Archives par mot-clé : littératures de l’imaginaire

Appel : Science Fantasy

Fantasy Art and Studies n°3 : Science Fantasy

Fantasy Art and Studies est une revue bilingue (Editrice / Editor : Viviane Bergue) dont l’équipe est principalement composée de jeunes chercheurs (doctorants, jeunes docteurs).le but est d’explorer les multiples facettes de la Fantasy à travers des numéros thématiques mettant en regard la création dans ce domaine (nouvelles, illustrations) et le discours critique universitaire.

Illustration (c) J.P. Targete

(English version below)

Des chevaliers qui combattent un seigneur ténébreux pour rétablir la justice en utilisant une mystérieuse force mystique, et volent au secours de demoiselles en détresse… Voici un scénario qui sonne bien familier aux amateurs de Fantasy, et pourtant tout ceci se passe dans une galaxie très très lointaine, où les épées sont des sabres lasers et où les armes de guerre peuvent détruire des planètes entières. À bien des égards, Star Wars semble se situer sur cette frontière floue qui sépare la Science-fiction de la Fantasy, et sur Continuer la lecture de Appel : Science Fantasy

Appel : Viralités, parasitages et piratages en science-fiction

 « Viralités, parasitages et piratages en science-fiction »

Le 5ème colloque Stella Incognita sera consacré en 2016 aux notions de viralité, de parasitage et de piratage au sein du genre de la science-fiction, et ce dans dans une grande variété de médias. Il s’agira d’envisager ces notions dans la pluralité de leurs définitions, afin d’explorer la façon dont la science-fiction se les réapproprie, parfois même les initie, pour mieux interroger le monde qui lui est contemporain.

Continuer la lecture de Appel : Viralités, parasitages et piratages en science-fiction

Colloque : « Etats et empires de l’imaginaire », 19-21 novembre

Colloque du CERLI

États et empires de l’imaginaire

Nancy (19-21 novembre 2015)

Direction : Christian Chelebourg

 

Jeudi 19 matin (salle A 104)

09h00 Accueil

Utopies
09h30 Justine Breton Camelot, cité utopique : objectif rêvé ou illusion trompeuse ?
10h00 Natalia Chumarova États utopiques de la science-fiction en URSS : entre dogmes et liberté d’expression
10h30 Camille Zimmermann Princesses en leurs royaumes : les héritières dans les productions Walt Disney

Pause

Mutations sociétales
11h15 Jean-Loup Héraud Des mondes mutants à la Cité virtuelle chez Greg Egan
11h45 Charlotte Simonin Les Amazones : actualité d’un royaume féminin

Jeudi 19 après-midi (salle A 104)

La cosmogonie pour quoi Faire ?
14h00 Christian Chelebourg Cosmogonie du surnaturel et mondes imaginaires
14h30 Hervé Lagoguey Inventer des mondes pour tenter de comprendre le monde : la quête sans fin de Philip K. Dick, explorateur des cosmos privés

Pause

Apocalypse et post-apocalypse
15h15 Thierry Jandrok Foundation Series d’Isaac Asimov ou la Stochastique Apocalyptique
15h45 Gilles Ménégaldo L’imaginaire post-apocalyptique dans le cinéma hollywoodien contemporain

Pause

Le corps et après ?
16h30 Jérôme Goffette Le territoire, le corps et la parole dans La Zone du dehors d’Alain Damasio
17h00 Apolline Lehmann L’espace thanatonautique dans les récits d’Expérience de Mort Imminente : l’ultime conquête

Vendredi 20 matin (salle A 104)

Dispersion médiatique
09h00 Danièle André Chute et renaissance d’un empire : l’imaginaire sécessioniste et la société états-unienne à travers la culture populaire (Jeu de rôle, roman, série, BD…)
09h30 Guillaume Labrude Conception et représentations d’Arkham dans la saga Batman

Pause

10h15 Julie Roy Le « Potterverse » : quand l’imaginaire se déverse dans le réel
10h45 Isabelle Limousin Fantastic Art, Dada, Surréalisme

Pause

Colonisation, décolonisation
11h15 Patricia Crouan-Véron Le rôle des écrivains impérialistes britanniques dans la vision occidentale de l’Afrique du Sud à la fin du XIXe et au début du XXe siècles. Entre impérialisme et empires de l’imaginaire
11h45 Matthieu Freyheit Adultes : “they shall not pass!”: Les mondes sans adultes, un essai de décolonisation culturelle

