Archives par mot-clé : BD

Séminaire Transatlantic Cultures: Américanisation par les arts

La prochaine séance du séminaire Transatlantic Cultures, organisée en commun avec le projet « Américanisation par les arts »,  aura lieu le vendredi 2 avril 2021  de 16h à 18h, en visioconférence.

Nous aurons le plaisir d’écouter:

Sylvain Lesage (Université de Lille – IRHiS) qui nous parlera de

L’oncle d’Amérique. Flash Gordon et la construction d’un patrimoine du «neuvième art »

Flash Gordon constitue un objet central dans l’élaboration conflictuelle d’une bédéphilie française dans les années 1960. Unanimement célébrée, la série d’Alex Raymond est l’objet de plusieurs projets de réédition, qui esquissent les contours des communautés d’amateurs.
Cette intervention explore la manière dont s’opère la reconnaissance de la bande dessinée en tant que neuvième art, à travers le geste de republication, et éclaire les ressorts de la fascination pour la bande dessinée américaine au sein de la bédéphilie naissante.

Sylvain Lesage est maître de conférences en histoire contemporaine à l’université de Lille, rattaché à l’IRHiS. Spécialiste d’histoire culturelle, ses recherches s’inscrivent à la croisée de l’histoire des médias et des cultures visuelles. Après sa thèse soutenue en 2014 sous la direction de Jean-Yves Mollier, il a notamment publié L’Effet livre : métamorphoses de la bande dessinée (Presses universitaires François Rabelais, 2019) et Publier la bande dessinée. Les éditeurs franco-belges et l’album (Presses de l’Enssib, 2018).

La séance sera coordonnée par: Pascal Ory (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne – CHS)

En raison des contraintes sanitaires, pour assister au séminaire en ligne, merci de vous inscrire en écrivant à l’adresse:

contact@transatlantic-cultures.org

Le lien de connexion vous sera communiqué par courriel.

Parution : Graphic Embodiments. Perspectives on Health and Embodiment in Graphic Narratives (dir. Lisa DeTora, Jodi Cressman)

Lisa DeTora and Jodi Cressman (eds.), Graphic Embodiments. Perspectives on Health and Embodiment in Graphic Narratives, Leuven University Press, 2021. 

Graphic narratives’ singular capacity to represent human embodiment

Comics and other graphic narratives powerfully represent embodied experiences that are difficult to express in language. A group of authors from various countries and disciplines explore the unique capacity of graphic narratives to represent human embodiment as well as the relation of human bodies to the worlds they inhabit. Using works from illustrated scientific texts to contemporary comics across national traditions, we discover how the graphic narrative can shed new light on everyday experiences. Essays examine topics that are easily recognized as anchored in the body as well as experiences like migration and concepts like environmental degradation and compassion that emanate from or impact on our embodied states.

Graphic Embodiments is of interest to scholars and students across various interdisciplinary fields including comics studies, gender and sexuality studies, visual and cultural studies, disability studies and health and medical humanities.

Contributors: Frederick Luis Aldama (Ohio State University), Jodi Cressman (Dominican University), Lisa DeTora (Hofstra University), KJ Dykstra (University of Manitoba), Antonio J. Ferraro (Ohio State University), Carl Fisher (California State University at Long Beach), Barbara Grüning (University of Milan Bicocca), Jordana Greenblat (York University), Alison Halsall (York University), Michael J. Klein (James Madison University), Jeannie Ludlow (Eastern Illinois University), Lauren Rizzuto (Tufts University), Evelyn Rogers (Moorpark College), Shreya Sengai (Northeastern University)

This publication is GPRC-labeled (Guaranteed Peer-Reviewed Content).

Appel à contributions : Faire trembler les fondations (Colloque-anniversaire du Festival BD de Montréal)

Faire trembler les fondations. Colloque-anniversaire du Festival BD de Montréal

28, 29 et 30 octobre 2021

Université McGill, Montréal

Échéance  des propositions : 2 avril 2021                

Le Festival BD de Montréal (FBDM) et le Centre de recherches interdisciplinaires en études montréalaises (CRIEM) de l’Université McGill sont heureux de vous inviter au colloque Faire trembler les fondations, les 28, 29 et 30 octobre 2021, à Montréal. En plus de souligner le 10e anniversaire du FBDM, ce colloque a pour objectif de rassembler les chercheur·euse·s intéressé∙e∙s par le 9e art et les artisan∙ne∙s de la bande dessinée autour de présentations de recherche, d’expériences de terrain et de discussions. La direction scientifique du colloque est assurée par Mario Beaulac, professeur en bande dessinée à l’École multidisciplinaire de l’image de l’Université du Québec en Outaouais.

