dragon Ball

Bounthavy Suvilay, Montpellier 3 / Paris 10

 

16 janvier

Dire le genre via l’écrivain. L’auteur-genre de Walter Scott au roman d’aventures.

Lucas di Gregorio, Université de Liège

 

Second semestre : lundi, 16h30-18h30, Amphithéâtre Rataud

 

23 janvier

L’invention de la Belle Epoque

Dominique Kalifa, Paris 1

 

30 janvier

Ni tout à fait le même, ni tout à fait un autre… : la figure de l’aca-fan

Isabelle-Rachel Casta, Université d’Artois

 

20 février

D’Arsène Lupin à Captain America : émergence et filiation

Cédric Hannedouche, Université d’Artois

 

27 février

Arsène Lupin, gentleman cambrioleur

Thomas Conrad, ENS Ulm

 

6 mars

Obsolescences et rémanence des hiérarchies canoniques en régime médiatique : petit bilan critique de 25 ans de recherches sur les fictions de grande consommation

Jacques Migozzi, Université de Limoges

 

13 mars

Pourquoi et comment parler du jeu vidéo sur YouTube ?

Un Drop dans la Mare

 

20 mars

Les problèmes des romans populaires

Daniel Compère, Paris 3

 

27 mars

La science-fiction en bande-dessinée

Irène Langlet, Université de Limoges

 

24 avril

Le style des manuels d’écriture – ou le rôle de la prescription dans les genres populaires

Vivien Bessières,Université de Limoges

 

15 mai

L’épigramme : un genre mineur, de la page à la rue

Marine Champetier de Ribes, ENS Ulm / Paris 4

 

22 mai

L’usage du téléphone portable dans notre vie moderne et contemporaine. Réflexion et analyse à partir de L’Appel de l’ange de Guillaume Musso et Fuir de Jean-Philippe Toussaint

Marine Deregnoncourt, Université Catholique de Louvain

 

29 mai

Mauvais genre ? Les littératures érotiques des XVIIIe et XIXe siècles

Judith Lyon-Caen, EHESS, et Colas Duflo, Paris 10

 

12 juin

Dubut de Laforest, un écrivain médiatique à la fin du XIXe siècle

François Salaün, Paris 3

 

19 juin

Droit et littérature en débat

Mathias Moranta, Assas Paris 2, et Luce Roudier, ENS Ulm

 

26 juin

Fantômas, les archives du crime

Loïc Artiaga, Université de Limoges

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.