Vendredi après-midi (salle A 104)

Pause

La nature sens dessus dessous
14h30 Jean Arrouye Inquiétants bouleversements de l’État de nature
15h00 Jérôme Blanchet-Gravel Le mythe de Moïse et Rise of the Planet of the Apes de Rupert Wyatt
15h30 Elsa Caboche Inventer des mondes pour inventer des mondes : ce que la métafiction fait au récit

Pause

Féeries nomades
16h15 Florence Cheron Les Pays des merveilles de Tim Burton
16h45 Caroline Klensch Oz en France

Vendredi 20 après-midi (salle A 115)

Empires oniriques
14h30 Samuel Minne Empires de songe : mondes rêvés et univers de poche
15h00 Patrizia d’Andrea Outrance et fantastique de l’Empire du Rêve dans Die andere Seite d’Alfred Kubin
15h30 Caroline Duvezin-Caubet Empires é-cartés, état rêvé : conquête de l’espace imaginaire dans la trilogie de Bas-Lag de China Miéville

Pause

L’imaginaire à la lettre
16h15 Jérôme Dutel Les débits de l’imaginaire chez Jack Vance : défi, délit, déni et dépit
16h45 Vivien Féasson Quel projet traductif pour la fantasy ?

18h00 Assemblée générale du CERLI

Samedi 21 matin (salle A 104)

Politique
09h00 Michel Viegnes Religion et pouvoir dans trois mondes imaginaires : Dune Series, The Chronicles of Riddick et Babylon Babies
09h30 Nathanaël Wadbled Totalitarisme robotique et résistances cybernétiques. La critique libérale de l’État dans I, Robot d’Alex Proyas
10h00 Marwa Ibrahim Les territoires politiques de Jean-Pierre Andrevon : lecture de Šukran et Le Travail du furet à l’intérieur du poulailler

Pause

Féerie et fantasy
10h45 Noémie Budin Ethnographie du Petit Peuple : l’empire du merveilleux
11h15 Isabelle Périer Construire des mondes imaginaires : l’exemple des exergues de Frank Herbert et Pierre Bordage

11h45 Bilan et clôture

Continuer la lecture de Colloque : « Etats et empires de l’imaginaire », 19-21 novembre

Les Imaginales : festival

logo

Les Imaginales, festival des littératures d’imaginaire, et en particulier de fantasy, existe depuis 2002.
Il se déroule du 28 mai au 31 mai à Epinal.
Quatre jours durant, plus d’une centaine d’invités venant du monde entier, écrivains ou illustrateurs, spécialistes du roman historique, d’anticipation, de fantastique, ou encore de fantasy contes et légendes, partagent leur passion avec un public de plus en plus nombreux.

Mutation(s) est le thème choisi pour 2015. De Superman et autres super-héros aux dinosaures de Jurassic Park, en passant par La Mouche de David Cronenberg ou la saga des tortues Ninja, les mutations sont une source d’inspiration inépuisable pour la fantasy, et toutes les littératures de l’imaginaire.
Retrouvez tout le programme sur : http://www.imaginales.fr/

Anne Besson, « Constellations »

 

Anne BESSON, « Constellations. Des mondes fictionnels dans l’imaginaire contemporain », CNRS Editions

 

 

Univers alternatifs proliférants, jeux de rôle, fan fictions, atlas imaginaires, bibliographies fictives: les indices d’une évolution de notre rapport aux fictions sont partout. Ils participent à la construction d’un imaginaire commun propre à l’Occident post-moderne: le monde est une histoire, l’oeuvre est un monde, tout est jeu, hors le jeu lui-même.

Les producteurs et les consommateurs se saisissent de plus en plus des oeuvres aimées pour en poursuivre ou en détourner l’intrigue, en incarner les personnages. Si cela n’est pas fondamentalement nouveau, le nombre de ces phénomènes d’expansion et d’appropriation explose avec la démocratisation d’Internet. Usagers, lecteurs, spectateurs, joueurs peuvent devenir créateurs à leur tour, avec un considérable public potentiel. Les oeuvres de fiction deviennent des mondes, le monde réel est fictionnalisé. Nous vivons une ère de l’imagination réhabilitée… Anne Besson décrypte pour nous ce nouvel âge de la fiction.