Faire trembler les fondations

Métropolis, Gotham City, New York, Berlin, Bruxelles, voire Montréal : qu’elles soient fantasmées ou ancrées dans la réalité, cités obscures ou villes lumière, les représentations urbaines s’immiscent souvent dans l’univers créatif des acteur∙trice∙s de la bande dessinée. En filigrane des tribulations de leurs protagonistes ou personnages prédominants, la ville et ses fondements sont d’ailleurs sans cesse malmenés, redessinés ou rêvés. Des immeubles sont fracassés ou utilisés comme armes, alors que des super-héro·ïne·s mènent une lutte effrénée dans la ville contre leurs adversaires. Des protagonistes circulent dans les villes du futur – qu’elles soient utopies ou dystopies – où des dessinateur∙trice∙s en profitent pour recréer les pourtours de la ville attendue, suscitant du même coup chez leurs critiques et adeptes une réflexion sur l’aménagement urbain et ses limites. D’autres brouillent les codes du médium ou usent de métaphores architecturales et urbaines pour remettre en question la construction ou le démantèlement de leur récit. Au fil de leurs coups de crayon, les créateur∙trice∙s de bandes dessinées font donc trembler les fondations littérales et métaphoriques de la ville, leurs représentations et les enjeux urbains auxquels celle-ci fait face.

Continuer la lecture de Appel à contributions : Faire trembler les fondations (Colloque-anniversaire du Festival BD de Montréal)

Parution : Framing [in] Comics and Cartoons. Essays on Aesthetics, History, and Mediality

Johannes C.P. Schmid, Christian A. Bachmann (dir.), Framing [in] Comics and Cartoons. Essays on Aesthetics, History, and Mediality, Christian A. Bachmann, 2021. 

Panels, grids, gutters, and pages—graphic narratives rests firmly on practices of setting apart and framing spaces. At the same time, frames—in the sense of cognitive categories as well as semiotic and material manifestations—form basic prerequisites of meaning-making. In contrast to virtually all other media in comics, frames represent not only general communicative aspects; they form its very basic grammar. The essays collected in this volume discuss some of these medial characteristics of comics and cartoons as materialized through their particular carrier media, and they investigate works that range from the inception of the form in the nineteenth century up until its most recent incarnations.

Continuer la lecture de Parution : Framing [in] Comics and Cartoons. Essays on Aesthetics, History, and Mediality

Parution : Presse et bande dessinée. Une aventure sans fin

Art médiatique conciliant l’image et le texte, la bande dessinée est née au creuset du journal : elle a dès l’origine exploité les enjeux de l’actualité, et a très vite imaginé des personnages qui sont eux-mêmes journalistes. Le lecteur croisera ainsi les parcours de nombreux héros reporters connus et moins connus, il se plongera dans l’histoire mouvementée des magazines et il pourra saisir les multiples interactions entre la bande dessinée et la presse. Si la perspective retenue concerne essentiellement la BD franco-belge, deux chapitres évoquent la tradition des comics anglo-saxons qui, depuis la naissance de Superman, a elle aussi vu naître un imaginaire du journalisme particulièrement riche.

En dépit de la mort de revues comme Pilote ou Tintin, la généralisation de l’album n’a fait disparaître ni les héros reporters ni la presse de bande dessinée. L’ouvrage se penche aussi sur le succès du reportage graphique et de magazines tels que La Revue dessinée, qui témoignent de la vivacité intacte des échanges entre le journalisme et le neuvième art.

Conférence : Droit(s) et bande dessinée

Droit(s) et bande dessinée

BNF – BD 2020 – Conférences autour de l’année de la bande dessinée

22 janvier 2021, 9h-20h

Diffusion en ligne – La BnF, l’Institut de recherche pour un droit attractif de l’université Sorbonne Paris Nord et le Centre de recherche juridique Pothier de l’université d’Orléans s’associent chaque année, depuis 2016, pour organiser un colloque de droit en lien avec une thématique originale. Cette année, la bande dessinée est à l’honneur. Ce colloque était initialement programmé le 6 novembre 2020.

En raison des conditions sanitaires, cet événement ne peut avoir lieu en présence du public et sera diffusé en direct sur notre chaîne Youtube et sur cette page le vendredi 22 janvier à 9 h.

Parce qu’elle rassemble les collections patrimoniales issues du dépôt légal, à la fois pour le droit depuis plusieurs siècles et pour la bande dessinée depuis le XIXe siècle, la Bibliothèque est particulièrement concernée par ce colloque. D’autant que ses très volumineuses collections patrimoniales de titres de presse offrent également un riche panorama de la production du neuvième art.

Cette journée donne l’occasion aux juristes et aux spécialistes de la bande dessinée sous tous ses aspects de s’engager dans une réflexion et dans des échanges constructifs, tant pour les différentes branches du droit que pour la thématique explorée. Car si les BD autour du droit sont nombreuses et leurs auteurs souvent eux-mêmes juristes et/ou avocats, c’est bien de la bande dessinée en général dont il sera question.

Une attention particulière sera portée aux problèmes juridiques que posent ces publications complexes pour leurs auteurs, dont la situation et le statut ont fait l’objet d’un récent rapport remis en janvier 2020 par Bruno Racine au ministre de la Culture.  

