Archives de catégorie : Parutions

Fantômas et l'Européenne du crime

L’exposition virtuelle « Fantômas et l’Européenne du crime » est en ligne. Fruit d’une collaboration entre l’équipe « Littérature populaire et culture médiatique » (EA 1087) de Limoges et l’agence Pixight,directement issue du programme EPOP (comme le musée virtuel), elle propose de découvrir les différents visages et les multiples identités qu’ont pu emprunter le « Maître de l’Effroi » et ses épigones au XXe siècle.

Parution: Peter Pan, Belphégor, vol. X, num. 3, décembre 2011

http://etc.dal.ca/belphegor/vol10_no3/fr/main_fr.html

Peter Pan

Belphégor

Vol. X, No. 3, décembre 2011

PETER PAN

http://etc.dal.ca/belphegor/vol10_no3/fr/main_fr.html



INTRODUCTION

Franck Thibault
Peter Pan n’aura jamais-jamais cent ans
A propos des mythes et du pot-au-feu, des crocodiles et des fantômes, des fées et des voitures à moteur

ARTICLES

Monique Chassagnol
De Black Lake Island à Neverland

Monique Chassagnol
Multiples et multiplications dans Peter Pan

J.M. Barrie : Traduction de Céline-Albin Faivre Les masques de Jacobus Hook Partie I/II :
Le Capitaine Hook à Eton
ou Le Solitaire

Céline-Albin Faivre
Les masques de Jacobus Hook Partie II/II :
La moitié qui écrivait de la main gauche…
ou Généalogie du vilain nommé Jas. Hook
POSTFACE AU DISCOURS CAPITAINE HOOK À ETON

Caroline Orbann
De Kensington Gardens à Neverland : Peter Pan et ses territoires

Amélie Maxwell
Le mythe de Peter Pan ou l’angoisse du temps qui passe

Alfonso Muñoz Corcuera
La doble dimensión trágica de Barrie y Peter Pan

Isabelle Cani
Dorian Gray, Dracula, Peter Pan : trois refus de la modernité

François Fièvre
Réenchanter le monde : Barrie lu par Rackham

Charlotte Wensierski
Theatrical aspects in the cinematographic adaptations of Peter Pan:
reminders of the initial form of the story

COMPTES RENDUS

Julie Anselmini
Vittorio Frigerio, Dumas l’irrégulier, Limoges, PULIM, 2011, 191 p.
ISBN:978-2-84287-546-6

François-Xavier Eygun
Clermont, Philippe, Huftier, Arnaud, Pottier, Jean-Michel. Un seul monde. Relectures de Rosny aîné. Presses Universitaires de Valenciennes, 2010, 350p. ISBN: 978-2-905725-37-0

Vittorio Frigerio
Fictions populaires. Études réunies par Nicolas Cremona, Bernard Gendrel et Patrick Moran. Paris : Classiques Garnier, 2011. ISBN:
978-2-8124-0263-0

Vittorio Frigerio
Mazumdar, Shaswati. Insurgent Sepoys. Europe views the Revolt of 1857.
New Delhi: Routledge, 2011. 305 p. ISBN: 978-0-415-59799-9

Vittorio Frigerio
Salgari, Emilio. Il Ciclo del Corsaro Nero. Introduzione di Luciano Curreri. Torino: Einaudi, 2011. ISBN: 978-88-06-20721-2

Vittorio Frigerio
Vercors. 21 recettes pratiques de mort violente. Rome : Portaparole, 2010. ISBN: 978-88-89-42178-9 Vercors. Le mariage de Monsieur Lakonik. Rome : Portaparole BD, 2011.
ISBN: 978-88-89-42185-7
Vercors. Frisemouche fait de l’auto. Rome : Portaparole, 2011. ISBN :
978-88-89-42184-0

Amy J. Ransom
Sophie Beaulé. Jean-Louis Trudel. Québec : Les Éditions David, 2008.
Voix didactiques 7. 384 pages. ISBN : 978-2-89597-092-7.

