Archives par mot-clé : femmes / women

Appel : Femmes de presse

The Presence of Women Editors in the Press Industry 1850-1950

49th annual NeMLA convention (Pittsburgh, 12-15 avril 2018)

Pour le 30 septembre 2017

This panel examines the active participation of women in the public dialogue through the prism of their periodical publications. The rise of the periodical press has been recognized as a key factor in the formation of the public sphere in the nineteenth century (Habermas 1962). Studies of twentieth-century editorship, however, tend to take the institutionalization of editorship for granted. Male editors are often known by name, and they are studied in the light of their impact on the socio-political landscape of their time. Historically, however, editorship (and women’s editorship in particular) was often anonymous or pseudonymous and even explicitly staged as performance. Therefore, this panel encourages a thorough study of the common strategies and the cross-cultural networks that women editors developed in order to make their voices heard. More particularly, this panel outlines possible avenues for theoretical reflection on editorship by shedding light on periodical publications across linguistic, socio-cultural and historical boundaries. Continuer la lecture de Appel : Femmes de presse

Granier Caroline

Caroline GRANIER est née en 1973. Normalienne, agrégée de Lettres Modernes, elle soutient un doctorat à l’Université Paris VIII–Saint-Denis en 2003, publié sous le titre : Les Briseurs de formules. Les Écrivains anarchistes en France à la fin du XIXe siècle (Ressouvenances, 2008). Elle participe ensuite à la réédition de plusieurs romans de la fin du XIXe siècle (Charles Malato, Henry Fèvre, André Léo). Enseignante dans un lycée parisien, elle s’intéresse depuis quelques années à la littérature policière féministe. 

briseurs

 

MANUSCRIT EN ATTENTE DE PUBLICATION

« À armes égales. Les femmes armées dans les romans policiers contemporains » (écrit grâce à une bourse « Découverte » du Centre National du Livre) 

PUBLICATIONS

« À nous les flingues, guys ! » Femmes armées dans la littérature noire contemporaine », actes du colloque international CriminELLES, Université de Haute-Alsace (Mulhouse), 24-25 avril 2015 (à paraître) Continuer la lecture de Granier Caroline

Santa, Àngels (Université de Lleida, Espagne)

Àngels Santa est professeure de Littérature Française en Catalogne (Espagne) à l’Université de Lleida. Elle y dirige un groupe de recherche sur « Littérature populaire française et culture médiatique » Elle s’intéresse aussi à la littérature écrite par des femmes et à la littérature autobiographique. Elle est la directrice de la revue « L’Ull crític », consacrée aux études françaises et francophones, publiée par l’Université de Lleida et elle est membre de plusieurs comités de lecture de revues internationales ainsi que membre du Conseil d’Administration de l’AIEF (Association Internationale des Etudes Françaises).  Elle a récemment organisé avec M.Carme Figuerola le colloque international « Les Romancières sentimentales : nouvelles approches, nouvelles perspectives » qui s’est tenu à Lleida les 11 et 12 décembre 2012.

Ouvrages

Àngels Santa, La literatura popular francesa : folletines y melodramas, El Fil d’Ariadna, nº59, Edicions i Publicacions de la Universitat de Lleida & Pagès editors, Lleida, 2012, 196 pp.

-Àngels Santa & Marta Segarra (eds.) Simone de Beauvoir, filosofía, literatura y vida, col. Espacios literarios en contacto, Peter Lang, Bern, 2012, 301 pp.

-Àngels Santa (éd), Création  littéraire et féminité chez Roger Martin du Gard, col. Littératures de langue française, Peter Lang, Bern, 2011, 258 pp.

-Àngels Santa & Simone Bernard-Griffiths (éds), Lieux magiques, magie des lieux, Presses Universitaires Blaise Pascal, Clermont-Ferrand, 2008, 226 pp.

-Àngels Santa (éd), De Nizan à Sartre. Philosophie et narration, El fil d’Ariadna, nª49, Edicions i Publicacions de la Universitat de Lleida & Pagès Editors, Lleida, 2008, 449 pp.

-Àngels Santa &Francisco Lafarga, Alejandro Dumas y Víctor Hugo: viaje de los textos y textos del viaje, El Fil d’Ariadna, nº44, Edicions i Publicacions de la Universitat de Lleida & Pagès Editors, Lleida, 2006, 742 pp.

