Séminaire LPCM/Nanterre : 13 mai, Marie-Eve Thérenty

Troisième séance du séminaire LPCM/Phistem (Nanterre) – 3ème et dernière pour l’année, en attendant l’année prochaine :

Vendredi 13 mai, 15h-18h, Université Paris Ouest-Nanterre La Défense (salle L 418) :

Marie-Eve Thérenty, « Chalumeaux, espadrilles de crêpe et escarpins. Dispositifs fictionnels, médiatiques et sériels dans Détective (1928-1940) ».

Cette séance veut réfléchir aux potentialités heuristiques et à la polysémie de l’expression “fictions médiatiques”. Le séminaire portera sur Détective, le premier hebdomadaire de faits divers,  lancé par l’éditeur Gallimard en 1928. Après avoir présenté le journal, son histoire, l’imaginaire problématique sur lequel il se fonde et les contraintes qu’il doit respecter, nous mettrons en évidence deux régimes successifs (et peut-être contradictoires) de fictions médiatiques présentes dans le journal. Ce constat conduira à une tentative de réflexion plus générale sur l’écriture de presse dans les années trente.

Parutions : collection “A suivre…”, Atlande

“A suivre…”, nouvelle collection dirigée par François Jost chez Atlande

François Jost,  Breaking Bad, Le diable est dans les détails

Benjamin Campion, Damages, une justice à deux visages

 

atlande damages

Consacrée aux séries télévisées, la collection propose des monographies à entrées multiples visant à analyser la série d’un point de vue à la fois esthétique, narratologique et historique, avec l’ambition commune de faire parler les images.

Les deux premiers volumes, respectivement confiés à François Jost, professeur à l’université Paris III et directeur de la revue Télévision, et à Benjamin Campion, animateur du blog Des séries et des hommes sur le site de Libération, portent sur Breaking Bad, qualifiée de meilleure série de tous les temps, et Damages, un thriller judiciaire inspiré de faits réels et porté par la star de cinéma Glenn Close (premier essai sur cette série, en anglais ou en français).