Sophie Beaulé
Besson, Anne et Évelyne Jacquelin (dir.). Le Merveilleux entre mythe et littérature. Arras  : Artois Presses Université, coll. « Études littéraires », 2010. 334 p. ISBN 978-28-48-32119-6

Adolfo Fattori
Emily E. Auger: Infinita fertilità del Mito, oscuro nutrimento del Moderno Emily E. Auger. Tech- Noir Film. A theory of the Development of Popular Genres. Bristol, U.K. / Chicago, USA: Intellect, 2011. 492 p.
ISBN: 978-1-84150-424-7

Belphégor: http://etc.dal.ca/belphegor/

Parution : Adrienne Boutang et Célia Sauvage, Les Teen movies

Parution chez Vrin coll. « Philosophie et cinéma ».

Héritiers des films d’exploitation des années 1950, jouant sur la fascination que suscite de longue date la figure de l’adolescent, les teen movies, ensemble d’oeuvres hétéroclites où voisinent de franches comédies et des films d’auteur, ont pris leur essor dans les années 1980, se déployant en une multiplicité de sous-genres.
C’est cette diversité générique que cet ouvrage va interroger, pour dégager un univers et des valeurs communes, cimentés par la volonté d’élaborer un territoire autonome, à l’abri des intrusions adultes. Car les teen movies, à l’image de la période transitoire et élastique qu’ils reflètent et reconstruisent, se font l’écho du regard d’une société sur son adolescence, entre légèreté, absence de responsabilités, et potentialités dramatiques.

Adrienne Boutang et Célia Sauvage sont chercheuses à L’Institut
de recherche en cinéma et audiovisuel. Normalienne et agrégée
de lettres, Adrienne Boutang travaille sur le cinéma américain
contemporain. Les recherches de Célia Sauvage portent sur le
cinéma indépendant américain.

Parution: Olivier Caïra, définir la fiction.

Olivier Caïra, Définir la fiction. Du roman au jeu d’échecs

Préface de Jean-Marie Schaeffer

Paris : Editions de l’EHESS, coll. « En temps & lieux », 2011.

264 p.

EAN 9782713222931

Du canular au roman historique, en passant par les jeux de rôle ou les séries TV, Olivier Caïra décortique des exemples singuliers de fiction, appelle à ouvrir cette notion trop souvent réduite au littéraire, et interroge le lien fiction et vérité.

« Pour vous, qu’est ce que la fiction ?  » À l’origine de cette étude, telle était la question posée par Olivier Caïra à quelques personnes de son entourage. Loin de tout poncif, les réponses recueillies furent aussi nombreuses que déconcertantes : sudoku, exercice de mathématiques, jeu d’échecs, jeu de rôle, série télévisée… Très vite, se dessina dans l’esprit du sociologue un territoire complexe des oeuvres et des expériences de fiction, lequel allait bientôt donner lieu à une odyssée à travers les sciences sociales, en quête de l’objet « fiction ». S’engageant résolument contre toute approche monodisciplinaire, qu’elle soit littéraire ou philosophique, l’auteur appelle donc à ouvrir la notion pour y inclure des phénomènes que la plupart des théories classiques ont jusque-là négligé, notamment les jeux de simulation et les énoncés logico-mathématiques. En multipliant les exemples singuliers, les expériences ambiguës et les cas contestés de fictionnalité, c’est l’inscription de la fiction dans le réel qui apparaît plus clairement. Souvent à l’origine de vives controverses, les canulars tels que la fausse indépendance de la Flandre déclarée dans une émission télévisée, l’autofiction dans le roman français contemporain ou l’exploitation du réel dans les films d’Hollywood permettent de mieux cerner ce qui nous attire et nous intrigue dans l’univers de la fiction.Par son approche originale, Olivier Caïra tient compte du point de vue des producteurs de fiction comme de celui des publics et réinterroge le lien entre fiction et vérité.

SOMMAIRE
Préface, de Jean-Marie Schaeffer
Introduction
Chapitre premier – La fiction en débat
Une controverse dense mais lacunaire
« Faire sans… » : en quête d’une définition parcimonieuse
Chapitre 2 – Dualisme de la communication documentaire
Versions et points nodaux
Le recoupement des versions comme antidote au panfictionnalisme
La pensée axiomatique
Dérivation et isomorphisme : formes internes et externes de la preuve
Chapitre 3 – Définition et corollaires
Pour une pragmatique réformée
Définition absolue, applications relatives
Conséquences formelles
Conséquences ontologiques
Chapitre 4 – Hybrides et faux amis
Des fictions ancrées dans la réalité
La fiction dans l’activité académique
Gradients d’irréalité
En deçà et au-delà du narratif
Chapitre 5 – Des cadres à la fictionnalité incertaine
Polémiques radiophoniques et télévisuelles
Jeux en ligne : une fictionnalité de masse
Chapitre 6 – La fiction comme zone de non-droit
« Toute ressemblance… » : le disclaimer hollywoodien
Pays perdu : entre fiction à clé et respect de la vie privée
Conclusion
Annexes – Index (auteurs cités, oeuvres littéraires et des bandes dessinées, films, oeuvres télévisuelles, jeux) – Bibliographie

