Parution : “Utopie et anticipation”

Revue Textyles n°48, “Utopie et anticipation”

 

Textyles utopie et anticipation

Version électronique : http://textyles.revues.org/2652

Volume : http://www.samsa.be/livre.php?id=30

Présentation

Prolifique dans les littératures de l’imaginaire, la Belgique présente pourtant une inconnue à propos du récit d’anticipation. De la fin du monde de Rosny aîné à celle de Luc Dellisse, des aventures spatiales de Bob Morane à la découverte des Cités obscures, du roman scientifique de Henri-Jacques Proumen aux technosciences de Gilbert Hottois, l’anticipation excède les caractéristiques de la science-fiction, croise plus d’une fois l’utopie et redéfinit les rapports entre réel et fiction en une pluralité de mondes possibles. Elle pose des questions cruciales lorsqu’on prend la peine de considérer ses réalisations dans la littérature belge francophone : quels sont les auteurs, les éditeurs et les supports concernés ? existe-t-il des thèmes spécifiques ? quels imaginaires ces fictions privilégient-elles ? comment les genres investis interfèrent-ils avec le merveilleux scientifique, le surréalisme ou le réalisme magique ? En associant des études de cas à une réflexion d’ensemble, les contributions rassemblées dans ce numéro proposent le premier état des lieux d’une production hybride encore peu considérée. Il s’agit d’éclairer la diversité qui caractérise l’anticipation belge, mais aussi de mettre en évidence les raisons de sa faible reconnaissance esthétique et de poser les jalons d’une histoire littéraire capable de saisir des dynamiques multiples de légitimation.

Sommaire

Valérie Stiénon, Présentation

 L’anticipation en contexte

Valérie Stiénon, Une école belge de l’anticipation ?

Laurent Bazin, Altérités, altérations. La littérature conjecturale d’Albert Bailly

Variations sur l’utopie

Fernando Funari, Michaux dystopiste. La violence dans l’imaginaire social du Voyage en Grande Garabagne

Atinati Mamatsashvili, La littérature belge sous l’Occupation. Anti-utopie et réalité à travers le réalisme magique et le fantastique

Clément Dessy, De la science-fiction à la dystopie. Les romans d’anticipation de Jacques Sternberg

Pratiques génériques contemporaines

Patrick Bergeron, La vie derrière soi. Le motif de la terre déserte dans Moi qui n’ai pas connu les hommes de Jacqueline Harpman

Nausicaa Dewez, Péplum, le voyage dans le temps d’A.N.

Éric Lysøe, Alain Dartevelle : fiction postmoderne et brouillage des frontières

Mondes parallèles et univers graphiques

Pascal Lefèvre, L’utopie en question(s) dans la bande dessinée francophone de Belgique (1945-1989)

Valérie Stiénon, Anticipation et mondes parallèles. Entretien avec Benoît Peeters et François Schuiten

Varias

Maria Chiara Gnocchi, Je, neveu (ii). André Baillon et la subversion du modèle scolaire

 

Jérôme Meizoz,L’expérience Toussaint. Disposition esthétique, déréalisation, humour

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.