Colloque : Edogawa Ranpo

COLLOQUE INTERNATIONAL : EDOGAWA RANPO OU LES LABYRINTHES DE LA MODERNITE JAPONAISE

Université Paris Diderot et Maison de la Culture du Japon à Paris (14 et 15 octobre 2016)

Pionnier de la littérature policière au Japon, Edogawa Ranpo (1894-1965) ne cesse d’être réédité et traduit dans le monde entier, notamment en France et aux États-Unis : La Proie et l’ombre (Inju), La Chambre rouge, La Chenille, Le Démon de l’île solitaire ou Le Lézard noir comptent parmi les chefs-d’œuvre de cet ensemble noir et baroque, souvent adapté au cinéma. Diverses lectures sont possibles : critique de la période historique, expérimentations de la modernité littéraire dans la première moitié du XXe siècle.

Tout en inventant une forme japonaise du roman policier, Edogawa Ranpo n’a cessé de se référer au patrimoine mondial du genre, à ses maîtres Edgar Allan Poe, Maurice Leblanc ou Sir Arthur Conan Doyle. Cette articulation hors frontières explique sans doute l’intérêt constant pour l’œuvre, un demi-siècle après le décès de l’auteur. Un labyrinthe aux recoins et ombres multiples, que ce colloque international se propose d’explorer.

Organisé par le CRCAO (Centre de recherche sur les civilisations de l’Asie orientale, UMR 8155 : CNRS, Université Paris Diderot, EPHE, Collège de France)

Comité scientifique : Nakagawa Shigemi (Univ. Ritsumeikan, Kyôto), Gérald Peloux (Univ. Cergy-Pontoise), Cécile Sakai (Univ. Paris Diderot et Maison Franco-Japonaise)

Langues : français, japonais, anglais. Une brochure avec les traductions des résumés des communications sera disponible.

14 octobre (Université Paris Diderot, Amphi Buffon, entrée libre)

 

9:00       Accueil

 

Session 1 : Ranpo, le champ littéraire (1923-1965)

Président de séance : Emmanuel Lozerand (INALCO)

 

9:30       Cécile Sakai (Univ. Paris Diderot et Maison Franco-Japonaise) : « Edogawa Ranpo 2016 : la littérature policière japonaise, patrimoine, relectures, réinventions »

10:00     Ochiai Takayuki (Univ. Rikkyô, Centre Edogawa Ranpo de recherches sur la culture populaire) : « Les manuscrits des premières œuvres d’Edogawa Ranpo »

10:30     Hamada Yûsuke (Univ. Seikei) : « Le Masque d’or – un visage dans une société de masse »

11:00     Pause

11:15     Saitô Storu (Univ. Rutgers) : « Le Club des jeunes détectives du point de vue de la light novel »

11:45     Kawana Sari (Univ. Massachusetts Boston) : « Ranpo, le rédacteur en chef du roman policier japonais »

12:15-12:45        Discussion générale

 

Session 2 : Ranpo, ses maîtres et ses pairs

Présidente de séance : Anne Bayard-Sakai (INALCO)

 

14:00     Luisa Bienati (Univ. Ca’Foscari, Venise) : « L’influence des premières œuvres de Tanizaki Jun.ichirô sur les romans d’Edogawa Ranpo »

14:30     J. Keith Vincent (Univ. Boston) : « Ethique et voyeurisme dans L’Affaire du l’auberge Au Bord du Lac d’Edogawa Ranpo et dans Paroles diaboliques en plein jour de Tanizaki Jun.ichirô »

15:00     William Gardner (Univ. Swarthmore) : « Les labyrinthes sous Tokyo, la capitale impériale : « Nonsense » politique et textuel dans Le Lézard noir d’Edogawa Ranpo (1934) et dans La Cité démoniaque (1937-1938) de Hisao Jûran »

15:30     Discussion générale

16:00     Pause

 

Session 3 : Au-delà de Ranpo – images et subversion

 

16:15     Tatsumi Takayuki (Univ. Keiô) : « La mission de la foule : Poe, Ranpo et Kiyoshi Kasai »

16:45     Nakamura Miharu (Univ. Hokkaidô) : « Logique du visuel et logique de la langue dans L’Île-panorama et La Bête dans l’ombre »

17:15     Nakagawa Shigemi (Univ. Ritsumeikan) : « Des monstres insomniaques dans la ville : Edogawa Ranpo à la fin des années 20 »

14:45     Discussion et conclusions

 

15 octobre (Maison de la Culture du Japon à Paris, entrée gratuite, réservation obligatoire sur le site de la MCJP)

 

14:00     Accueil

 

Session 4 : Les trente-six visages de Ranpo

Président de séance : Pierre Bayard (Univ. Paris 8 – Vincennes-Saint-Denis)

 

14:15     Gérald Peloux (Univ. Cergy-Pontoise) : « Ecrire pour la postérité ou la pulsion autobiographique chez Edogawa Ranpo »

14:45     Miyako Slocombe (Traductrice professionnelle) : « Traduction et réception de l’œuvre d’Edogawa Ranpo en France : histoire d’une fascination »

15:15     Mathieu Capel (Univ. Grenoble Alpes) : « Edogawa Ranpo au cinéma : un jeu de surfaces »

15:45     Pause

 

16:00     Thomas Looser (Univ. New York) : « Une production délinquante : le crime du travail chez Edogawa Ranpo »

16:30     Livia Monnet (Univ. Montréal) : « Au-delà du voyeurisme érotico-grotesque : l’écologie d’un monde capitaliste, la vie inorganique et l’animalité dans Le Soldat Dieu (La Chenille) de Wakamatsu Kôji et Gemini de Tsukamoto Shin.ya »

17:30-18:30        Table ronde avec les participants

 

D’autres événements sont organisés parallèlement à ce colloque :

exposition sur Edogawa Ranpo à la Maison de la Culture du Japon à Paris (14-29 octobre, entrée libre)

festival de cinéma (films inspirés de l’œuvre d’Edogawa Ranpo) à la Maison de la Culture du Japon à Paris (18-28 octobre, réservation sur le site de la MCJP)

Conférence publique de l’écrivaine de romans policiers Kirino Natsuo (Monstrueux, Out, L’Île de Tokyo, etc.), le 15 octobre, de 19:00 à 20:30, traduction française consécutive, à la Maison de la Culture du Japon à Paris (entrée gratuite, réservation obligatoire sur le site de la MCJP)

 

 

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.