Archives par mot-clé : genres de l’imaginaire

Parution : Le temps rapaillé. Science-fiction et présentisme

Irène Langlet, Le temps rapaillé. Science-fiction et présentisme, Presses Universitaires de Limoges, « Médiatexte », 2020. 

Comment se fait-il que les penseurs du présentisme s’intéressent aussi peu à la science-fiction ? Notre rapport au temps contemporain connaît, dit-on, une mutation profonde, parfois appelée « présentisme ». Sa conséquence serait une baisse de notre capacité à nous projeter dans le futur. Historiens, politistes, philosophes en conçoivent un grand souci.

Or, pendant que l’on s’inquiète de cette « crise du futur », la science-fiction continue d’épanouir ses visions de l’avenir. Dans sa diversité, des blockbusters hollywoodiens aux etherpads des collectifs militants, la SF laisse voir, au cœur même du présentisme, des fabriques de futur riches et productives, une véritable culture du futur florissante dans le système médiatique actuel. Un vocabulaire de formes et de récits, une syntaxe culturelle complexe y apparaissent ; les images de la machine, de la ruine, du time loop, les figures de Los Angeles, de la flèche ou de la boucle, éclairent les logiques de ce langage culturel ancré fermement dans le XXIe siècle.

Irène Langlet est professeure de littérature contemporaine à l’université Gustave Eiffel. Ses domaines de spécialité sont les littératures non-fictionnelles et la science-fiction, sur lesquels elle a publié notamment La Science-fiction. Lecture et poétique d’un genre littéraire (Armand Colin, 2006) et L’Abeille et la balance. Penser l’essai (Classiques Garnier, 2015). Elle dirige la revue en ligne ReS Futurae, seule revue académique francophone arbitrée consacrée à la science-fiction. Continuer la lecture de Parution : Le temps rapaillé. Science-fiction et présentisme

Parution : Féérie n°16, Le conte, les mythes antiques, la Bible

Pierre-Emmanuel Moog et de Jean-Paul Sermain (dir.), Fééries n° 16, « Le conte, les mythes antiques, la Bible », 2020. 

Ce numéro est ligne et en libre accès sur Open Edition Journals.   

Les contes dits merveilleux partagent avec les mythes gréco-romains et la Bible hébraïco-chrétienne l’intervention courante du surnaturel dans leurs récits. Peut-on pour autant les considérer de manière identique comme des littératures merveilleuses ? Qu’elles soient ou non en filiation les unes aux autres, comme certains le pensent, ces littératures sont parcourues de motifs communs, quoique reconfigurés, et s’échangent des personnages types, dont les rôles narratifs évoluent. Leurs enjeux poétiques sont similaires, en raison notamment de leur forme courte. À travers huit études, ce numéro de Fééries vise à multiplier les points de vue, les études de cas, pour rapprocher les textes et les procédés d’analyse. Il ne s’agit pas pour autant de réduire les textes sacrés de la Bible ou les textes mythologiques à des contes merveilleux, ou de nier la spécificité de chacun de ces genres qui se présentent d’emblée comme plus ou moins véridiques. Mais nous pensons que la confrontation des récits par‑delà les genres stricts peut les éclairer mutuellement de manière bénéfique. Continuer la lecture de Parution : Féérie n°16, Le conte, les mythes antiques, la Bible

Appel à contributions : La ville dans les fictions climatiques

La ville dans les fictions climatiques

Colloque international

Marne-la-Vallée, les 5-7 mai 2021

Ce colloque prend place dans le programme PARVIS de l’I-Site FUTURE consacré aux imaginaires urbains futuristes. Il propose de les observer au sein d’un corpus spécifique, les fictions climatiques, en les articulant aux concepts d’Anthropocène et d’Urbanocène.

En cas d’impossibilité de tenir le colloque en présence, des moyens numériques seront mobilisés.

Responsables

Irène Langlet, professeure de littérature contemporaine (irene.langlet@u-pem.fr)  

Nadège Pérelle, doctorante en littérature contemporaine (nadege.perelle@u-pem.fr)

Echéances

Le colloque aura lieu les 5-7 mai 2021 (Sur site ou en ligne / on campus or online).