Appel : Colloque du CERLI 2015

Appel à communications, Colloque du CERLI 2015

États et empires de l’imaginaire

Christian Chelebourg, Laurent Bazin

Nancy, 19-21 novembre 2015

Crédits image : Inga Nielsen, The Bridge in the Forest (2010)

Les fictions de l’imaginaire sont cosmogoniques, elles ne cessent d’inventer des mondes plus ou moins proches, plus ou moins éloignés de celui dans lequel nous vivons. Elles regorgent d’états, de royaumes et d’empires aux lois étranges, aux mœurs variées, peuplés de monstres cruels et de créatures attachantes. Ce colloque sera l’occasion de revenir sur le sens et la portée de ces univers, mais aussi sur les modalités, tant poétiques que médiatiques, de leur création et de leur développement. Comment l’imagination s’empare-t-elle de l’espace ? Quels rêves et quels cauchemars transpose-t-elle sur ces terres d’invention ? Comment se saisit-elle aussi bien de la physique que de la biologie, de la politique ou de l’économie pour engendrer des chronotopes et des systèmes sociaux dans lesquels lecteurs, spectateurs et gamers s’immergent avec délice ?

Feuilleter cet atlas improbable, c’est aussi questionner l’empire qu’il prend sur le public. C’est l’occasion de s’interroger sur la place de l’imaginaire dans notre représentation du monde. Continuer la lecture de Appel : Colloque du CERLI 2015

Le fantastique contemporain : vers de nouveaux partages ?

Fantastique

Le fantastique contemporain : vers de nouveaux partages ?  Frontières et limites de la littérature fantastique.

Un colloque international organisé par le laboratoire PLH avec la collaboration du Centre de Romanistique de l’Université Alpen-Adria de Klagenfürt (Autriche). Il se déroule du 20 au 22 mai 2015 à  Toulouse. Pour tous renseignements, contactez Philippe Marengo (marengo@univ-tlse2.fr).

Parution : L'Antiquité dans l'imaginaire contemporain – Fantasy, science-fiction, fantastique

Couverture Antiquité / imaginaire

L’Antiquité dans l’imaginaire contemporain – Fantasy, science-fiction, fantastique

Éditeur scientifique Bost-Fievet (Mélanie), Provini (Sandra)

Collection Rencontres (n° 88)
ISBN 978-2-8124-2993-4
EAN 9782812429934

Prix unitaire: 39.00 € TTC

Cet ouvrage issu d’un colloque international associe des chercheurs de différentes disciplines pour explorer les modalités variées de la réception de l’Antiquité gréco-latine dans les genres de l’imaginaire contemporains, de la réécriture à la reprise de motifs mythiques, de l’emprunt de realia au détournement.

This volume, the proceedings of an international conference, gathers scholars from various fields in order to explore the many modes of classical reception in the contemporary genres of fantasy, science-fiction and the fantastic, be it by refashioning narrative or of mythological patterns, by borrowing from realia or by revamping them.

Appel: Au-delà des frontières : Hybridation des formes et des genres dans les littératures de l’imaginaire contemporaines

fantasy sci fi 

COLLOQUE INTERNATIONAL CLARE/TELEM

Au-delà des frontières :

Hybridation des formes et des genres dans les littératures de l’imaginaire contemporaines

(XXe-XXIe siècles)

Appel à communications

Université Bordeaux Montaigne

 

clare.u-bordeaux3.fr

telem.u-bordeaux3.fr

 

15-16-17 octobre 2014

Auditorium de la Bibliothèque Municipale Mériadeck (Bordeaux)

Salle Jean Bordes, Maison des Sciences de l’Homme d’Aquitaine (Pessac)

 

Dans son ouvrage Les Univers des fantastiques[1], Roger Bozzetto écrit, à propos des genres constituant les littératures de l’imaginaire : « Le merveilleux, le fantastique, la science-fiction, la fantasy qui étaient, à une certaine époque, ressentis et pensés comme irrévocablement différents, n’empruntent-ils pas la voie des hybridations pour se dynamiser ? »[2].

