Archives par mot-clé : romans de cape et d’épée

Appel : Révoltes en fiction

Le Pardaillon, numéro spécial, « Révoltes en fiction »

Appel à propositions d’articles, pour le 28 février 2018

Le 8 août 2018 sera le centenaire de la mort de Michel Zévaco, emporté par une maladie d’estomac à Eaubonne, où il est enterré. A cette occasion, le Centre International Michel Zévaco souhaite publier un numéro hors-série de sa revue Le Pardaillan. Ce numéro-hommage aura pour thématique l’une des dimensions les plus importantes de la vie de Zévaco, la révolte : militant libertaire farouche, après avoir été militaire indiscipliné et enseignant révoqué, Zévaco fait de ses romans le lieu d’expression de héros au cœur bouillant, en révolte perpétuelle contre l’ordre des choses.

A la fois action (lorsqu’elle est, au sens large, refus d’obéir, mouvement de rébellion) et sentiment (agitation intérieure se traduisant par une opposition), la révolte correspond à une très large palette de comportements, de la désobéissance civile à la mutinerie, voire à l’insurrection. En tant qu’expression spontanée d’un mouvement de liberté, elle suppose également une dimension Continuer la lecture de Appel : Révoltes en fiction

Parution : « Mousquetaires »

Mousquetaires ! – Cahiers Alexandre Dumas n°43

sous la direction de Matthieu Letourneux et Isabelle Safa, Classiques Garnier, 2017. 

Image (extrait) : Fabien Calvez, Mousquetaire, éd. Delcourt

L’essor du roman historique au XIXe siècle engage la représentation de l’histoire dans un dialogue avec les imaginaires contemporains de la culture médiatique. En convoquant des personnages du passé, les écrivains les redéfinissent pour en faire des stéréotypes romanesques tout en leur associant des traits attendus qui construisent une représentation de l’Histoire. L’un des exemples les plus frappants de cette reconfiguration par la littérature est la figure du mousquetaire immortalisée par le roman d’Alexandre Dumas, qui participe de la construction d’une identité collective. Cet imaginaire évoluera en fonction des mutations sociales, politiques et culturelles qui redéfinissent le personnage et les significations qui lui sont associées.

Les contributions réunies dans ce Cahier correspondent aux Actes de la journée d’études organisée au Musée de l’Armée le 7 juin 2014 et consacrée aux « héroïsmes passés relus par la fiction : la figure du Mousquetaire (XIXe-XXe) ».

Contributeurs et contributrices  : Julie Anselmini, Thomas Conrad, Lise Dumasy, Gérard Gengembre, Brigitte Krulic, François Lagrange, Matthieu Letourneux, Sarah Mombert, Jacqueline Razgonnikoff , Isabelle Safa, Angels Santa et Claude Schopp.