-Àngels Santa, Marguerite Yourcenar, els desordres de la carn, la pau de l’esperit, col. Argent viu, Pagès Editors, Lleida, 2005,  121 pp.

Coordination de nºs de revue

Nerter. Monográfico : Literatura popular francesa : historia de una recepción, Editora invitidada: Àngels Santa, nºs 17-18, Otoño-Invierno 2011-2012.

-Le Rocambole. Dossier : L’œuvre de Delly (sous la direction d’Àngels Santa et Jean-Luc Buard), nºs 55-56, été-automne 2011.

-Oeuvres et critiques, dossier La réception de la littérature populaire française, Coordinatrice du dossier : Àngels Santa, Volumen XXXI, 2, Gunter Narr Verlag, Tubingen, 2006.

Édition critique

-Àngels Santa, Edition critique de Jacques de George Sand (Présentation 239-285, notes et établissement du texte 569-660) in Œuvres complètes de George Sand sous la direction de Béatrice Didier, 1834, Jacques, Edition critique par Àngels Santa, Honoré Champion, Paris, 2012.

Derniers articles et contributions à des ouvrages col.lectifs

-Àngels Santa, « Violence et sadisme dans l’œuvre de Fred Vargas » in Claude Benoît (éd), La violence au féminin, Editions de la Transparence, Paris, 2011, pp.107-120.

-Àngels Santa, « La violence révolutionnaire : l’épisode de Varennes » in François Marotin (éd.) Révolutions au XIXe siècle, Presses Universitaires Blaise Pascal, Clermont-Ferrand,2011, pp.73-86.

-Àngels Santa, « George Sand et le pouvoir politique » in Genre, pouvoir et société (sous la direction de Soumaya Belhabid et Mustapha Bencheikkh ), Editions Okad, Kenitra (Marroc),  2012,pp.15-26.

-Àngels Santa, « Mariage de cœur, mariage de raison dans le roman sentimental » in Homenaje a Berta Pico, Clara Curell, Cristina G. de Uriarte & José Maria Oliver (coords.), Servicio de Publicaciones, Universidad de La Laguna, 2012, pp.283-294.

-Àngels Santa, “Etrangété et marginalité de Cristiano dans L’homme de neige”, in La marginalité dans l’oeuvre de George Sand (Édudes réunies et présentée par Pascale Auraix-Jonchière, Simone Bernard-Griffiths et Marie-Cécile Levet, Presses Universitaires Blaise Pascal, Clermont-Ferrand, 2012, pp.115-124.

-Àngels Santa, «La réception culturelle de quelques romans de Verne en Espagne: Hector Servadac et Clovis Dardentor » in Les Voyages extraordinaires de Jules Verne: de la création à la réception. Textes réunis par Marie-Françoise Melmoux-Montaubin & Christophe Reffait, Encrage Université, 2012, pp.333-344.

-Àngels Santa, « La méchanceté à l’œuvre: Bozzo et Lecoq dans Les Habits noirs de Paul Féval », Le Rocambole, dossier : Ces fameux méchant (sous la direction de Daniel Compère), nºs 59-60, pp.33-42.

-Àngels Santa, « Représentation de l’île dans Graziella de Lamartine » in De l’île réelle à l’île fantasmée. Voyages, littérature(s) et insularité (XVIIe-XXe siècles), Sous la direction de Diana Cooper-Richet et Carlota Vicens-Pujol,  Nouveau Monde éditions, Paris, 2012, pp.141-152.

-Àngels Santa, « Aproximación al mundo de la ilustración en la novela sentimental” in Maria Carmen Molina Romero (editora), Voix et polyphonies, Editorial Comares, Granada, 2012, pp.215-224.

-Àngels Santa, “Dire le désordre chez Fred Vargas” in Dire le désordre, Études réunies par Fabienne Boissiéras, Garnier, Paris, 2012, pp.323-332.