Les propositions de communication sont à adresser aux deux responsables avant le 22 janvier 2021 sous la forme suivante: Titre, Résumé en 1500 signes espaces comprises, Bio-bibliographie, en français et en anglais. Une réponse sera donnée avant le 15 février.

Comité scientifique

Carl Abbott, Portland State University (Etats-Unis)

Lieven Ameel, Université de Turku (Finlande)

Sébastien Févry, Université Catholique de Louvain (Belgique)

Adeline Johns-Putra, Xi’an Jiaotong-Liverpool University à Suzhou (Chine)

Isabelle Krzywkowski, Université Grenoble Alpes

Irène Langlet, Université Gustave Eiffel

Allison Mackey, Universidad de la República (Uruguay)

Andrew Milner, Monash University (Australie)

Soline Nivet, École nationale supérieure d’architecture Paris-Malaquais

Antoine Picon, École des Ponts ParisTech / Harvard

Matthew Scheider-Mayerson, Yale-NUS College (Etats-Unis)

Pierre Schoentjes, Université de Gand (Belgique)

Argumentaire

Les villes futuristes, présentes depuis longtemps dans la littérature utopique ou de science-fiction, sont encore peu représentées dans les corpus des études littéraires urbaines. Pour Carl Abbott, les stéréotypes du cinéma de SF peuvent expliquer cette étonnante absence, dans le sens où ils imposent la vision d’une ville « méga-machinique » dans des histoires consistant la plupart du temps à les démolir à l’aide de coûteux effets spéciaux. Mais cet urbaniste érudit de la SF s’applique précisément à montrer comment l’« imagination du désastre » de la ville SF peut s’organiser en prototypes urbains futuristes : « ville prison » et « ville envahie par les mauvaises herbes », « ville catastrophe » incendiée ou inondée, « cité désertée » et « cité mosaïque »… Bon nombre de ces synopsis se retrouvent d’ailleurs dans les fictions climatiques en général. Continuer la lecture de Appel à contributions : La ville dans les fictions climatiques

Appel à contributions : RESF 19 (CFP), SÉRIES TÉLÉVISÉES DE SCIENCE-FICTION

Appel à contributions pour le dossier du n°19 de ReS Futurae (2022)

Dossier dirigé par Florent Favard, IECA univ. de Lorraine (favard.florent@gmail.com) et Hélène Machinal, UBO (ln.machinal@gmail.com)

Échéances

Les propositions de contribution (env. 250 mots), accompagnées d’une brève bio-bibliographie, doivent parvenir aux deux responsables le 15 décembre 2020 au plus tard. Une première version des articles devra être rendue le 15 juin 2021, pour une parution au premier semestre 2022.

Les auteurs sont invités à consulter les consignes aux auteurs.

Argument

Si la science-fiction est présente à la télévision depuis ses débuts, elle a gagné en visibilité sur le « petit écran » au fil des décennies, profitant, comme d’autres genres télévisuels, de l’augmentation de la production annuelle des séries télévisées atteignant des « pics » sans cesse dépassés. Au sein de cette nouvelle forme d’expression et de consommation de la culture populaire, le « supergenre » qu’est la science-fiction (Gunn) s’impose notamment depuis la fin des années 1990 et le début des années 2000 comme une valeur sûre. Cette recrudescence du genre sous forme sérielle dans le contexte ultra contemporain de la culture de l’écran (Serroy, Lipovetsky), de l’hyperconnectivité (Gervais) et de la création de mondes imaginaires transmédiatiques (Besson) marqués par une forte intermédialité (Cornillon), mérite une analyse plus approfondie. Continuer la lecture de Appel à contributions : RESF 19 (CFP), SÉRIES TÉLÉVISÉES DE SCIENCE-FICTION

Fantasy, Retour aux sources : ouverture du site internet, conférence d’Anne Besson

FANTASY, RETOUR AUX SOURCES – « ANTHOLOGIE » D’UN GENRE LITTÉRAIRE : ORIGINE, INFLUENCE ET RÉCEPTION DE LA FANTASY

16 jan. 2020, 18h30-20h
BnF François-Mitterrand
Petit auditorium

En donnant la parole à la fois aux experts et aux créateurs, ce cycle de conférences permet de retracer l’histoire et les sources littéraires de la fantasy, ainsi que ses métamorphoses multiples dans le domaine du jeu vidéo ou du cinéma.