C’est à cette question que le colloque entend apporter des éléments de réponse. Les définitions qui ont permis de constituer les genres sont-elles aujourd’hui encore opérantes ? À propos du fantastique, Louis Vax déjà insistait sur le fait qu’il ne pouvait naître qu’à un moment donné, précis, de l’évolution de notre société : pour lui « la littérature fantastique est fille de l’incroyance »[3], coïncidant avec l’évanouissement du folklore merveilleux… Mais en deux siècles, le contexte a changé. Il est possible de faire la même constatation pour la science-fiction, genre inéluctablement conditionné par le domaine des sciences et des techniques en pleine expansion-révolution depuis la naissance du genre. La crise actuelle de la science-fiction est partiellement due à la déclinaison de figures amalgamées et redéployées parvenant à épuisement. Attaquée à la fois sur le front de la littérature générale et sur celui de l’imaginaire avec la fantasy qui, suite aux désillusions face à la science et aux craintes de l’avenir, réactive avec succès d’autres figures, la science-fiction doit trouver de nouvelles voies. D’autre part, la fantasy contemporaine ne cesse de se diversifier en de multiples sous-genres qui se confondent parfois avec le fantastique, l’horrifique, voire le merveilleux, créant ainsi un « surnaturel naturalisé »[4] (Anne Besson). Les contours de la fantasy, foncièrement ambigus pour la critique francophone, sont parfaitement identifiés par leur lectorat grâce à ses affinités avec un Moyen Âge plus ou moins diffus (sur les plans thématique, narratif, imaginaire) – ce qui n’empêche aucunement que « sa production [soit] au cœur d’une poétique de l’hybridation, ou du mixage, qui caractérise la post-modernité culturelle comme reflet de notre époque contemporaine »[5].

Si la délimitation des genres dans le domaine de l’imaginaire a été globalement opérante au XXsiècle, peut-on repérer des œuvres qui transgressent déjà ces frontières dès la fin du XIXe siècle et dans la première partie du XXe siècle ? Dans le contexte actuel de dépassement incessant de ces frontières, quels horizons nouveaux s’ouvrent, en Europe, à la création artistique ?

 

Les interventions pourront explorer plusieurs axes, en répondant notamment aux interrogations suivantes :

– Quels sont, en Europe, les enjeux esthétiques et philosophiques de la perméabilité générique ? En quoi les approches d’auteurs singuliers ont-elles pu faire bouger les frontières catégorielles ? Créer des interactions entre création artistique et politiques éditoriales ?

– Pourquoi cette porosité entre les genres des littératures de l’imaginaire se généralise-t-elle à la fin du XXe siècle? Pourquoi les genres des littératures de l’imaginaire éclatent-ils ? En quoi cette hybridation pourrait-elle être l’expression d’un imaginaire contemporain transfictionnel (par exemple : modernisation de la figure du vampire / métissage entre magie et technologie dans la science-fiction et la fantasy / glissement du fantastique vers l’horreur contemporaine, parfois mêlé de science-fiction) ?

– Il semble évident qu’un des éléments fondamentaux de cette modernisation a été apporté par le cinéma, élargi aujourd’hui à la vidéosphère. Le colloque s’intéressera tout autant aux œuvres littéraires, filmiques et transmédiatiques contemporaines (romans, nouvelles, bandes dessinées, films, jeux de tous types…), destinées à des publics adultes ou à la jeunesse.

 

Les propositions de communication (2000 signes maximum; format word, police time new roman, taille 12) seront à envoyer avant le 1er mai 2014 au comité scientifique :

d.gachet@orange.fr ; natvd@cegetel.net ; flonicoplet@free.fr

 

Les communications seront limitées à 25 minutes par participant.

 

Comité scientifique et organisateur

Delphine Gachet (Université Bordeaux-Montaigne. E.A. TELEM)

Natacha Vas Deyres (Université Bordeaux-Montaigne. E.A. CLARE)

Florence Plet (Université Bordeaux-Montaigne. E.A. CLARE)

Patrick Bergeron (Université du Nouveau-Brunswick)

Roger Bozzetto (Université d’Aix-Marseille)

Gilles Menegaldo (Université de Poitiers)

Alessandro Scarsella (Università Ca’ Foscari – Venise)

 

Écrivains invités (selon leurs disponibilités)

– Pierre Bordage

– Lionel Davoust

– Laurent Queyssi

– Xavier Mauméjean

 

 

Partenaires :

Région Aquitaine

Mairie de Bordeaux

Service culturel Université Bordeaux-Montaigne

Association du CERLI

Association Modernités médiévales

 

Bibliographie critique non exhaustive

– Hélène Baby (dir.), Fiction narrative et hybridation générique dans la littérature française, Paris, L’Harmattan, 2006.