Les romancières sentimentales: nouvelles approches, nouvelles perspectives

Les novel.listes sentimentals: noves aproximacions, noves perspectives/Las novelistas sentimentales: nuevas aproximaciones, nuevas perspectivas/ Les romancières sentimentales: nouvelles approches, nouvelles perspectives

Congrès International , Universitat de Lleida, les 11 et 12 décembre 2012

Colloque organisé en collaboration avec l’association LPCM

Organisation : M.Carme Figuerola, Àngels Santa

Avec ce congrès nous nous proposons de contribuer à la réflexion sur le rôle et la fonction de la femme à l’intérieur d’un domaine précis du roman populaire : celui du roman sentimental. Tout au long du XIXe siècle ce type de littérature a eu un grand essor. Mais nous désirons étendre la réflexion à ce type de production pendant les XXe et XXIe siècles, en tenant compte que ce type de récits véhicule des problématiques actuelles comme celle de la violence de genre. La thématique du congrès veut tenir compte d’un regard transversal sur le point de vue sur les problèmes de la condition féminine que les écrivaines donnent à connaître à travers leurs productions. Et nous nous proposons aussi d’en analyser les adaptations et les produits dérivés de ce type de romans, pour en juger de la portée dans notre société.

Nous nous proposons de travailler à partir de la perspective de la littérature de caractère sentimental, tenant compte des antécédents du XVIII siècle de Mme de Krüdener à Mme de Riccoboni en passant par Mme de Staël, Mme Cottin, Mme de Duras, Mme de Genlis etc. pour passer à l’analyse des romancières telles que Paul d’Aigremont, Juliette Benzoni, Daniel Leseur, Maryan, Georges Malgue, Magali, Raoul de Navery, Max du Veuzit, Delly, Gyp ou Anne- Marie Garat entre d’autres.  Les comparaisons avec des auteures espagnoles et catalanes seront les bienvenues ainsi que la recherche dans un domaine précis de ce type de romancières.

PROGRAMME

Mardi, le 11 décembre

9h30 : ouverture du colloque

10h00 :-Javier del Prado Biezma (Universidad Complutense de Madrid).- Prepotencia y sumisión femenina, en  Corinne, de  Madame de. Staël.

10h20 : Carlota Vicens (Universitat des Illes Balears).- La littérature salonnière ou comment le conte populaire devint féministe.

10h40 : –Mercè Boixareu (UNED).-La composante sentimentale dans Biographie des jeunes demoiselles ou Vie des femmes célèbres de Mme Dufrenoy.

12h00 : -Encarnación Medina Arjona (Universidad de Jaén).- Les enjeux de l’indéfinissable chez Claire de Duras.

12h20 :-Sylvie Thorel (Université de Lille).-Les romans d’amour de Judith Gautier

12h40 : –Marie-France Borot (Universitat de Barcelona).-Sur Gyp

REPAS

16h30 : –Lídia Anoll (Universitat de Barcelona).- Marie d’Agoult et ses variations sur le bonheur impossible

16h50 :-Isabelle Bes Hoghton (Universidat des Illes Balears).- Nelida de Marie d’Agoult et la soif de l’idéal.

17h10:-Anna Caballé (Universidad de Barcelona).-¿Quién teme a George Sand?

18h30 :-Claude Schopp, écrivain, Paris.- La comtesse Dash sous le manteau d’Alexandre.

18h50 :-Núria Añó, écrivaine, Lleida.-Carol , Claire Morgan versus Patricia Highsmith

Mercredi, le 12 décembre

9h30 :-Béatrice Didier (Ecole Normale Supérieure, ULM).- Une femme pendant la Revolution: Delphine de Mme de Stael

9h50 :-Juan Bravo (Universidad de Castilla-La Mancha).-Rachilde et le roman sentimental

10h 10: -Angela Romera Pintor (UNED).- Un modelo social de resignación femenina: La Jeannette de Max du Veuzit.

10h30: –Matthieu Letourneux (Université Paris Ouest-Nanterre).- Amour, couture et prostitution, discours social dans les petits romans populaires sentimentaux

12h00 : –Mª Teresa Lozano (Universidad de Salamanca).- La culture et le travail de la femme. Une approche comparative entre Delly et Corín Tellado

12h20 :-Diana Holmes (Université de Leeds).- Claudine et l’amour: roman d’amour et féminisme à la Belle Époque.

12h40 :-Sarah Sepulchre (Université de Louvain la Neuve).- Femmes scénaristes dans les séries télévisées américaines : où sont-elles? Qu’écrivent-elles?

REPAS

16h00: –Eva Robustillo (Universidad de Sevilla).- Las relaciones sentimentales en la serie Louise Morvan de Dominique Sylvain.

16h20:-Sándor Kalaï (Université de Debrecen).- Le rôle de la Hongrie dans la trilogie Une traversée du siecle d’Anne-Marie Garat.