Continuer la lecture de Conférence : Droit(s) et bande dessinée

Parution : Corps handicapés et corps mutilés dans la BD

Frédéric Chauvaud et Denis Mellier (dir.), Corps handicapés et corps mutilés dans la BDPresses universitaires de Rennes, 2020.

Dans une perspective pluridisciplinaire, ce volume articule une histoire des représentations du handicap et de la mutilation et une réflexion sur les contraintes formelles que ces états du corps imposent à la bande dessinée. La bande dessinée contribue à révéler les stéréotypes et les partis pris culturels et sociaux qui déterminent un regard qui, souvent, conduit à ostraciser les corps handicapés et mutilés. À l’inverse, la BD permet aussi de lutter contre l’invisibilisation de ces corps. Elle présente des personnages dont les corps différents offrent des capacités d’action impensées, contribuant ainsi à modifier le point de vue porté sur eux.

Avec une postface de Jean-Philippe Martin.

Avec le soutien de l’université de Poitiers.

Table des matières 

Appel à propositions : Comics and Their Audiences / Audiences and Their Comics

Comics and Their Audiences / Audiences and Their Comics

The 2021 Joint Conference of the International Graphic Novel & Comics and the International Bande Dessinée Society

21-25 June 2021

Faculty of Education, University of Cambridge

Overview

Comics enthusiasts have long considered comics a uniquely participatory medium. As readers breathe life into static images, convert page space into narrative time, and transform splatters of ink into emotion, they engage with comics in languages that audiences and artists have developed in tandem, negotiating over generations.

Comics 21 | Themes

The theme of this conference explores the idea of audiences in all its meanings. We consider, for example, comics audiences as physical people, individuals, and groups who engage with comics in different situations. Thus, the relationship of readers accessing comics in different languages allows inquiry into questions of translation and adaptation. Readers inhabiting different periods or surviving traumatic public and private moments allow historical and biographical readings. Attention to how audiences identify themselves—according to different or multiple racial, sexual, religious, ethnic, gender, or national identities, physical ability, or migration status—offers to validate marginalised perspectives and fracture traditional understandings. Thinking about comics as texts for or forbidden to children, ideal or inappropriate for adults connects to fields across the curriculum. Continuer la lecture de Appel à propositions : Comics and Their Audiences / Audiences and Their Comics

Appel à communications : La bédéphilie en revues

Appel à communications – Colloque international MEDIABD

“La bédéphilie en revues”

17-18 juin 2021

Cité Internationale de la Bande Dessinée et de l’Image, Angoulême, Auditorium du musée

Ce colloque a pour ambition d’explorer les formes prises par la bédéphilie dans les supports périodiques, que ce soient les revues spécialisées sur la bande dessinée, les revues de bandes dessinées mais aussi la presse généraliste — journaux quotidiens, magazines d’information généraliste ou revues consacrées à des sujets autres que la bande dessinée.

Lire de la bande dessinée, aimer la bande dessinée étaient jusqu’au début des années 60 des marqueurs culturels infamants. La « légitimation » de la bande dessinée est un processus récent, au long cours et aux logiques plurielles. Une de ses formes privilégiées sur la durée fut la multiplication des espaces d’expression sur la bande dessinée. A partir des années 1960 en France, la constitution des premiers mouvements bédéphiles et la montée progressive d’une sensibilité « jeune » dans la culture quotidienne des Trente Glorieuses contribuèrent à faire graduellement de la bande dessinée un objet de discussion et d’appréciation esthétique, un espace d’expression avant-gardiste et contestataire, de moins en moins un objet de diabolisation. Dans le sillage de cette mutation culturelle se multiplièrent les écrits sur la bande dessinée, dans la presse généraliste périodique, dans les grandes revues de bandes dessinées et dans les revues spécialisées sur la bande dessinée. C’est tout un corpus de littérature secondaire sur le moyen d’expression qui s’est ainsi constitué en plus d’un demi-siècle et reste insuffisamment exploité à ce jour. Continuer la lecture de Appel à communications : La bédéphilie en revues

Parution : Dossier Neuvième Art 2.0 : Killoffer

Dossier Neuvième Art 2.0 : Killoffer

Né en 1966, Patrice Killoffer est actif dans les champs de l’illustration, de la bande dessinée et de l’art contemporain. Dessinateur virtuose, inventif et protéiforme, il a promené son propre personnage dans Quand faut y aller676 apparitions de Killoffer et Killoffer tel qu’en lui-même enfin. Mais qui est le vrai Killoffer ? Ce dossier lève un coin du voile.

Th. Groensteen, entretien avec Killoffer

A. Devaux, « Dans le ciel de Killoffer »

A.-H. Hoog, « Errance, chute et rédemption… Killoffer au miroir des maîtres anciens »

Th. Groensteen, « Hontologie de Killoffer »

L. Gerbier, « Au charbon : Killoffer et le dessin organique »