Programme : « Détective », fabrique de crimes ?

Programme « Détective, fabrique de crimes ? »

Journées d’études organisées par Rirra 21 (Université Paul-Valéry Montpellier 3) et Unîmes.

29 septembre 2016 à Montpellier, salle des colloques 2, Saint-Charles

9h00 : Accueil

9h15 Ouverture des journées d’étude et introduction par Amélie Chabrier et Marie-Ève Thérenty

L’esprit Détective. Présidence : Catherine Chauchard

10h00 Dominique Kalifa (Paris I, IUF) : « Henri La Barthe, l’inventeur de Détective »

10h45 Adeline Wrona (Celsa, Paris-Sorbonne) « Pour faire un bon journaliste : figures de l’auteur dans Détective ».

11h30 Will Straw (McGill University, Montréal) : « Quand le crime donne un visage au journal à sensation »

 

L’imaginaire criminel. Présidence : Corinne Saminadayar-Perrin

14h00 Laetitia Gonon (Université Grenoble 3) : « Détective et Police Magazine à l’heure américaine (1931) »

14h45 Mélodie Simard-Houde (Université Paris I) : « Les ailes du crime : aviateurs et techniques aéronautiques dans Détective »

15h30 Nicolas Bianchi (UPV, Université de Gand) « Les Mains du Tueur Weidmann. Détective dans la tempête médiatique d’un fait divers national ».

 

Pause

18h00 Inauguration de l’exposition et cocktail à la bibliothèque Raimon Llull

en présence de Patrick Gilli, président de l’université Paul-Valéry, Montpellier 3.

Vendredi 30 septembre à l’Université de Nîmes (site Vauban)

La marque Détective. Présidence : Dominique Kalifa

10h00 Matthieu Letourneux (Université Paris-Ouest-Nanterre), « Sérialité matérielle et générique, modes de consommation et question de vérité – le cas de Détective ».

11h30 Yoan Vérilhac (Unîmes) : « Le vulgaire dans Détective »

12h15 Paul Aron (ULB, Bruxelles) : « Les mots croisés de Détective »

Fait divers et littérature. Présidence : Jean-Louis Meunier

14h00 Marie-Astrid Charlier (UPV) : Le plus passionnant et le plus original de tous les jeux : les Treize de Georges Sim, par Détective (1929-1930).

14h45 Christine Marcandier (Université Aix-Marseille) : Genet et l’Eros Détective : Pilorge, Weidmann

Journée du 14 janvier 2017 à la bibliothèque des littératures policières (Paris, Ve)

 

9h30 Ouverture de la journée d’étude par Catherine Chauchard, Amélie Chabrier et Marie-Ève Thérenty

 

Matin. Présidence : Anne-Emmanuelle Demartini

 

9h45 Anne-Claude Ambroise-Rendu (Université de Versailles-Saint-Quentin) : Métamorphoses et constantes du récit fait diversier dans Détective des années trente.

 

10h15 Myriam Boucharenc (Université Paris-Ouest-Nanterre) : Noirceur de l’âme, lumière de la Une. Le fait divers aux feux de la publicité dans Détective des années 30.

 

Pause

11h15 Frédéric Chauvaud (université Poitiers) : Les « Témoins muets » mis en spectacle. La preuve scientifique entre exhibition et culture matérielle

 

11h45 Marc Renneville (CNRS UMR 8560) : Crimes et délires. Quand Détective enquête sur la folie criminelle

 

Après-midi. Présidence :

 

14h00 Jean-Lucien Sanchez (UMS CNRS 3726) : Le bagne colonial de Guyane et son traitement par le magazine Détective.

 

14h30 Annik Dubied (Université de Neuchâtel) : Détective et le journalisme. Un positionnement atypique. (sous réserve)

 

15h00 Maxime Fabre (Paris-Sorbonne, Celsa-Gripic) : « Passeurs de sens » : étude comparée sur le visage médiatisé des Détective (1936) au visage représenté du Nouveau Détective (2014)

 

15h30 Nicolas Deliez, journaliste : Sur Le Nouveau Détective.

 

 

 

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.