Parution: Interférences n°7 – Croisées de la fiction. Journalisme et littérature

Interférences n°7

http://www.interferenceslitteraires.be/nr7

Croisées de la fiction.

Journalisme et littérature

dir. M. Boucharenc, D. Martens & L. van Nuijs

Parution/ressources: Marginalia hors-série, Billy The Kid.

Marginalia Hors-série

Billy the Kid

Marginalia est un bulletin bibliographique qui recense les études sur les littératures et le cinéma populaires. Il est réalisé par Norbert Spehner.

Le dernier numéro est consacré aux études portant sur la figure populaire de Billy-the-Kid. On peut le télécharger gratuitement (ainsi que les autres volumes) à l’adresse suivante: http://marginalia-bulletin.blogspot.com/

Parution: La Civilisation du journal

La civilisation du journal

Histoire culturelle et littéraire de la presse au XXè siècle

Dominique Kalifa, Philippe Régnier, Marie-Eve Thérenty, Alain Vaillant (dir.)

Paris, Nouveau Monde, 2012

Voici, observée pour la première fois du double point de vue historique et littéraire, une histoire à la fois panoramique et détaillée du siècle d’or de la presse écrite française.
De 1800 à 1914, par son mode de production de plus en plus industriel, par sa diffusion de plus en plus massive, par les rythmes nouveaux qu’il impose à la vie sociale et par ses multiples interférences avec la littérature, les sciences et les arts visuels, le journal modifie en profondeur l’ensemble des activités et des représentations, projetant les institutions, les classes, les individus, la raison et l’imagination dans une culture de la « périodicité » et du flux permanent de l’information. Ce passage rapide et global à un tout nouvel espace-temps de l’écriture et de la lecture constitue une mutation anthropologique majeure, l’entrée dans l’ère « médiatique ».
Mesurer les effets du journal sur la marche de la société et sur la configuration des esprits, c’est reconnaître rétrospectivement l’existence et la marque d’une « civilisation du journal », au sens même où Lucien Febvre avait mis en lumière la « civilisation du livre » née de l’invention de l’imprimerie. L’originalité et l’abondance des études que l’on découvrira ici, aussi bien sur la genèse de l’écriture journalistique que sur les évolutions de l’industrie de la presse ou de la culture de masse, font de cet ouvrage une référence unique.
Au moment où le XXIe siècle bascule dans le numérique, les féconds croisements de disciplines et de problématiques que propose La Civilisation du journal refonde et relance la réflexion sur la communication moderne.

Cette entreprise collective sans précédent associe trois équipes de recherche et plus de soixante auteurs venus de la littérature comme de l’histoire politique, culturelle et sociale.

Support Livre broché
Nb de pages 1760 p. (2012)
ISBN-10 2-84736-543-5
ISBN-13 978-2-84736-543-6
GTIN13 (EAN13) 9782847365436

Parution: L'album, Le Parti-pris des images

Vient de paraître :
L’ALBUM : LE PARTI PRIS DES IMAGES
Sous la direction de Viviane Alary et Nelly Chabrol-Gagne

Presses universitaires Blaise Pascal (Clermont-Ferrand), janvier 2012
22 x 33 cm, 280 pages, 138 illustrations, ISBN : 978-2-84516-420-8. 49 €
Diffusion-distribution en librairies : L’Atelier du poisson soluble / La Générale du livre

Livre objet, livre à regarder, album de famille ou livre à emporter en voyage, l’album, au 19e siècle, s’adresse le plus souvent aux enfants. Mais au 20e siècle, il subit une mutation d’envergure, devient support pédagogique et littéraire, livre artistique, véritable lieu de création ouvert à tous les publics. Dès lors, les images gagnent en autonomie et en capacité à raconter, à porter du sens.
Au vu de ces évolutions, les chercheurs du Master professionnel « Création éditoriale générale et de jeunesse » de l’Université Blaise Pascal, ont souhaité livrer leurs réflexions sur ces nouvelles formes et ces nouveaux enjeux réunissant littérature et arts visuels.
L’approche est résolument pluridisciplinaire, réunissant des contributions de nombreux invités spécialistes de l’histoire du livre et de l’édition, de l’histoire de l’art, des études littéraires et sémiologiques, de la sociologie, des sciences de l’éducation.
Afin de toucher un large lectorat d’amateurs, la publication est au format d’un album pour faire la part belle aux illustrations.