– Francis Berthelot, « Les Transfictions », in Bibliothèque de l’Entre-Mondes, Gallimard, « FolioSF », Paris, 2005.

– Francis Berthelot et Philippe Clermont, Science-fiction et imaginaires contemporains, Collection « Essais », Bragelonne, Paris, 2007.

– Anne Besson, D’Asimov à Tolkien, cycles et séries en littérature de genre, Paris, CNRS Éditions, « Littérature », 2004.

– Anne Besson et Myriam White-Le Goff (dir.), Fantasy : le merveilleux médiéval aujourd’hui, Paris, Bragelonne, « Essais », 2007.

– Roger Bozzetto et Gilles Menegaldo, Les nouvelles formes de la science-fiction, Collection « Essais », Bragelonne, Paris, 2006.

– Roger Bozzetto, Les Univers des fantastiques : dérives et hybridations, Aix-en-Provence, Publications de l’Université de Provence, « Regards sur le fantastique », 2011.

– Roger Bozzetto et Arnaud Huftier, Les Frontières du fantastique, Approches de l’impensable en littérature, Presses Universitaires de Valenciennes, 2004.

– Christian Chelebourg, Le Surnaturel, Poétique et écriture, Armand Colin, Paris, 2006.

– Antoine Chotard, « La transfiction, art populaire de demain », Agence des initiatives numériques, 2010, consultable sur https://www.aecom.org/Vous-informer/Veille/Signaux-numeriques/transfiction

– Max Duperray, Gilles Menegaldo et Dominique Sipière (dir.), Éclats du noir. Généricité et hybridation dans la littérature et le cinéma du monde anglophone, Aix-en-Provence, Publications de l’Université de Provence, « Regards sur le fantastique », 2007.

– Françoise Dupeyron-Lafay, Détours et hybridations dans les œuvres fantastiques et de science-fiction, Aix-en-Provence, Publications de l’Université de Provence, « Regards sur le fantastique », 2005.

– Jean Fabre, Le miroir de la sorcière; essai sur la littérature fantastique, Paris, José Corti, 1992.

– Jacques Goimard, Critique du merveilleux et de la fantasy, Paris, Christian Bourgois, Pocket, « Agora », 2003.

– Jacques Goimard, Univers sans limites : Critique de la Science-fiction, collection « Agora » Paris, Éditions Pocket, 2002.

– Lauric Guillaud et Gilles Menegaldo, Persistances gothiques dans la littérature et les arts de l’image, Collection « Essais », Bragelonne, Paris, 2012.

– Denis Mellier, La littérature fantastique, Paris, Seuil, « Mémo », 2/2000.

– Denis Mellier, L’écriture de l’excès, Paris, Champion, 1999.

– André-François Ruaud, Panorama illustré de la fantasy et du merveilleux, Lyon, Les moutons électriques, 2004.

– André-François Ruaud, Cartographie du merveilleux, Mesnil sur L’Entrée, Éditions Denoël, 2001.

– Richard Saint-Gelais, Fictions transfuges. La transfictionnalité et ses enjeux, Paris, Seuil, « Poétique », 2011.

– Léa Sillhol et Estelle Valls de Gomis, Fantastique, fantasy, science-fiction, mondes imaginaires, étranges réalités, Paris, Autrement, « Mutations », 2005.

– Tzvetan Todorov, Introduction à la littérature fantastique, Paris, Seuil, « Poétique », 1970.

 

Conférence en ligne : « Science-fiction et fantasy : frontières disputées », communication pour le « Mois de la SF à l’ENS », ENS Ulm, lors des deux journées d’études « Littérature de Science-Fiction » coorganisées par Anne Besson et Irène Langlet, les 5 et 12 mai 2006.

