Archives par mot-clé : mythes

Parution : Dumas et ses mythes

Maxime Prévost, Alexandre Dumas, mythographe et mythologue, l’aventure extérieure

Honoré Champion « Romantisme et modernité », 2018

Le Vicomte de Bragelonne de Alexandre Dumas, estampe pour le roman feuilleton 1861 © Gallica-BNF

Comme Victor Hugo et Charles Dickens, Alexandre Dumas est un écrivain dont une partie de l’oeuvre s’est implantée durablement dans l’imaginaire collectif, se révélant porteuse de mythologies modernes. Cet ouvrage se questionne sur la survie de ses deux fictions fondatrices : en quoi le cycle des Mousquetaires et Le Comte de Monte-Cristo sont-ils révélateurs d’inquiétudes et d’aspirations collectives, hier comme aujourd’hui ?

À quelles conditions et selon quelles modalités des fictions peuvent-elles s’affranchir de leur créateur et de leur contexte pour accéder à une forme d’intemporalité ? La première partie de cet ouvrage, « Alexandre Dumas mythographe », s’intéresse aux années pendant lesquelles Dumas s’impose comme le roi du roman-feuilleton français et parvient à créer des mythologies modernes. La seconde, « Alexandre Dumas mythologue », à un auteur qui, progressivement, constate que son heure de gloire est passée et que certains de ses personnages sont destinés à lui survivre. Continuer la lecture de Parution : Dumas et ses mythes

Appel : Frankenstein dans les médias

Frankenstein intermédiatiques.
Intermedial Frankensteins

Appel à contributions (scroll down for the English version)

Réponses avant le 31 janvier 2018

200 ans après la publication de la première édition de Frankenstein, or, The Modern Prometheus (1818), la fiction imaginée par Mary Shelley a connu des réécritures, appropriations et transpositions au théâtre, au cinéma, en bandes dessinées. Les deux figures centrales, le savant fou et la créature, ont fait l’objet de variations dans les affiches et dessins satiriques, dans la culture populaire et les clips vidéo. Dans l’imaginaire collectif, le mythe moderne créé par Mary Shelley, loin de se réduire au texte primitif, doit sa popularité au relais assuré par des supports médiatiques très divers. La vivacité du mythe se vérifie dans la fréquence des versions cinématographiques mais aussi dans la production de séries (Penny DreadfulThe Frankenstein ChroniclesAmerican Horror Story) qui raniment les motifs et les personnages d’un récit devenu familier. Il est donc légitime de s’interroger sur la dynamique de répétition et d’innovation qui caractérise ces reprises dans différents espaces médiatiques. Quels sont les motifs récurrents, les invariants en Continuer la lecture de Appel : Frankenstein dans les médias

Parution : Star Wars

Nicolas Allard, Star Wars, un récit devenu légende

Armand Colin, 2017

Star Wars n’est pas simplement un succès planétaire aux centaines de millions de spectateurs. Ses films et son univers sont au cinéma ce que la Comédie humaine et l’Iliadesont à la littérature  : un récit complexe et passionnant où se mêlent actions, passions et intrigues, riche d’ellipses, hyperboles, distorsions temporelles et autres ressorts narratifs.
Cet ouvrage nous propose de découvrir ou de redécouvrir Star Wars et chacun de ses épisodes sous un angle inédit et original. De  La  Menace fantôme à Rogue One, il s’attache à  identifier et à  analyser les principaux procédés littéraires qui structurent le récit, font sa cohérence et sa force, forgent la psychologie de ses personnages et la nature de leurs liens.
Savamment documentée, rédigée par un passionné, cette enquête vous révèle toute la richesse de cette œuvre foisonnante, intemporelle et universelle.