TABLE DES MATIÈRES

Introduction – Viviane ALARY et Nelly CHABROL GAGNE

1. L’album au banc d’essai, invention et usages
– L’album, le mot, la chose (Isabelle NIÈRES-CHEVREL)
– Les deux narrateurs à l’œuvre dans l’album : tentatives théoriques (Cécile BOULAIRE)
– Traditions : l’album testament inédit d’Achille Devéria, ou les théories d’un romantique sur le rôle des images (Olivia VOISIN)
– Les premiers albums de bande dessinée au 19e siècle : quelle identité éditoriale, quel usage culturel et social ?… (Camille FILLIOT)
– Dans (toutes) les marges. L’Album zutique (Denis SAINT-AMAND)
– L’iconotexte patriotique subversif dans les albums de guerre de Bécassine (1915-1919) (Laurence OLIVIER-MESSONNIER)

2. L’album, en Europe et dans le monde
– Tour du monde (Michel DEFOURNY)
– Le renouveau de l’album espagnol dans les années 1970 (Mathilde JAMIN)
– « Nordqvist a fait un ponti ! » : l’émergence d’une nouvelle esthétique des albums suédois (Catherine RENAUD)
– Intericonicité et logique narrative dans Alligators All Around de Maurice Sendak. Un piège pour la traduction (Marie-Pierre LITAUDON)

3. L’image au service du texte
– L’album de jeunesse au service des grands auteurs (Christine PÉRÈS)
– La folie de Don Quichotte dans les albums pour enfants. Représentations et réécritures (Catherine d’HUMIÈRES)
– La graphie à l’encre noire de Luis Scafati, de la maison d’édition Libros del Zorro Rojo (Adela CORTIJO TALAVERA)
– Antonio Saura revisite Pinocchio (Émilie FERNANDEZ)

4. L’album teste ses limites
– L’album pour la jeunesse : un livre d’artiste ? Et les « bouquins » de Béatrice Poncelet ? (Christiane CONNAN-PINTADO)
– La théâtralité à la page : mise en espace, mise en images et mise en scène du récit dans l’album jeunesse illustré
contemporain en Espagne (Euriell GOBBÉ-MÉVELLEC)
– Quand le texte s’invite dans le paratexte : le débordement des cadres (Florence GAIOTTI)
– Intertextualité et intericonicité dans les albums des P’tites Poules de Christian Heinrich et Christian Jolibois (Nathalie FROLOFF)
– Deux « albums à la noix » qui « sortent des rails » ou la colonisation du texte par ses seuils (Le livre le plus génial que j’ai jamais lu… de Christian Voltz et ZZZZ…ZZZZ… de Philippe Corentin) (Catherine TAUVERON)

5. Spatialités de l’album
– Des cartes du réel aux cartes de l’imaginaire. Les Atlas des géographes d’Orbæ de François Place au croisement de trois champs disciplinaires : littérature, histoire, géographie (Sylvie DARDAILLON et Christophe MEUNIER)
– Georges Lemoine, Stéphane Girel, illustrateurs d’espaces de rêve et d’émotions (Christine PLU)
– Les albums de Anne Brouillard, un miroitement aquatique (Patrick JOOLE)
– De temps en temps, j’embarquais sur le fil narratif de Anne Herbauts au risque de dériver (Mathilde BRISSONNET)
– Sara ou une esthétique de la vibration (Catherine BRASSELET)

6. L’au-delà de l’album, l’hyperalbum
– L’album de famille comme institutionnalisation d’une vie fictive (Jérôme MORENO)
– L’album comme ouverture sur un monde de mots, d’images et de sons : l’exemple d’Un Opéra pictural (David MARRON)
– Parmi les enjeux numériques de l’édition, programmer l’album (Gilles ROUFFINEAU)

Index onomastique
Index des albums
Les Auteurs