Location-Based Storytelling Symposium, June 18th

European Narratology Network (ENN)

Location-Based Storytelling

18 June 2012

In Association with the Narrative Research Group (NRG) and Centre for Excellence in Media Practice (CEMP), Bournemouth Media School

Venue:

The Executive Business Centre

Bournemouth University

89 Holdenhurst Road

BH8 8EB

This symposium responds to the recent upsurge in interest in harnessing mobile technologies and mapping tools for the purposes of storytelling.  Whether this involves extending our experience of existing storyworlds or creating innovative spaces for users to explore, such narratives can be potentially empowering, both in the sense of reconnecting with public places and community histories, and in terms of opening up familiar stories to new audiences and new interpretations.

For many people keen to explore the possible applications of locative media, a lack of technological know-how may be a barrier to participation.  The symposium will therefore include exhibitions based on existing projects, and a workshop in which attendees can gain direct experience of using relevant software.   We will explore the huge potential for utilising these kinds of resources in the classroom, and for developing web based artefacts drawing on the knowledge and experiences of communities of storytellers and readers of all ages.

The event is free to attend, but places are limited so please register your interest by emailing Bronwen Thomas (bthomas@bournemouth.ac.uk<mailto:bthomas@bournemouth.ac.uk> )

Lunch and refreshments will be provided.

Programme

10.45 : Welcome and Introductions.

11-12 : Professor Martin Rieser, De Montfort University — ‘The Mobile Audience and the Poetics of Space.’

12-1 : Buffet Lunch

1-2 : Tim Wright, Digital Writer/Consultant — ‘Kidmapper, BlakeWalk and TheHaunter: three instances of geolocated literature and social reading in the wild.’

2-3 : Dr Robert Clark, University of East Anglia — ‘What Mapping Writing Can Tell Us About the Novels of Defoe and Austen.’

3-3.15 : Tea, Coffee break

3.15-4.15 : Jerome Burg, Founder of Google Lit Trips — ‘Google Lit Trips: Where Place-Based Literature Study Meets

Google Earth’.

4.15-5.15 : Google Lit Trips Workshop (laptops preloaded with Google Earth required).

Close

Appel: Popenstock: show lapin.

Appel

Popenstock

Show lapin

« Dans le film Matrix, Neo doit suivre un lapin blanc s’il veut découvrir ce qu’est la matrice, soit l’interface langagière dans laquelle il se trouve. Sans nul doute, il y a là des traces du lapin d’Alice au pays des merveilles, celui-là même qui creuse le trou dans lequel Alice tombe avant de se retrouver dans le monde merveilleux de l’imaginaire. Par l’entremise de son terrier, le lapin est d’ailleurs un animal qui fait constamment le passage entre un monde intérieur et extérieur. »

— Francis Gauvin, groupe de recherche de l’Observatoire de l’imaginaire contemporain III, 2011-2012, Université du Québec à Montréal.

Le dossier Show lapin qui est lancé dans POP-EN-STOCK invite des textes consacrés à la figure du lapin dans la culture populaire contemporaine. Le dossier a pour objectif de décrire et d’analyser les manifestations du lapin comme élément marquant des domaines littéraire, médiatique et artistique. Il s’agira d’étudier les variantes esthétiques et conceptuelles du lapin. Vous pouvez nous envoyez vos courtes contributions pour ce dossier dès aujourd’hui.

Pour ouvrir ce dossier, le groupe de recherche de l’Observatoire de l’Imaginaire Contemporain (l’OIC) en association avec le laboratoire NT2, l’équipe de recherche Éric Lint, le centre de recherche Figura et la revue POP-EN-STOCK ont organisé un Show lapin, le 5 avril 2012, au laboratoire NT2 à l’Université du Québec à Montréal.  Les premiers résultats de recherche des représentations de la figure du lapin dans l’imaginaire collectif sont diffusés en texte et en vidéo dans la revue POP-EN-STOCK.

Les dossiers thématiques POP-EN-STOCK sont à soumission ouverte. Une fois un numéro thématique « lancé », il demeure ouvert, indéfiniment, à quiconque voudrait y soumettre une collaboration. Le(s) directeur(s) d’un dossier s’engage(nt) à évaluer et éditer les nouvelles propositions à leur dossier pour une durée de deux ans, sous la supervision des directeurs de la revue.

La longueur des articles est variable. POP-EN-STOCK accepte une limite inférieure équivalent à sept ou huit pages (3000 mots), afin de favoriser la publication rapide, mais peut aussi accepter des articles beaucoup plus longs selon l’offre (n’étant pas limitée par un