Colloque : 50 ans du CRI

Théories et imaginaires de l’imaginaire. Colloque international pour le cinquantenaire du Centre de recherche sur l’imaginaire (CRI)

Chambéry (USMB) et Grenoble (UGA), 30 novembre-3 décembre 2016

 

Image : Gilbert Durand

  1. Présentation de la manifestation :

Contexte et positionnement du projet

Le Centre de recherche sur l’imaginaire de Grenoble (CRI) a été fondé le 2 décembre 1966 par Léon Cellier, Paul Deschamps et Gilbert Durand. Ce colloque, cinquante ans jour pour jour après sa création, vise à examiner les enjeux théoriques et conceptuels contemporains de l’objet interdisciplinaire que constitue l’imaginaire.

On constate aujourd’hui que les sciences et les techniques ont adopté le concept, tant pour combattre un positivisme desséchant, que pour y trouver les sources d’une « philosophie de l’innovation ». Dans le même temps, les sciences humaines et sociales se saisissent Continuer la lecture de Colloque : 50 ans du CRI

Appel : « Imaginaire Sériel », Université de Grenoble III

Appel à communication : Imaginaire sériel

28-29 Mai 2015: Université Stendhal, Grenoble 3

Réponses attendues pour le 5 janvier 2015

Ce colloque fait suite à une série de séminaires organisés à l’université Stendhal (octobre 2013 – décembre 2014 (http://mytheserie.hypotheses.org/) et dont l’objectif était de proposer une réflexion sur le rapport entre la série télévisée et le mythe. Ce colloque vise à présent à élargir ce questionnement de façon à interroger l’impact de la sérialité sur notre imaginaire.

Continuer la lecture de Appel : « Imaginaire Sériel », Université de Grenoble III

Publication : Femmes médiatrices et ambivalentes. Mythes et imaginaires, Anna Caiozzo, Nathalie Ernoult (dir.)

Anna Caiozzo, Nathalie Ernoult (dir.), Femmes médiatrices et ambivalentes. Mythes et imaginaires, Armand Colin, 336 p., 29 euros. EAN13 : 9782200272814

Lilith, Ishtar, Athéna, Déméter, Mélusine, Marie, Vis, Aglauros, Shirin, et bien d’autres, toutes sont femmes, tout comme sont aussi femmes ces créatures effrayantes, Lilith, Umm Sibyan , et autres démones, ogresses, sirènes ou amazones contre lesquelles les hommes et les femmes se protègent en consultant d’autres femmes, devineresses, prophétesses et autres vetules. Car toutes ces femmes, d’ici et d’ailleurs, issues du passé ou du présent, réelles ou imaginaires, offrent par-delà leurs différences apparentes un même visage, celui de l’ambiguïté et des questionnements relatifs à l’ontologie même de la féminité dans les imaginaires masculins. Les portraits de femmes présentés dans cet ouvrage tentent de cerner, en abordant différents types d’êtres féminins, le mystère de la féminité dans ce qu’il possède de plus complexe : le rapport au sacré stigmatisé par l’ambivalence et illustré par la médiation.

Réelles ou mythiques, ces femmes présentent toutes, à l’instar de la déesse, de la fée ou de la sirène, des facettes de la femme fatale dont la seule évocation résume tout un imaginaire masculin relatif à la femme, mère et amante, pourvoyeuse de plaisir et de richesses, mais aussi potentiellement dangereuse. Et, en particulier, sont redoutées celles d’entre elles qui ont échoué dans leur fonction d’épouse et de mère, entités nuisibles aux autres femmes et à leur progéniture, voire aux hommes eux-mêmes. Si le mystère de la vie lie indéfectiblement les femmes avec l’au-delà, elles en tirent aussi des capacités occultes qui en font aussi des médiatrices pourvoyeuses de biens matériels. Mais leur médiation se limite parfois à une tâche autrement plus noble : aider l’homme à accomplir son destin.

Anna Caiozzo est maître de conférences HDR en histoire du Moyen Âge à l’université de Paris 7 Denis Diderot.

Nathalie Ernoult est chercheuse UMR-ANHIMA et attachée de conservation au Centre Pompidou.

http://www.armand-colin.com/livre.php?idp=39885