16h40:-Lola Bermúdez (Universidad de Cádiz).-Les romans d’amour de Marcelle Tinayre

18h00 :Pere Solà (UdL), Titre à préciser

18h20 :-Claude Benoît (Universidad de Valencia).- Madeleine Chapsal, rénovatrice du roman sentimental.

18h40 :-Hélène Rufat (Universitat Pompeu Fabra).-Les sentiments de romancière chez Annie Ernaux

19h00 : Clôture du colloque

Call for communication : Girls and digital culture: transnational reflections

Kasey McMahon, Connected

Girls and digital culture: transnational reflections

An international interdisciplinary conference hosted by the Centre for Culture, Media and Creative Industries and the Department of Digital Humanities, King’s College, London.

September 13 & 14 , 2012, King’s College London, Strand Campus

This conference seeks to bring together current research exploring the relationship between contemporary girlhood and digital culture, in a transnational frame. Drawing on approaches from the arts, humanities and social sciences  the conference will look at how contemporary transformations and transnational interconnections may be challenging existing social and cultural categories, power structures and global hegemonies.

The conference will consider the following questions:

  • What are the key debates in current research on girls, young women and digital culture?
  • How might a transnational lens raise new questions, and what new ideas does it make thinkable?
  • Is digital culture global culture?
  • How does the development of new digital technologies affects notions and experiences of girlhood?
  • *How are girls using new digital technologies?
  • How do ideas and practices move across national borders?
  • What effects do transnational interconnections have on girlhood and digital culture?

Speakers include:

  • Lisa Nakamura
  • ShaniOrgad
  • Kalpana Wilson
  • Jessica Ringrose
  • RupaHuq
  • Simidele Dosekun

Papers will be welcomed from across the social sciences, arts and humanities, including sociology, geography, media and communication studies, digital humanities, web science, gender studies, queer studies, cultural studies and postcolonial theory, as well as from artists, activists, grassroots and community initiatives and policy makers/think tanks.

Themes of the conference include:

  • Girls experiences of digital culture
  • Gender and social media
  • Sexuality
  • Activism and politics
  • Identity and subjectivity
  • Development
  • Gender and blogging
  • Gender, play and digital culture
  • Power and digital divisions
  • Convergence
  • Intersectional and transnational approaches

Abstracts of up to 200 words should be sent to girlsanddigitalculture@gmail.com, by 31st March 2012

For further details and updates see : http://girlsanddigitalculture.cch.kcl.ac.uk/

Présidente : le grand défi. Femmes, politique et médias, Marlène Coulomb-Gully

Marlène Coulomb-Gully, Présidente : le grand défi, Payot, Paris, 2012, 400p. ISBN : 2-228-90712-X

www.payot-rivages.net

Si les femmes de pouvoir ont toujours existé, les femmes chefs d’Etat, démocratiquement élues, restent l’exception. En France, le fait est inédit, même si plusieurs d’entre elles se sont portées candidates depuis la première élection du président de la République au suffrage universel en 1965. Elles sont neuf en attendant celles qui, dans leur sillage, relèveront à nouveau le grand défi de l’investiture suprême. Toutefois le geste, voire la geste, de ces pionnières reste avant tout symbolique : aucune en effet, jusqu’en 2007, ne pouvait espérer figurer au second tour. Il n’en est que plus fort dans la rupture qu’il instaure et la brèche ainsi ouverte.

C’ets le regard des médias sur ces femmes politiques qui constitue l’objet de la présente étude dont la Ve République est le cadre. Révélateurs de l’imaginaire dominant autant qu’ils contribuent à le construire, les médias sont un creuset des représentations collectives. Quels portraits brossent-ils de ces femmes hors du commun et en quels termes les évoquent-ils ? Que nous disent-ils de l’articulation du masculin et du féminin au regard de la légitimité politique et de son évolution au cours des dernières décennies ? Autant de questions auxquelles s’efforce de répondre cet essai vif et enlevé, non dénué d’ironie, qui voudrait voir enfin démentie la formule selon laquelle, en France, les femmes sont candidates et les présidents sont des hommes.

Marlène Coulomb-Gully

Marlène Coulomb-Gully est professeure à l’université de Toulouse-Le Mirail où elle enseigne la communication. Ses recherches portent sur les rapports entre politique, médias et genre (La Démocratie mise en scènes. Télévision et élections, 2001 ; Les Informations télévisées, 1995).