À l’occasion de l’ouverture du site web Fantasy, retour aux sources, cette conférence présente le genre depuis ses origines au XIXe siècle et ses sources dans les mythes et le folklore jusqu’aux évolutions de sa réception contemporaine.

Par Anne Besson, professeure en littérature comparée, UFR Lettres et Arts, université d’Artois

Continuer la lecture de Fantasy, Retour aux sources : ouverture du site internet, conférence d’Anne Besson

Événement : Fantasy, retour aux sources

Event: Fantasy, back to basics

Exposition

Découvrez l’exposition Fantasy, retour aux sources à la BnF de janvier à mars 2020.

Cet hiver, la Bibliothèque nationale de France met à l’honneur lFantasy.
Du livre au cinéma, en passant par la musique, la bande dessinée ou le jeu vidéo, elle imprègne notre culture contemporaine.
J.R.R. Tolkien, George R.R. Martin ou encore J.K. Rowling et les adaptations audiovisuelles de leurs œuvres ont contribué à populariser cet imaginaire qui fait la part belle au surnaturel et à la magie. La Fantasy incarne à merveille les jeux d’interdépendance et d’hybridation qui s’opèrent de plus en plus entre les différents médias. Adaptations, reprises et détournements renforcent la notoriété des œuvres et leur assurent un succès toujours plus grand.

De la légende Arthurienne à World of Warcraft, en passant par Alice au Pays des MerveillesConan Le CimmérienLe Seigneur des AnneauxHarry Potter ou Game of Thrones, la Fantasy développe des schémas et des stéréotypes qui lui sont propres : peuples imaginaires, créatures maléfiques, bestiaire fantastique, héros, prophétie, importance de la nature et du paysage, thème de la quête, etc.

BnF François-Mitterrand
Quai François-Mauriac, Paris 13e

Entrée libre dans la limite des places disponibles

Continuer la lecture de Événement : Fantasy, retour aux sources

Parution : Mondes imaginaires

The Routledge Companion to Imaginary Worlds, Ed. Mark J.P. Wolf

Présentation

This companion provides a definitive and cutting-edge guide to the study of imaginary and virtual worlds across a range of media, including literature, television, film, and games. From the Star Trek universe, Thomas More’s classic Utopia, and J. R. R. Tolkien’s Arda, to elaborate, user-created game worlds like Minecraft, contributors present interdisciplinary perspectives on authorship, world structure/design, and narrative. The Routledge Companion to Imaginary Worlds offers new approaches to imaginary worlds as an art form and cultural phenomenon, explorations of the technical and creative dimensions of world-building, and studies of specific worlds and worldbuilders.

Table des matières

Content and Story

1. Locations and Borders Gerard Hynes

2. The Hero’s Journey Lily Alexander

3. Invented Languages Dimitra Fimi and Andy Higgins Continuer la lecture de Parution : Mondes imaginaires

Anne Besson (Université d’Artois)

Anne Besson est Professeur de Littérature Générale et Comparée, à l’Université d’Artois (Arras). Spécialiste des ensembles romanesques et des constructions de mondes alternatifs, particulièrement en science-fiction, fantasy et littérature de jeunesse, elle est l’auteur de D’Asimov à Tolkien, cycles et séries dans la littérature de genre (CNRS Editions, 2004), La Fantasy (Klincksieck, collection « 50 questions », 2007) et Constellations (CNRS Editions, 2015) sur les univers expansifs de la culture médiatique contemporaine. Impliquée dans l’organisation et la diffusion des activités de recherche, co-fondatrice de l’association « Modernités médiévales », elle a organisé plusieurs colloques, coordonné une douzaine d’ouvrages collectifs et animé les deux sessions du MOOC « Fantasy ».

Champs de recherche :

  • Littérature comparée ; culture populaire ; nouveaux médias.
  • Ensembles romanesques, cycles et séries
  • science-fiction et fantasy, genres de l’imaginaire
  • univers partagés : mondes fictionnels et extensions médiatiques