Parution : Producing Mass Entertainment. The Serial Life of the Yellow Kid

Christina Meyer, Producing Mass Entertainment. The Serial Life of the Yellow Kid, The Ohio State University Press, 2019

Emerging mass culture in nineteenth-century America was in no small way influenced by the Yellow Kid, one of the first popular, serial comic figures circulating Sunday supplements. Though comics existed before, it was through the growing popularity of full-color illustrations printed in such city papers as Inter Ocean (Chicago) and the World (New York) and the implementation of regular, weekly publications of the extra sections that comics became a mass-produced, mass-distributed staple of American consumerism. It was against this backdrop that one of the first popular, serial comic figures was born: the Yellow Kid.

Producing Mass Entertainment: The Serial Life of the Yellow Kid offers a new take on the emergence of the Yellow Kid comic figure, looking closely at the mass appeal and proliferation of the Yellow Kid across different media. Christina Meyer identifies the aesthetic principles of newspaper comics and examines the social agents—advertising agencies, toy manufacturers, actors, retailers, and more—responsible for the Yellow Kid’s successful career. In unraveling the history of comic characters in capitalist consumer culture, Meyer offers new insights into the creation and dissemination of cultural products, reflecting on modern artistic and merchandising phenomena.

Site de l’éditeur

Parution: Rebuilding Story Worlds The Obscure Cities by Schuiten and Peeters, Jan Baetens

Rebuilding Story Worlds

The Obscure Cities by Schuiten and Peeters

by Jan Baetens

 

About This Book

A collaboration between Belgian artist François Schuiten and French writer Benoît Peeters, The Obscure Cities is one of the few comics series to achieve massive popularity while remaining highly experimental in form and content. Set in a parallel world, full of architecturally distinctive city-states, The Obscure Cities also represents one of the most impressive pieces of world-building in any form of literature.
 
Rebuilding Story Worlds offers the first full-length study of this seminal series, exploring both the artistic traditions from which it emerges and the innovative ways it plays with genre, gender, and urban space. Comics scholar Jan Baetens examines how Schuiten’s work as an architectural designer informs the series’ concerns with the preservation of historic buildings. He also includes an original interview with Peeters, which reveals how poststructuralist critical theory influenced their construction of a rhizomatic fictional world, one which has made space for fan contributions through the Alta Plana website.
 
Synthesizing cutting-edge approaches from both literary and visual studies, Rebuilding Story Worlds will give readers a new appreciation for both the aesthetic ingenuity of The Obscure Cities and its nuanced conception of politics.

Continuer la lecture de Parution: Rebuilding Story Worlds The Obscure Cities by Schuiten and Peeters, Jan Baetens

Appel à communication : Contrôler le passé. Conception et critique des mécaniques de l’histoire dans les jeux vidéo

Date limite d’envoi des propositions : 21 février 2020

Puisque l’histoire est un discours sur le passé tel qu’il s’est déroulé, et que le jeu doit présenter des situations dans lesquelles « tout n’est pas joué », la possibilité d’un habillage historique des structures de jeu peut paraître contradictoire. Comment concilier la rigidité de la conception du passé avec l’espace d’appropriation nécessaire au plaisir de jouer ?

Nombreux sont les critiques qui relèvent les libertés qu’un jeu prend avec le passé, parfois en insistant sur la nécessité d’adaptation pour cadrer avec l’objet technique et la mission de divertissement du jeu vidéo. Ce colloque se préoccupera principalement des représentations du passé en jeu vidéo, incluant mais ne se limitant pas aux jeux vidéo à thématique historique. On questionnera en particulier la façon dont la création vidéoludique et son expérience peuvent être pensées par le prisme du « contrôle » de l’histoire. Nous nous intéresserons donc spécifiquement à l’acte de création, compris au travers de ses différents corps de métier (design de jeu et de niveaux, modélisation et animation, conception des personnages, des environnements, écriture scénaristique), mais aussi à l’objet créé, au travers des représentations, des récits, des règles et des mécaniques de jeux.

Continuer la lecture de Appel à communication : Contrôler le passé. Conception et critique des mécaniques de l’histoire dans les jeux vidéo

Florent Favard (Université de Lorraine)

Maître de Conférences en Sciences de l’Information et de la Communication à l’IECA de Nancy, Florent Favard se spécialise dans la théorie et la pratique du cinéma, de l’audiovisuel et du transmédia, et plus spécifiquement sur la complexité narrative des séries télévisées contemporaines. Il travaille sur les genres de l’imaginaire dans une perspective narratologique contextualiste et transmédiale, et a notamment publié Écrire une série TV aux PUFR (2019) et Le récit dans les séries de science-fiction chez Armand Colin (2018).

