Archives par mot-clé : science-fiction

Lancement de Res Futurae – le carnet.

Res Futurae – le carnet

http://resf.hypotheses.org/

Res Futurae est un projet rassemblant des universitaires dont les sujets de recherche concernent la science-fiction. Il envisage la création d’une revue arbitrée en ligne, Res Futurae – Revue d’Etudes sur la Science-Fiction (ReSF), partenaire de la revue de référence Science Fiction Studies.

Le carnet de recherches se propose d’accompagner la revue, des premières étapes de sa mise au point à son lancement puis à sa vie éditoriale de croisière: il diffusera les premières annonces et appels à contribution avant le lancement effectif du site de la revue, puis les annonces diverses qui ne pourraient pas y trouver leur place en raison de leur calendrier ou de leur nature, favorisera la structuration d’une communauté scientifique sur le sujet, encouragera les échanges et signalements de parutions ou de ressources… Il sera alimenté par les comités de rédaction et de lecture de ReSF, mais aussi par toute personne intéressée, qu’elle appartienne au monde universitaire ou non.

CFP: Environments in Science Fiction: Beyond Dystopias

Environments in Science Fiction: Beyond Dystopias

submission deadline 9 March 2012/ MLA Convention January 3-6, 2013

MLA Convention/Special Session proposal CFP
contact email:
sbernard@wagner.edu

This is a cfp for a special session at the MLA Convention in Boston, MA January 3-6 2013. I will submit the panel proposals and we will hear after that whether the session is accepted for the conference.

How do spaces (both built and unbuilt) in science fiction texts and films help shape the relationships between humans, other animals and their shared environments? Spaces (broadly conceived) as well as a sense of place or belonging and identification play roles in many science fiction works. Depictions of the future that may include, but move beyond, dystopias offer us ways to imagine reinventing ourselves and our perspectives, especially our perspectives on new environments. Paper proposals that examine environments in science fiction films, television series and texts are all welcome.

There is a possibility that a book proposal (one publisher has expressed a preliminary interest in the topic) may evolve from this session CFP.

Proposal deadline: 9 March 2012
Email 2 page paper proposals to: Susan Bernardo at sbernard@wagner.edu

Le CERLI, groupe de recherches

Le CERLI, Centre d’Etudes et de Recherches sur les Littératures de l’Imaginaire est un groupe de recherches principalement consacré à l’étude du fantastique et de la science-fiction dans les domaines anglo-saxon, français, allemand, hispanique mais également esthétiques. Son étude de l’imaginaire comporte également des approches comparatistes, historiques esthétiques et philosophiques.

Le CERLI est également
– et c’est ce qui fait là son originalité – une Association Loi 1901, « Les Amis du CERLI » et regroupe plus de 75 membres, pour la plupart des chercheurs répartis sur l’ensemble du territoire français ainsi que quelques universitaires étrangers.

Un colloque a lieu chaque année.

The 2011 Eaton Science Fiction Conference

Les “Eaton Science Fiction Conferences” de l’Université de Californie à Riverside sont des congrès académiques de haut niveau dédiés à l’étude de la science-fiction et des interrelations entre sciences et humanités. Son objectif de base était de fonder les études de sciences-fiction en une discipline académique sérieuse, et d’attirer les critiques académiques majeurs vers la littérature, le cinéma et la culture SF. A cette fin, les congrès rassemblent des spécialistes de toutes disciplines, des scientifiques, des écrivains et des éditeurs.

La prochaine édition du congrès aura lieu du 10 au 12 février 2011.

Pour en savoir plus, cliquez sur l’image ou sur ce lien: http://eatonconference.ucr.edu/

Langlet, Irène (Université Paris-Est Marne-la-Vallée)

Recherches sur les littératures et cultures médiatiques contemporaines, les rapports entre littératures et savoirs… Consulter son C.V

Situation actuelle :

Très académique, je ne vais pas vous raconter d’histoires. Je suis universitaire, et je tente d’y croire dans un contexte où la casse du service public d’enseignement supérieur est en marche. Douze ans comme “Maîtresse de conférences” en littérature comparée à Rennes 2, neuf ans comme “Professeure” de littérature française à Limoges, sur un profil explicitement consacré aux littératures dites “populaires” et aux cultures dites “médiatiques” (mes guillemets pour le doute que j’éprouve sur ces classifications). Mon profil reste moderniste et humaniste, je défends l’agrégation et des concours de recrutement de titulaires, l’histoire littéraire longue, la théorie critique, les logiques textuelles en dialogue avec les logiques culturelles. D’où une position résolument généraliste. Ce n’est pas une contradiction à mes yeux : je cherche à combler le fossé qui sépare le monde universitaire du monde médiatique, et ma méthode ne sera jamais de négliger l’un pour l’autre.