Enregistrements audio et vidéo consultables sur :
http://www.diffusion.ens.fr/index.php?res=conf&idconf=1236

 


[1]              Les Univers des fantastiques : dérives et hybridations, Aix-en-Provence, Publications de l’Université de Provence, 2011.

[2]              Ibid.

[3]              Louis Vax, « Fantastique et croyance », in La Séduction de l’étrange, Paris, PUF, 1965.

[4]              Anne Besson, La Fantasy, Klincksieck, Paris, 2007.

[5]              Ibid.

 

CFP: Mythcon 45, Where Fantasy Fits

mythcon-45-logo

Mythcon 45

Where Fantasy Fits

Wheaton College
Norton, MA
August 8-11, 2014

Call for Papers: Mythopoeic Society Conference 45
Wheaton College, Norton, MA

Friday, August 8 through Monday, August 11, 2014
http://www.mythsoc.org/mythcon/45/

WHERE FANTASY FITS

Scholar Guest of Honor: Richard C. West
Winner of the 1976 Mythopoeic Award for Inklings Scholarship for Tolkien Criticism.

Author Guest of Honor: Ursula Vernon
Winner of the 2013 Mythopoeic Fantasy Award for Adult Literature for Digger.

Fantasy literature does not fit comfortably into any scheme. Both old and new, traditional and innovative, popular and elite, mainstream and esoteric, escapist and engaged, high-tech and anti-technology, fantasy defies definitions and transcends categories, dramatizing the incompleteness of our understanding of our own imaginations. At Mythcon 45 we will discuss the place of fantasy in our culture, our institutions, and our hearts.

Central to this theme will be questions of genre: What is fantasy? What are fairy stories? What constitutes the fantastic? What is fantasy versus magical realism? What is speculative fiction? How does Tolkien’s legendarium fit in with the mythic texts such as Beowulf or the Norse Eddas or his scholarship? How do Lewis’s Narnia books or his science fiction fit into the classic literary tradition? How do fantasists question our fundamental assumptions about literature and the world? We can discuss authors who explore different genres or modes of writing that do not lend themselves to easy categorization such as Neil Gaiman, Ursula K. Le Guin, Guy Gavriel Kay, Tim Powers, Terry Pratchett, and others who make us ponder what it means to fit into a particular style or format. We invite papers that broadly consider the nature and boundaries of fantasy and the relationship between fantasy and different literary and artistic forms—how fantasy fits or resists our attempts to classify and define it.

Papers and panels dealing with the conference themes (or other themes sparked in your brain by this topic) are encouraged. As always, we especially welcome proposals for papers and panels focusing on the work and interests of the Inklings (especially J. R. R. Tolkien, C. S. Lewis, and Charles Williams), of our Guests of Honor, and of other fantasy authors and themes. Papers and panels from a variety of critical perspectives and disciplines are welcome.

Individual papers will be scheduled for one hour to allow time for questions, but should be timed for oral presentation in 40 minutes maximum. Two presenters who wish to present shorter, related papers may also share a one-hour slot. Panels will be scheduled for 1.5-hour time slots and will normally include 3-5 presenters who speak briefly on the subject (usually 10-15 minutes), leaving substantial time for discussion with the audience.

Participants are encouraged to submit papers chosen for presentation at the conference to Mythlore, the refereed journal of the Mythopoeic Society (http://www.mythsoc.org/mythlore). All papers should conform to the MLA Style Manual. Papers from graduate and undergraduate students are especially encouraged; we offer an award for “Best Student Paper.” See http://www.mythsoc.org/awards/student-paper.

Paper and panel proposals (250 word maximum), along with contact information, should be sent to the Papers Coordinator at the following email address by 15 April 2014. AV and technology requests must be included in your proposal.

 

Papers Coordinator:
David D. Oberhelman
Edmon Low Library
Oklahoma State University
d.oberhelman@okstate.edu

 

The Mythopoeic Society is an international literary and educational organization devoted to the study, discussion, and enjoyment of the works of J. R. R. Tolkien, C. S. Lewis, Charles Williams, and mythopoeic literature. We believe the study of these writers can lead to greater understanding and appreciation of the literary, philosophical, and spiritual traditions which underlie their works, and can engender an interest in the study of myth, legend, and the genre of fantasy. Find out about past conferences at (http://www.mythsoc.org/mythcon).