Domaines de recherche

  • Complexité narrative des séries télévisées
  • Mondes fictionnels en régime sériel
  • Genres de l’imaginaire dans l’audiovisuel
  • Narratologie transmédiale

Site personnel : http://florentfavard.com/

Clémentine Hougue (Le Mans Université)


Docteure en Littératures Comparées (10e section)
  • Membre associée du 3L.AM (Langues, Littératures, Linguistique des universités d’Angers et du Mans, EA 4335, Le Mans Université)
  • Docteure associée du CERC (Centre d’Études et de Recherches Comparatistes, EA 172, Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3)
Domaines de recherche

Histoire littéraire, études culturelles, science-fiction post-apocalyptique (littérature, cinéma, séries télévisées), littératures expérimentales (collage, montage) Continuer la lecture de Clémentine Hougue (Le Mans Université)

APPEL À COMMUNICATION : MONDES IMAGINAIRES ET UNIVERS TRANSMÉDIATIQUES

La date limite d’envoi des propositions pour le colloque « Mondes imaginaires et univers tansmédiatiques » a été repoussée au 1er mars 2020

Institut Méditerranéen des Sciences de l’Information et de la Communication (IMSIC) 

Observatoire des Mondes Imaginaires (OMI) 

7, 8 et 9 avril 2020 à Toulon, France

Texte de l’appel

Les propositions devront être envoyées sous format *.doc ou *.docx à l’adresse de messagerie suivante : ugo.roux@univ-amu.fr, laurent.collet@univ-tln.fr, anne.gagnebien@univ-tln.fr et alessandro.leiduan@univ-tln.fr. 

Call for Abstracts – Through a Glass Darkly: European History and Politics in Contemporary Crime Narratives

By DETECt Project

Edited by Monica Dall’Asta, Jacques Migozzi, Federico Pagello, Andrew Pepper

To talk about the crime genre—as opposed to detective or spy or noir fiction—is to recognise the comprehensiveness of a category that speaks to and contains multiple sub-genres and forms (Ascari, 2007). In this volume, we want to uncover the ways in which the crime genre, in all of its multiple guises, forms and media/transmedia developments, has investigated and interrogated the concealed histories and political underpinnings of national and supranational societies and institutions in Europe, particularly after the fall of the Berlin Wall in 1989.

Continuer la lecture de Call for Abstracts – Through a Glass Darkly: European History and Politics in Contemporary Crime Narratives

Appel à contributions: Genesis, n°54, « Écrire à la chaîne. Génétique des productions sérielles »

Publiée par Sorbonne Université Presses et par voie numérique (https://journals.openedition.org/genesis/), la revue Genesis  (Manuscrits-Recherche-Invention) est spécialisée en critique génétique. Elle prépare un numéro consacré à la génétique des productions sérielles sous la direction de Matthieu Letourneux et de Luce Roudier. Continuer la lecture de Appel à contributions: Genesis, n°54, « Écrire à la chaîne. Génétique des productions sérielles »

Parution : Le Dictateur de Charlie Chaplin, Jean-Pierre Esquenazi

Le Dictateur de Charlie Chaplin

de Jean-Pierre Esquenazi

Presses Universitaires de Lyon, « Le vif du sujet »

15 octobre 1940. L’Europe est en guerre et les États-Unis affichent leur volonté de rester en dehors du conflit. Charlie Chaplin lance alors sa bombe : Le Dictateur. S’appuyant sur une peinture à la fois burlesque et terrifiante du nazisme et de son incarnation, Adolf Hitler, le film en est une dénonciation explicite, au moment même où les troupes allemandes envahissent l’Europe. Un tour de force rendu possible par l’indépendance artistique et financière de Chaplin, qui lui a permis de ne pas plier malgré les pressions.
C’est à travers l’analyse de scènes clés et des partis pris cinématographiques de Chaplin, l’étude des personnages et de leur évolution, ainsi que par l’examen des différents niveaux de discours que l’auteur répond à la question essentielle et toujours vive : comment, en tant qu’artiste, dénonce-t-on une situation intolérable ? Comment réalise-t-on un film politique, notamment dans un contexte brûlant ?

Jean-Pierre Esquenazi est professeur émérite à l’Université Jean-Moulin Lyon 3 et ancien enseignant des universités de Genève et de Montréal (UQAM). Sociologue des arts et de la culture audiovisuelle, il est également l’auteur, entre autres, de Les Séries télévisées : l’avenir du cinéma ? (Armand Colin, 2010),« Vertigo » : Hitchcock et l’invention à Hollywood(CNRS éditions, 2011), Le Film noir : histoire et signification d’un genre populaire subversif (CNRS éditions, 2012) et L’Analyse de film avec Deleuze (CNRS éditions, 2017).